• Pierre Terrien (N°3) et sa mère, Jeanne Guilbaud....

                        

                         

      Jeanne Guilbauld, de la paroisse du Fuilet, 

              mère de Pierre Terrien, massacrée dans la forêt de Leppo.

     

     

                                     

    Pierre Terrien (N°3) et sa mère, Jeanne Guilbaud....En 1793, Pierre Terrien est sergent dans les Armées Catholiques et Royales. Il dépose une demande de pension le 19 mai 1825 dont la teneur suit :

     

    « Au Fuilet, le 19 mai 1825

     

    Pierre Terrien, laboureur, demeurant au Grand Gast commune du Fuilet ; à son excellence, Monseigneur, le Ministre Secrétaire d'Etat à la Guerre.

     

    Monseigneur,

     

    J'ai l'honneur vous exposer que, je pris les armes dès le mois de mars 1793 pour la cause des Bourbons et le rétablissement de leur trône ; que je servis avec le grade de sergent d'une compagnie du Fuilet en 1793-94 et 95.

    En 1815, je pris les armes malgré mon âge avancé et je marché avec l'armée Royale commandée par Mr du Doré, Chevalier de Saint Louis, jusqu'à la Restauration. J'ai assisté à la majeure partie des combats qui ont eut lieu dans la Vendée et à différents de ces combats je fait plusieurs prisonniers.

    Je perdu ma mère qui a été massacrée à la déroute du Bois de Lepeau (Leppo) et tout le mobilier que nous possédions, lequel a été pillé et brûlé par les Républicains. 

    Je suis père de 6 enfants en bas âge et n'é d'autre ressources pour faire vivre ma nombreuse famille que mon état de laboureur, aussi suis-je dans un grand besoin.

    L'Ordonnance du Roi du 29 décembre 1824 me donne l'espoir d'obtenir un secours.

    Je vous prie Monseigneur de prendre en considération, mon exposé et de vouloir bien proposer à sa Majesté de m'accorder un secours auquel crois prétendre, d'après l'Ordonnance prédatée.

    J'ai l'honneur d'être avec respect Monseigneur votre très humble et très obéissant serviteur. 

     

    signé  : P. Terrien. »

     

    Principaux combats auxquels il a assisté : Beaupréau – Cholet – Mortagne – Saumur – Nantes – Châtillon – Chantonnay - Fontenay et autres...

    Pierre Terrien (N°3) et sa mère, Jeanne Guilbaud....

     

    Pierre Terrien est né le 29 juin 1773 au Grand Gast paroisse du Fuilet. Il est le fils de Pierre Terrien, métayer et de Jeanne Guilbauld*. Laboureur, il épouse le 13 février 1805 au Fuilet, Marie-Jeanne Toublanc née le 30 août 1779 au Fuilet, fille de Georges Toublanc, métayer et de Renée Bondu. De cette union sont issus :

     

    1° Marie Terrien, née le 22 Brumaire an 14 (13.11.1805). au Fuilet.

    2° Pierre Terrien, né le 6 avril 1807 au Fuilet.

    3° Renée Terrien, née le 17 mai 1809 au Fuilet.

    4° Jeanne Terrien, née le 16 novembre 1811 au Fuilet.

    5° Anne Terrien, née le 18 mai 1816 au Fuilet.

    6° Louise Terrien, née le 19 septembre 1818 au Fuilet.

    Pierre Terrien (N°3) et sa mère, Jeanne Guilbaud....

     

     

    *Jeanne Guilbauld, massacrée en forêt de Leppo, il doit s'agir du massacre du 12 mars 1794.

    Pierre Terrien est décédé au Fuilet le 13 novembre 1850.

     Marie-Jeanne Toublanc est décédée le 23 mars 1864 au Fuilet.

     

     

    Sources :     

    - Archives Départementales de Maine-et-Loire tous droits réservés- Dossiers Vendéens – Terrien Pierre -3 -1 M9/336. Certificat des officier,vue n°4/5. - Cadastre 1834 Tableau d'assemblage le Grand-Gas. 

    - Registres état civil du Fuilet.  

    - Photos: de l'auteur. 

     

     

    XP pour Chemins secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :