• La Chapelle-Seguin...

    Accueil

    Accueil

    Accueil 

    Accueil

    Accueil

    Accueil

    Accueil

     

    La Chapelle-Seguin

     

     

     

    La chapelle-Seguin est une paroisse disparue qui fut transférée à l’Absie par une ordonnance du 14 juillet 1836. Par la même ordonnance, la « commune » devenait l’Absie.

     

    On sait par les archives de l’administration des Deux-Sèvres que la paroisse fut traversée plusieurs fois par des bandes de 30 à 50 royalistes notamment la journée du « 17 prairial an VII » ( jeudi 6 juin 1799). La paroisse subit la disparition tragique du chapelain de l’abbaye de l’Absie qui venait dire la messe de temps en temps dans l’ église abandonnée. Celle-ci était déjà déclarée en ruine à la veille des guerres de Vendée. La Statue de la Vierge de l’église fut d’ailleurs cachée au moment de ces tristes événements. L’église fut fermée par une ordonnance départementale du 22 mai 1797 malgré une pétition des habitants. Elle sera démolie en 1850 par le conseil municipal. Le RP Drochon fait construire en 1874 une nouvelle église gothique qui hélas ne sera pas entretenue. La statue de la Vierge ira donc à l’Absie…

     

    RL

    Avril 2011

     

      

     

    Un petit complément qui peut intéresser les amateurs de généalogie en ce qui concerne la période révolutionnaire.

     

    On retrouve trois noms pour la Chapelle-Seguin, dans l’ouvrage d’Antonin Proust, « La justice révolutionnaire à Niort ».

     

    Dans la « Liste des prisonniers exécutés à Niort, le 3 mars 1794 et dont les arrêts de mort n’émanent pas du tribunal criminel des Deux-Sèvres », on trouve :  « Sèvre (Jacques), âgé de 20 ans de la commune de la Chapelle-Seguin. »

     

    Dans  « L’état des détenus arrêtés comme suspects de crimes contre-révolutionnaires ou pour cause d’incivisme et qui sont dans la maison de Brémond l’ainé « , on trouve :  « Sersier (Marie-Louise), native de la commune de la Chapelle-Seguin, ci-devant servante de la Saumorière, ex-noble de la commune de Moncoutant, arrêtée sans armes, prévenue d’avoir tenu les propos les plus sanguinaires contre les patriotes. Une seule pièce. »

     

    Dans la « Liste des personnes arrêtées dans différentes communes, par la force armée ou autrement et sur le compte desquelles, il n’y a aucune pièce au tribunal criminel, 25 germinal an III » (14 avril 1795), on trouve :

     

    « Richard (Marie), femme de Jacques Michonneau, commune de la Chapelle-Seguin. »

     

              Dans Prudhomme ("Histoire Générale et Impartiale...") on trouve :

     

    JANIN Pierre, serrurier, domicilié à la Chapelle-Seguin, département des Deux-Sèvres, condamné à mort, le 29 frimaire, an 2, par la commission militaire séante à Saumur, comme brigand de la Vendée.

      

    RL

     

    Octobre 2012

      

     

    Un nouveau complément sur le blog de mon épouse, nous donne de précieuses et nombreuses indications sur la vie et le décès tragique du curé constitutionnel de la Chapelle-Seguin, ainsi que sur le chapelain de l’Absie cité plus haut. Nous y reviendrons prochainement.

      

     

    http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2013/01/16/26168959.html

     

     

     RL

    Janvier 2013

     

    Comme on l’a vu sur le blog de la Maraichine Normande, le curé Burnet-Merlin fut assassiné en avril 1794.

    http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2013/01/16/26168959.html

     

    Le fait d’avoir prêté le serment constitutionnel ne mettait les prêtres aucunement à l’abri de la mort, puisque l’idéologie dominante était justement basée sur l’anticléricalisme. Un vitrail représentant la scène de son assassinat existe dans la petite chapelle qui tient lieu d’église au village de la Chapelle-Seguin.

     

    Lieu approximatif de la mort du curé Burnet-Merlin.

     

    La Chapelle-Seguin...

     

    C’est tout au fond de ce paysage que le drame a eu lieu…

     

    La Chapelle-Seguin...

     

     Vitrail de la chapelle représentant la mort de l'abbé Burnet-Merlin. Crédit photo: François Hélie de la Harie, avec son aimable autorisation.

     

    La Chapelle-Seguin...

     

     

    RL

    Juin 2013

     

     

    Nouvelle mise à jour sur cet article après les précisions d’un lecteur, M. Aiguillon qui nous indique ceci :

    « Je suis né à la Baraudière de la Chapelle Seguin oû mon père fermier cultivait la ferme de la Bourdetterie (1ere ferme à droite en entrant dans le hameau de la Baraudière). Au sud de la ferme il y avait deux champs. "Le champ de l'aire" sans particularité et "le champ d'en haut" qui était tout plat et qui avait au sud à 20 mètres de la haie un grand chêne. Bien que gênant pour la culture mes parents m'ont toujours dit qu'il ne fallait pas le couper parce qu’un prêtre avait été assassiné à cet endroit.  Etait ce le curé Burnet Merlin ? Je ne sais pas. »

     

    M. Aiguillon m’a envoyé aujourd’hui un plan cadastral avec des annotations permettant de visualiser les lieux :

    La Chapelle-Seguin...

     

    Voici approximativement l’emplacement du grand chêne où aurait été assassiné le curé Burnet-Merlin et marqué d’une croix rouge :

    La Chapelle-Seguin...

     

     

    Comme on pouvait s’y attendre, l’arbre a disparu. Rendez-vous sur place d’ici quelque temps…

     

    RL

    Août 2017

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Aig77
    Samedi 22 Juillet à 18:29
    Aig77

    Je suis né à la baraudière de la Chapelle Seguin ou mon père fermier cultivait la ferme de la Bourdetterie (1ere ferme à droite en entrant dans le hameau de la Baraudière). Au sud de la ferme il y avait deux champs. "Le champ de l'aire" sans particularité et "le champ d'en haut" qui était tout plat et qui avait au sud à 20 mètres de la haie un grand chêne. Bien que gênant pour la culture mes parents m'ont toujours dit qu'il ne fallait pas le coupé parce qu’un prêtre avait été assassiné à cette endroit.  Etait ce le curé Burnet Merlin? je ne sais pas.

     

      • Samedi 22 Juillet à 18:50

        Très intéressant ce que vous dites. Pourriez-vous localiser ce chêne sur une carte ?

    4
    Seguin
    Samedi 28 Avril 2012 à 10:26

    Un endroit très certainement à découvrir avec cet article de grand intérêt. Son auteur pourrait-il me contacter en perso ? Je vous en remercie par avance.

      • Aig77
        Mardi 15 Août à 16:55

        Bonjour,

        donnez moi votre email et je vous ferais parvenir un extrait du cadastre napoleonien 

        ou je situe l'arbre qui a peut être été abattu aujourd’ hui, ainsi que l'emplacement de la chapelle et du calvaire.

        Pour être précis je sui né à la ferme de la Bourdeterie qui apparaît sur le plan.

         

        cordialement

        Guy aiguillon

    3
    Cassyanne Profil de Cassyanne
    Jeudi 7 Avril 2011 à 10:10

    Un endroit bien paisible et plein de charme ... mais tout de même assez éloigné de l'Absie, je ne comprends pas trop son rattachement à la ville

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :