• Marie Elizabeth d'Escorches de Sainte-Croix....

                                    

                                                    Portrait insolite...

     

      

     

     Marie Elizabeth d'Escorches de Sainte-Croix....Vendée, le premier jour complémentaire de l'an 5, le Dimanche 3 août 1797.

       Echappée aux massacres, aux combats et aux misères de toutes sortes ; une femme encore jeune, se présente à la municipalité de la Bruffière (Vendée) afin de déclarer qu'elle n'a pas quitté le territoire de la République depuis 1792...

      Le portrait de cette veuve, dressé par les administrateurs municipaux nous permet d'entrevoir à travers ses traits, toute la dignité et la noblesse de cette femme.

      Elle est âgée de quarante sept ans, veuve, mesure environ 1,60m, a les cheveux et les sourcils blonds, les yeux bleus, le nez aquilin, la bouche petite, le menton rond, le front rond et le visage ovale. Il semblerait qu'elle ait été cachée et protégée par le Citoyen Echasseriau de la Bruffière.

      Voici la notice extraite des délibérations communales concernant cette ''Citoyenne'' :

    «  Séance publique du 1er jour complémentaire l'an 5 de la République Française une et indivisible.

      Nous soussignés administrateurs municipaux de la commune de la Bruffière certifions sur l'attestation des Citoyens Jean Ogereau, Claude Girard tourneur, Joseph Boutin tisserand touts domiciliés en cette commune que la Citoyenne Marie, Elizabeth d'Escorches Ste Croix veuve Chabot, âgée de quarante sept ans, taille de quatre pieds onze pouces, cheveux et sourcils blonds, ieux bleus, nez aquilain, bouche petite, menton rond, front rond, visage oval, réside et a résidée sans interruption tant dans cette commune de la Bruffière, maison appartenant au Citoyen Echasseriau qu'en celle de Montaigû, maison à elle appartenante ; depuis mil sept cent quatre vingt douze sans interruption jusqu'à présent.

      Fait à la maison commune de la Bruffière le 1er jour complémentaire l'an e de la République Française une et indivisible en présence de la certifié et des attestants. Lesquels ont signé avec nous tant le présent registre que l'extrait ».

    Signé : Girard agent – Jean Augereau – Claude Girard – Joseph Boutin - - Baudry agent – Barbaud président -Badreau.

      «  Nous soussignés administrateurs municipaux de la Bruffière attestons que le certificat ci-dessus a été publié affiché pendant trois jours au terme de la loi. Fait à la maison commune de la Bruffière le 4e jour complémentaire an 5 de la République Française une et indivisible ».

    signé : Barbaud président – Badreau.

     

      Rien que pour le plaisir et par curiosité, nous aimerions en savoir plus sur cette jeune femme dont nous devinons la qualité... (En réalité 53 ans en 1797 au lieu de 47ans). Une vie certainement remplie de joies mais aussi de deuils et de chagrins immenses...

      Nous découvrons dans ''Noms de Vendée'' l'acte de décès de Madame Marie, Elisabeth Descorches-de-Sainte-Croix, survenu le 30 mars 1822 à une heure trente du matin au Puyrousseau commune de la Garnache (Vendée) ; veuve en première noce de Monsieur Charles de la Roche-Saint-André et en seconde de Monsieur Esprit-Augustin-Hypolyte de Chabot Descoulandres, âgée de 78 ans, native de Morlaix département du Finistère demeurant au dit lieu de Puyrousseau, fille de feu Monsieur Jacques-Pierre Descorches-de-Sainte-Croix Dumesnil et de Dame Catherine Ferrand. (Actes décès la Garnache 1822 p99/289)

       Le logis de Puy-Rousseau...  hanté par le souvenir de Marie-Adélaïde de la Rochefoucauld.

      Marie-Elisabeth-Descorche-de-Sainte-Croix est donc née et a été baptisée le 4 mai 1744 à Saint-Martin de Morlaix en Bretagne. Elle épouse à l'âge de 23 ans à Sainte-Croix de Nantes, le 20 octobre 1767, Charles, marquis de la Roche-Saint-André, veuf, né vers 1710 dont elle devient la troisième épouse.

      De cette union naîtront :

     Charles-Henri de la Roche Saint-André le 2 juin 1774 paroisse Saint Jean-Baptiste de Montaigu qui sera aide de camp du Général de Suzannet, il décède en 1849 dans le Maine et Loire.

    2° Constant de la Roche Saint-André, né le 21 mai 1777 à Montaigu et décédé le 7 septembre 1779.

     Marie-Louise de la Roche Saint-André née le 15 septembre 1770 à Montaigu.

     

      Le 30 août 1780 elle devient veuve, son mari décède à l'âge de 71 ans en la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Montaigu, elle est âgée de 36 ans.  

      Le 11 mars 1784, Louise-Gilette Descorches, âgée de 36 ans, sœur de Marie-Elizabeth, décède aussi à Montaigu.

      Mars 1793, la Vendée s'embrase et en pleine tourmente Marie-Elizabeth âgée de 49 ans, épouse dans la chapelle de la ''Gastière'' à Chambretaud, le 22 juin 1793,  Messire Esprit, Hyppolite, Augustin de Chabot Seigneur des Coulandres, ancien capitaine commandant de dragons et Chevalier de l'Ordre Royal et militaire de Saint-Louis, veuf de Dame Suzanne Madeleine Servanteau. Ce dernier ''disparaît'' au cours  des guerres de Vendée puisque Marie-Elizabeth déclare qu'elle est veuve en 1797.

     

    Marie Elizabeth d'Escorches de Sainte-Croix....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (Il doit s'agir d'Augustin de Chabot capitaine au régiment Dauphin Dragons et Chevalier de Saint-Louis en 1789, décédé sans descendance ; fils de Louis-François de Chabot et de Catherine-Renée Jousseaume de la Bretetesche.).

      Nous terminerons par l'acte de décès de cette jeune femme blonde aux yeux bleus qui fut certainement jolie et distinguée.

      « L'an mil huit cent vingt deux, le trente et un mars, par devant nous Marie,François de la Rochefoucauld du Puyrousseau, Chevalier de l'Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis, lieutenant-colonel, maire et officier public de l'état civil de la commune de la Garnache ; sont comparus les sieurs Jean Redois sacristain âgé de quarante ans et François Grenet percepteur âgé de quarante neuf ans demeurant séparément en cette ville et voisins de la décédée ci-après, lesquels nous ont déclaré que hier vers une heure et demie du matin est décédée à Puyrousseau Madame Elizabeth Descorches-de-Sainte-Croix veuve en première noces de Monsieur Charles de la Roche Saint-André et en seconde de Monsieur Esprit-Augustin-Hypolite de Chabot Descoulandres âgée de soixante dix huit ans, native de Morlaix département du Finistère, demeurant en cette commune au dit lieu de Puyrousseau, fille de feux Monsieur Jacques-Pierrre Descorches Sainte-Croix-Dumesnil et Dame Catherine Ferrand et se sont les comparants soussigné avec nous après lecture ».

     

    Signé : Redois- Grenet – De La Rochefoucauld maire. 

     

    Sources : Archives Départementales de la Vendée - tous droits réservés, commune de la Bruffière  p. 21, délibérations de la Bruffière (frimaire an V-pluviôse an VI) dans les délibérations communales.– archives commune de Montaigu -  Archives Départementales du Finistère commune de Morlaix- Archives de la commune de Chambretaud - mariages 1793 page 1/1 et de la Garnache page 99/289 année 1822. (Vendée) - Photo de l'auteur.

     

    Xavier Paquereau pour Chemins secrets

     

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :