• Puy-Renard....

     

    Puy-Renard…

     

    Nous avons été reçus ce dimanche par les propriétaires du Logis de Puy-Renard en Viennay, pour une visite des lieux. Les lecteurs de Chemins secrets connaissent ce lieu au moins de nom grâce à l’article concernant la Boissière-Thouarsaise.

    Le manoir de Puy-Renard fut construit au XV° siècle, après qu’une simple ferme et un logis fussent mentionnés dès 1352 dans les archives de la Roche-Guilgault. En 1375, Guillaume Oujard, Oujart ou Ojart en fut le seigneur de 1378 à 1398, puis son fils, Simon, écuyer, en 1429. La fille de ce dernier, Bertrande, épouse de Jean Guindron, seigneur de Villegoye  en hérite en 1453. Le couple reçut  le roi Louis XI en voyage pour l’abbaye de Celles-sur-Belle. Suit François des Francs, écuyer, gouverneur de Parthenay, qui meurt à « Puyrenard » le 10 novembre 1569.

    On sait que cette famille avait donné son nom à un petit fief appelé le Jardin des Francs, qui relevait de la baronnie de Parthenay. (1) Vint ensuite Hyppolyte de Liniers, chevalier, seigneur de la Bouredelière en 1625. (2)

     Le premier de Liniers paraissant être seigneur de Puyrenard semble être JOACHIM, écuyer, seigneur d'Amaillou, de Maulny et de Puyrenard ; fils d'Antoine et de Claude Guindron ; il épousa :

     

    1° Demoiselle Marguerine d'Elbène ; ils se faisaient une donation mutuelle le 20 mai 1586, et il partageait, le 27 mai 1588, avec Jean de Rechignevoisin, son beau-frère, conseiller au présidial de Poitiers, son beau-père, et de Renée Payne, sa belle-mère.

     2° le 27 décembre 1614, il épousa Madeleine Colzet, fille de Jean et de Radegonde Messeau. Il était chevalier de l'ordre du Roi dès le 26 juin 1604, et en prend le titre dans des lettres royaux qu'il avait obtenus pour annuler certains actes qu'il avait passés avec René de la Rochefoucault, seigneur de Neuilly à un petit fief appelé le Jardin des Francs, qui relevait de la baronnie de -le-Noble, son cousin - Il mourut sans postérité.

     

    René de Liniers, Écuyer ; Seigneur des Rochettes, Puyrenard et de la Bourbelière, qu'il acheta le 17 novembre 1602, céda à son frère Joachim ce qui pouvait lui revenir dans les successions de leur mère et de Claude leur frère, et reçut en échange le fief du Puy-Bodinet.(3)

     

    Après être tombé en simple exploitation agricole, le manoir fut restauré à plusieurs reprises jusqu’aux propriétaires actuels qui ne semblent pas manquer de projets. Nous en présentons ici quelques photos.

    RL

    Juin 2017

     

     

     

    Notes :

     

     

    (1) « Mémoires de la Société de statistique, sciences et arts des Deux-Sèvres - 3e série - Tome II – 1862.

    (2) « La Gâtine Historique et Monumentale », Bélisaire Ledain, 1876.

    (3) « Dictionnaire Historique Biographique et Généalogique des Familles de l’Ancien Poitou », Henri Beauchet-Filleau, 1840-1854.

     

    Puy-Renard sur la vue aérienne Géoportail :

    Puy-Renard....

    Sur le cadastre de 1834 :

    Puy-Renard....

    Puy-Renard....

    Puy-Renard....

    Puy-Renard.... 

    Puy-Renard.... 

    Puy-Renard....

    Puy-Renard....

    Puy-Renard.... 

    Puy-Renard....

    Puy-Renard....

    Puy-Renard....

    Puy-Renard....

    Puy-Renard....

    Puy-Renard....

    Puy-Renard....

    Puy-Renard.... 

    Puy-Renard....

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :