• Saint-Etienne-des-Loges, paroisse disparue....

     

    Saint-Etienne-des-Loges, paroisse disparue...

     

     

    Tout le monde connaît Saint-Hilaire-des-Loges, mais bien peu savent qu'il y avait là deux paroisses et deux églises bien distinctes : Saint-Hilaire sur-l'Autize et Saint-Etienne-des-Loges. Les deux villages fusionnèrent par ordonnance royale du 20 février 1828. Depuis ce temps, il n'est resté que Saint-Hilaire-sur-l'Autize qui prendra le nom de Saint-Hilaire-des-Loges.

     

     L'église de Saint-Hilaire-sur-l'Autize

     

    Saint-Etienne-des-Loges, paroisse disparue....

     

     

    Au lieu-dit "les Loges", nous trouvons l'emplacement de l'ancienne église Saint-Etienne.

     Sur le cadastre de 1810 avec le cimetière

    Saint-Etienne-des-Loges, paroisse disparue....

     

    Sur l'IGN marqué d'une croix rouge

    Saint-Etienne-des-Loges, paroisse disparue....

     

     Sur le terrain :

     

    Saint-Etienne-des-Loges, paroisse disparue....

     

    Saint-Etienne-des-Loges, paroisse disparue....

     

    Il faut un peu d'imagination pour voir une église dans ces amas de pierres et d'herbe...

     

    Saint-Etienne-des-Loges, paroisse disparue....

     Le cimetière se situait à l'arrière plan de la photo

    Saint-Etienne-des-Loges, paroisse disparue....

     

    Quelques informations éparses sur Saint-Etienne-des-Loges, issues des archives départementales avec leur cote :

     Bulle du pape Innocent III qui confirme les possessions de l'abbaye de Bourgueil, parmi lesquelles l'église de Saint-Etienne-des-Loges. AD37, H24, II, fol 106.

     

     14 septembre 1601. Visite de Jean Collart, vicaire général de Maillezais, Jehan Bonneau étant curé : "laquelle église, pour le regard du coeur (sic) et du clocher, nous avons trouvé bien voulté et recouvert." AD85, 4G1.

     

     28 janvier 1770. Acte d'assemblée des habitants relative aux réparations au bâtiment et au mobilier de l'église. AD85, 3E, 2/51.

     

    12 novembre 1790. "Inventaire des meubles, titres et papiers dépendans de la fabrique de la paroisse de St Etienne-des-Loges." AD85, 1 Q 462.

     

     1791. Pièces relatives à la fixation du traitement de M. Joseph PIMPARE, curé. AD85, L 845.

     

     18 septembre 1793. Procès-verbal d'apposition des scellés en la maison de Pierre-Nicolas IMBERT, sise à Fontenay, rue de la Fontaine, "sur les effets, titres et papiers du sieur PIMPARE, cy devant curé de la paroisse de St Etienne des Loges, qui a logé pendant quelque tems chez lui." AD85, 1Q 689.

     

    25 novembre 1793. Etat des prêtres déportés. SABOURAUD, aumônier de l"hôpital de Fontenay. AD85, 1 Q 528.

     

     19 octobre 1794. "Dépouilles" de l'église des Loges : "le soleil, un cyboire, un calis, une assiette qui se met sur ce calis, d'argent, une custode." AD85, 1 Q 679.

     

     26 octobre 1794. "Vente des meubles et effets délaissés par le nommé PIMPARE, ex-curé des Loges, dans la maison qu'il occupoit audit lieu, montant à 2845 livres 15 sous." AD85, 1 Q 689.

     

     31 octobre 1794. Relevé de l'argenterie, des cuivres, des galons d'or et d'argent et du linge provenant de l'église des Loges et conduits au district de Fontenay. ADV, 1 Q 679.

     

     30 juin 1795. Arrêté du directoire du district de Fontenay portant qu'il y a lieu de retenir sur le prix de ferme de 125 livres que doit à la Nation le citoyen Armand BIAILLE, officier de santé de la commune de St Etienne des Loges, pour le loyer de la ci-devant cure, la somme de 47 livres 4 sous pour réparations qu'il a faites. AD85, 1 Q 484.

     

     1er juin 1796. Procès-verbal d'estimation des "batimens formant la ci-devant église des loges et consistants en la principale église, une chapelle, une sacristie et un petit clocher" : 900 livres. AD85, 1 Q 220.

     

     1er juin 1793. Procès-verbal d'estimation de "la cydevant cure des Loges" et ses dépendances : 2520 livres. AD85, 1 Q 220.

     

     Le curé Michel Joseph Pimparé était né à Fontenay-le-Comte le 7 octobre 1725 de Michel Pimparé, employé aux traites foraines et sergent royal et de Jeanne Venant Bechade. Il ne survivra pas à la Virée de Galerne et décédera le 13 décembre 1793 au Mans. Sa dernière signature sur les registres de Saint-Etienne-des-Loges, date du 26 juillet 1792.

     

     RL

    Décembre 2014

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :