• Un cuirassier de l'Empire....

     

     Alexandre Commeaux, un cuirassier de l'Empire

     décoré de l'Ordre Royal et Militaire de Saint Louis.

     

     

     En cette fin d'année, voici un article insolite concernant un militaire de l'Empire décoré en 1825 par le Roi Charles X de l'Ordre Royal et Militaire de Saint Louis. Son diplôme et sa Croix de Saint Louis sont parvenus jusqu'à nous pratiquement intacts...

     

     Alexandre Commeaux est né le 27 février 1778 à Rilly-aux-Oies aujourd'hui Rilly-sur-Aisne dans les Ardennes. Il est probablement (absence d'archives) le fils de Henry-Martin Commeaux, vigneron, décédé le 5 octobre 1823 à Rilly et de Béatrix Guillemart née en 1742 et décédée le 2 décembre 1819 également à Rilly.

     

     A l'âge de vingt ans, il s'engage comme cavalier au 23e régiment de Cavalerie, le 1er Frimaire de l'an 7 (21 novembre 1798).

     

     « Le 23e régiment de cavalerie, ancien Mestre de Camp général, fait les campagnes de 1792 à 1794, à l'Armée des Ardennes. Il se fit remarquer à la bataille perdue de Neerwinden. Il a servi de 1794 à 1796 à l'armée de Sambre-et-Meuse, en 1797 à l'armée de Mayence et jusqu'en 1801 sur le Rhin et le Danube. Appelé à la paix dans les garnisons de Saint-Germain et de Paris, il a été licencié par décret du 24 septembre 1803. Son 1er Escadron a été versé dans le 5e de Cavalerie devenu le 5e régiment de cuirassiers. Donc Alexandre Commeaux faisait partie du 1er escadron du 23e R.C.

     

    En 1799 le 5e de cuirassiers est de l'armée de Naples et se trouve à la bataille de la Trebbia. Rentré en France après Marengo, il occupe successivement jusqu'en 1805 les garnisons de Versailles et Châteaudun, Rouen, Paris, Vesoul et Gray, Landau ; reçoit le 1er escadron du 23e régiment de cavalerie supprimé, et devient donc en 1803 le 5e cuirassiers.

     

    A la fin de 1805 il part pour l'Autriche, se trouve au combat d'Hollabrün et prend six canons et un drapeau à Austerlitz. Il continue d'opérer avec la grande armée en Prusse et en Pologne, et, après la bataille de Wagram, il vint se reposer à Metz et Pont-à-Mousson jusqu'à l'ouverture de la campagne de Russie. Il fit en 1813 la campagne de Saxe, se retira à Hambourg avec l'armée du maréchal Davout, et rentra en France en juillet 1814.

     

    Pendant le campagne de 1815 en Belgique, il faisait partie de la 3e division de réserve de cavalerie.

     

    Après Waterloo il est licencié et quelques-uns de ses débris entrent en 1816 dans la formation du nouveau 5e cuirassiers, dit d'Orléans, en même temps que les restes de Royal-Roussillon ».

     

     

     Etats des services, campagnes et blessures

     de Mr Commeaux Alexandre sous-lieutenant.

     

     

     Cavalier au 23e régiment le 1er frimaire an VII (21 novembre 1798). Incorporé au 5e régiment de cuirassiers le 13 nivôse an XI (3 janvier 1803).

     

     Brigadier le 9 février 1807 ; Maréchal des Logis le 16 mai 1809, membre de la Légion d'Honneur le 13 août 1809, sous-lieutenant le 28 septembre 1813 , licencié le 24 décembre 1815.

     

     

     Campagnes et blessures.

     

     A fait au 23e régiment les campagnes des années VIII et IX de la République.

     

     Au 5e de cuirassiers, celles de l'an XIV comptant double 1806.1807.1808. et 1809 à la Grande Armée. 1813 en Allemagne. 1814 en France.

     

     Blessé le 7 février 1807 à Eylau d'un coup de feu au pied gauche et a son cheval tué sous lui.

     

     Blessé à la bataille d'Essling le 21 mai 1809 d'un coup de sabre au bras droit et a son cheval tué sous lui.

     

     Blessé le 6 juillet 1809 à Wagram d'un coup de boulet au bas ventre qui a fracassé la cuisse.

     

     Blessé le 30 octobre 1813 à la bataille de Hanau (Hesse) d'un coup de sabre sur la tête.

     

    Un cuirassier de l'Empire....

     

     En 1817 il est domicilié à Ancy-sur-Moselle. Il prête serment au Roi le 28 février 1817 à Ancy.

     

     Il est fait Chevalier de l'Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis le 23 mai 1825, alors qu'il est Lieutenant au régiment des Cuirassiers de Condé. Il semblerait qu'il soit décédé le 23 juillet 1848 et nous ignorons le lieu de son décès.

     

    Un cuirassier de l'Empire....

     

     

     

    Sources : Histoire de la Cavalerie Française par le Général Suzane -tome II -Paris Reprint C. Terana. Mars 1989. Archives Nationales Base de données Leonor - Diplôme et Croix de Saint Louis de Alexandre Commeaux, collection particulière. Photo de l'auteur.

     

     

     Xavier Paquereau pour Chemins Secrets.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :