• Saint-Germain-L'Aiguiller....

     

     

    Saint-Germain-l’Aiguiller…

     

     

    Pour faire suite à l’article sur le martyre du curé Gaudon, déjà vu ici, je pense qu’il est utile de rappeler où ce malheureux prêtre exerçait son ministère au moment de la Terreur. Saint-Germain-l’Aiguiller, situé tout près de Mouilleron-en-Pareds n’a pas marqué l’historiographie de la Vendée Militaire. On notera toutefois qu’un habitant,  Jean Boissonneau fut exécuté à Nantes le 3 janvier 1794 (1). Le toponyme « l’Aiguiller » viendrait d’une forme de camp retranché entre le IV° et le IX° siècle. Selon l’étude de Cavoleau, Saint-Germain-l’Aiguiller comptait 309 habitants en 1844 (environ 500 en 1793, 238 en 1800 et seulement 176 en 1806). La commune était très boisée et possédait, 62 maisons et aucun moulin (2).

     

    L’église où officiait le curé Gaudon a totalement disparu mais nous pouvons retrouver son emplacement sur le terrain. Pillée et détruite une première fois par les protestants, comme bon nombre d’édifices religieux durant les Guerres de Religion, elle avait été réparée avant d’être à nouveau ruinée, et fut vendue nationalement sous la révolution puis finalement détruite totalement. Léon Audé nous apprend qu’elle « n’était qu’une simple chapelle surmontée d’une fenêtre à arcade pour recevoir la cloche » (3). Par un décret daté du 25 janvier 1807 du camp de Varsovie, Napoléon avait autorisé le préfet de la Vendée à mettre à disposition du Consistoire de l’Eglise Réformée les églises supprimées de Saint-Prouant et de Saint-Germain, à la charge des protestants des frais d’entretien et de réparations. Ils n’acceptèrent que celle de Saint-Prouant.

     

    RL

    Janvier 2017

     

    Situation de l’église sur le cadastre de 1834. Le cimetière se trouvait sur la parcelle N° 21. Le bâtiment colorisé en jaune indique un état de ruine. Seule la partie en rose indique quelque chose de resté à peu près entier :

     

    Saint-Germain-L'Aiguiller....

     

    Sur la vue aérienne Géoportail, marquée d’une croix rouge:

    Saint-Germain-L'Aiguiller....

        Sur place :

    Saint-Germain-L'Aiguiller....

     

    De nos jours, la butte au Sud de l'emplacement de l'église sur laquelle se dresse une monumentale statue de la Vierge :

     

    Saint-Germain-L'Aiguiller....

    Saint-Germain-L'Aiguiller....

    Saint-Germain-L'Aiguiller....

    Saint-Germain-L'Aiguiller....

    Saint-Germain-L'Aiguiller....

     

    Quelques vestiges lapidaires :

    Saint-Germain-L'Aiguiller....

    Saint-Germain-L'Aiguiller....

      

     

    Notes :

    (1) Henri Bourgeois, Calendrier Martyrologe de la Vendée Militaire, Luçon, 1906, tome 1er, p 47.

    (2)  Jean-Alexandre Cavoleau, Armand Désiré de la Fontenelle de Vaudoré : « Statistique ou description générale du département de la Vendée », Dumoulin, 1844, p. 764.

    (3)  Annuaire de la Société d’Emulation de la Vendée, 1856, 1ère série, vol. 2, AD85, BIB PC 16/1.

      

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :