• Grasla 2020....

     

    « Le Refuge du Livre », édition 2020...

     

     

    2020 restera certainement comme une année particulièrement désagréable à tout point de vue et en particulier pour son épisode épidémique de Coronavirus qui tend de plus en plus à une « mascarade » de « Covid-business » destinée à nous faire acheter à prix d’or des masques dans le pays qui nous a contaminé. Après le réchauffement de la planète, il nous fallait bien une nouvelle débilité pour davantage de contrôle de la population. On attend désormais et probablement une invasion prochaine de Martiens, ou peut-être de « Jupitériens », assortie de nouvelles interdictions et des amendes qui vont avec, sauf évidemment pour certaines catégories de gens, qui eux sont dispensés de toute contrainte et peuvent mettre le foutoir, partout, tout le temps, sans qu’aucune autorité ne s’y oppose.

    Le Refuge de Grasla, dont j’ai rappelé l’histoire ici, loin des fantasmes et inventions d’historiens peu scrupuleux (du moment que ça fasse du chiffre de vente !) est tous les deux ans, un rendez-vous incontournable pour les écrivains vendéens, éditeurs vendéens et auteurs dont les ouvrages ont pour cadre la Vendée. Malgré un samedi dans les frimas d’un automne précoce, le dimanche, plus clément, a vu arriver une foule nombreuse venue pour satisfaire son envie de lire. A Grasla, il y avait de quoi satisfaire toutes les envies : romans d’aventures, livres pour la jeunesse, histoire de France générale, régionale ou locale. Ce fut l’occasion de retrouver une multitude d’amis que je ne saurais citer tous mais je retiens tout particulièrement l’amitié de Michel et Christine Chamard, bien évidemment fidèles au poste ; Armand Bérart, jeune diplômé qui vient de sortir un pavé sur Auguste de La Rochejaquelein, en grande partie grâce à des archives de la famille ; Amaury Guitard, toujours sur le qui-vive en matière de littérature mais aussi de bien d’autres choses ; Jacques Chauvet et son humour vendéen qui fera tordre de rire les gens du cru ; le conteur Marc Deborde à la fois avec nous et dans un autre monde peuplé de loups et de légendes de vieux chemins ; Noël Stassinet, président du Souvenir Chouan de Bretagne avec qui l’on a disserté pendant un long moment du travail à effectuer pour la mémoire des Guerres de L’Ouest, tout comme avec Tanneguy Lehideux, avec qui j’ai l’honneur de préparer un futur ouvrage sur les colonnes infernales ; Nicolas Delahaye, animateur du blog ami « Vendéens et Chouans » et bien d’autres encore, comme Evelyne, Brigitte et notre petit nouveau dans le milieu vendéen : Jean-Jacques Garcès !

    Au-delà des livres à présenter au public, tout ce petit monde a eu plaisir à se retrouver, à échanger, et même à partager de francs fous-rires. Voilà qui fait le plus grand bien dans cette ambiance morose qui est celle de la société française du XXI° siècle.

     

    RL

    Août 2020

     

    Grasla 2020....


  • Commentaires

    1
    jaco 85700
    Lundi 31 Août à 22:09

    Une belle édition..  y'a longtemps que j'étais pas venu….

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :