• Chambretaud…

     

    François Buttereau, domestique, fut exécuté au Mans le 9 janvier 1794.

    Source : Henri Bourgeois, « Calendrier Martyrologe de la Vendée Militaire », 1906, p. 141.

     

    RL

    Août 2016

     

    Chambretaud...

     

     

     


    votre commentaire
  • Cugand…

     

    Mouillé Jean, né le 24.11.1758 à la Bernardière et tué le 12.12.1793 à la bataille du Mans, marchand d'étoffe à ''Hucheloup''  paroisse de Cugand - Pièce justificative joint (il est mentionné par erreur dans l’acte que la bataille du Mans aurait eu lieu en novembre).

    Il avait épousé Françoise-Perrine Luneau le 7.2.1786 à Cugand ; née le 12.6.1763 le Loroux et décédée le 2.4.1839 à Cugand.

     

    Il était le fils de Mathurin Mouillé marchand né le 22.2.1721 à Cugand et décédé  le 27.2.1776 à la Bernardière marié le 6.1.1758 à la Bernadière et de Blouin Françoise née le 18.5.1730 à la Bernardière décédée le 1.12.1778 la Bernardière.

     

    XP

    Juillet 2016-07-25

     

    Cugand....

     


    votre commentaire
  • Saint-Martin-des-Noyers (85)…

     

    Perrine Sauvaget, née en 1756 (selon sa demande de pension, en 1760 en réalité) à Saint-André-Treize-Voies, trois enfants, est proposée pour une pension de 45 francs le 15 février 1817. Son mari, Joseph Renaudin a été tué au combat du Mans. La déclarante demeure à Saint-Martin-des-Noyers.

    Sources : SHD XU 39-5.

    RL

    Juillet 2016

       

     Joseph Antoine RENAUDIN est né et a été baptisé le 27 septembre 1750 à Rocheservière, paroisse Saint-Sauveur. Il était le fils d’Antoine RENAUDIN et de Jeanne CHARON. Le 7 janvier 1777 à Saint-André-Treize-Voies, Joseph épouse Perrine SAUVAGET, fille de Pierre SAUVAGET et Marie MERCIER, née le 17 août 1750  et baptisée le lendemain à Saint-André-Treize-Voies. Il apparaît sur l'acte de baptême de leur premier fils, que Joseph était maçon. Joseph et Perrine eurent six enfants, nés de 1778 à 1788. Perrine SAUVAGET est décédée le 5 septembre 1818 à Saint-Martin-des-Noyers, sans s'être remariée.

          Sources : BMS.

    ND

    Juillet 2016

     

    Saint-Martin-des-Noyers (85)....

     


    1 commentaire
  • Moulins (79)…

     

    Jean Brémond (éventuellement orthographié « Brémon ») fut tué au Mans. Il semblerait que sa femme et deux de ses enfants furent tués à Trémentines en 1794 (Françoise de Chabot, « Un canton du Bocage Vendéen.. », d’après les archives de Clisson). Nous n’avons pas trouvé leur trace aux archives de Vincennes. En revanche, une Madeleine Brémond, de Moulins, née à Trémentines en 1782, est proposée le 8 septembre 1827,  pour une pension de 50 francs suite à une blessure (SHD XU 33-17). Même famille ?

    Une femme Guillon serait morte à l’hôpital du Mans (Henri Chardon, « Les Vendéens dans la Sarthe, tome III, p. 38). C’est peut-être un membre de sa famille, qui est proposé lui aussi le 8 septembre 1827, pour une pension de 80 francs suite à une blessure. Louis-Nicolas Guillon était né le 8 mai 1783.

    La liste des habitants de Moulins tués Outre-Loire est impressionnante, notamment avec les familles Thuau et Fouché.

    RL

    Juillet 2016

     

    Moulins (79)....


    votre commentaire
  • Breuil-Barret (85)…

     

    Jacques Rezeau, condamné à mort au Mans par le tribunal criminel de la Sarthe le 9 janvier 1794.

    Calendrier Martyrologe de la Vendée Militaire, Henri Bourgeois, 1906.

    Recherches en cours.

    RL

    Juillet 2016

         Jacques François REZEAU, né et baptisé le 2 octobre 1764 à Breuil-Barret.
    Fils de Pierre Louis REZEAU et de Marie GROLLEAU.

    Nicolas Delahaye

    Juillet 2016

     

    Breuil-Barret (85)....

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique