• Montravers....

     

     Montravers

     

     

     

    Il y aurait bien des choses à dire sur ce petit village jadis nommé « Mautravers ». L’histoire est passée ici de manière magistrale avec les Guerres de Vendée, mais aussi avec la seconde guerre mondiale.

     

    Tout d’abord l’histoire du  curé réfractaire Charles Violleau qui fut déporté en Espagne en octobre 1792 après avoir été arrêté à Pouzauges le 28 août (1). Pendant son absence, de nombreux prêtres des environs assurèrent le saint ministère en cachette, ainsi :

     

     

    -M. Dugué, futur curé de La Pommeraye sur Sèvre.

    -M. Séguin, vicaire de La Tourlandry, caché à la Pommeraye-sur-Sèvre.

    -MM. Michaud et Popot, prêtres résidant à La Pommeraye-sur-Sèvre.

    -M. François, ancien carme du couvent de La Flocellière qui deviendra curé de St-Amand-sur-Sèvre.

    -M. Ogeron, curé de St-Pierre-du-Chemin, réfugié à la Petite-Branle de Saint-Mesmin.

     -M. Grolleau, curé de La Forêt-sur-Sèvre.

     

    M. Violleau était né à La Chapelle-Gaudin près d’Argenton-Château le 2 novembre 1743, il commencera à desservir la paroisse le 31 octobre 1771 mais ne commença à signer « Charles Violleau, curé de Montravers » qu’au mois de mai 1772. Charles Violleau était le frère de Christophe ou Christophle Violleau, desservant de la Chapelle-Gaudin qui fut massacré à la Rochelle le 21 mars 1794. Il est indiqué dans le registre que celui-ci est "décédé d'une émotion populaire"...

     

    Son acte de naissance :

     

    Montravers....

     

    Il officiait évidemment dans l’ancienne église près de l’antique château médiéval tout près d’un cimetière aujourd’hui disparu. La nouvelle église sera construite en 1876 sur le chemin de la Pommeraie-sur-Sèvre. Notre bon curé Violleau s’en reviendra de son exil le 7 août 1802, soit 10 ans après…. Caché entre 1804 et 1806 pour cause de refus de Concordat, il sera arrêté et conduit à Poitiers, puis reprendra possession de ses ouailles. Curieusement, sa tombe n’est qu’à quelques mètres de celle de l’abbé Gabilly qui avait écrit son histoire. Dans les inscriptions effacées de la pierre, on peut deviner « Hic jacet Carolus Violleau, rector hujus parochiae sex et quinquaginta annos. Obiit die vigesima nona jumii anni millesimi octingentesimi vigesimi noni ». « Ici repose Charles Violleau, curé de cette paroisse pendant cinquante six ans. Il mourut le vingt neuf juin 1829 ».

     

    Le capitaine de paroisse au moments des événements  était François Coudrin à partir de 1794. Il recevra en 1817 un brevet et un fusil d’honneur. Toujours est-il que c’est ce jeune homme de 21 ans, originaire de la « Tallerie » de Montravers devient capitaine à partir de 1794. François Coudrin exerce le métier de charron et à déjà fait la campagne de 1793 comme simple soldat. Dans son nouveau grade de capitaine, il sera en activité sans discontinuer jusqu’en 1796. Il reprendra les armes en 1799 et sera encore à son poste en 1815. Il sera blessé d’un coup de sabre au poignet gauche à Luçon en 1793, probablement lors de la troisième affaire du 14 août. Tout le monde connaît le véritable désastre de cette dernière bataille dans la plaine, plus de cinq mille morts chez les Vendéens. L’histoire de François Coudrin se poursuit encore puisqu’il devint maire de Montravers de 1816 à 1825. Beau parcours pour un simple charron, cultivateur à son temps et qui serait resté dans l’anonymat le plus complet sans les événements de 1793. C’est en cette qualité de maire qu’il contresignera les demandes de pension des anciens combattants de Montravers.  Il décèdera en 1838.

     

    La colonne infernale de Grignon fut particulièrement active à Montravers ainsi que nous allons le voir :

     

    Quatre pièces de bâtiment à la cure, toutes les maisons et servitudes des trois métairies entourant le château furent incendiées. Ce qui signifie sans aucun doute le château et l’ église eux-mêmes… Il faut savoir qu’à cette époque le vrai bourg de Montravers se trouve ici. Le cimetière est à l’arrière du château dans ce qui est un champ et les restes d’un élevage moderne de nos jours. Le château de la Tallerie aujourd’hui totalement disparu sera incendié, ainsi qu’une aile du château du Vieux-Deffends (à ne pas confondre avec le Deffends du XIX° siècle). La ferme de la Bertinière fut incendiée et les bestiaux brûlés vifs dans les étables. Le château de la Fillolière fut incendié également mais cette fois-ci, par erreur il semblerait…. En effet, une ferme se situant près du château porte le nom de « La Dorbelière » et les républicains auraient confondu avec « La Durbelière », lieu de résidence de Henri de la Rochejaquelein. En ce qui concerne la Tallerie, c’est là aussi une erreur qui fit incendier le vieux château de la Tallerie qui, tenez-vous bien appartenait à un républicain ! Les bleus avaient reçu ordre de brûler la « Grand’maison » ou vivait la famille Coudrin dont l’un des membres était le capitaine de paroisse…

     

    Un maudit hasard voudra qu’en 1944, les nazis massacreront une famille justement à la Tallerie…. Il en va ainsi de notre belle humanité. Rien n’est pire que de suivre une idéologie….

     

     

    RL

    Juillet 2011

     

     

     

    Notes :

     

    (1) L’abbé Jules  Gabilly dans son ouvrage « Montravers Histoire d’une paroisse du Bas-Poitou », 1910, nous dit qu’il aurait embarqué aux Sables d’Olonne le 23 octobre 1792. En fait une consultation aux archives départementales de Vendée (L 203) nous apprend que c’est le 3 octobre qu’il fut embarqué. 

      

     Accueil

    Tombe du curé Violleau...

      

    Accueil

      

    Et non loin, la tombe du curé Gabilly, historien de Montravers...

     

    Extrait du registre paroissial où le curé Violleau signale son retour après 10 ans d'exil.

     

     

    Montravers....

     

      

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Dona Rodrigue
    Vendredi 2 Septembre 2011 à 12:46

    Bonjour à nouveau...

    vos articles sont au top.... il faudrait que vous présentiez différemment... pas facile d'accès... par rubriques par exemple...nous découvrons au fur et à msure vos écrits.. qui sont hyper intéressants !!!!!!!!!!! amitiés. Dona

     

    vous pouvez aller en haut à gauche...installer des titres... par rubriques...

    2
    Cassyanne Profil de Cassyanne
    Samedi 16 Juillet 2011 à 13:23

    ... dommage que ces vilaines maisons neuves gâchent sa beauté et son caractère

    1
    Cassyanne Profil de Cassyanne
    Samedi 16 Juillet 2011 à 13:19

    Montravers, un bien joli village !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :