• Pierre Querré....

     

    Pierre Querré, de la paroisse de la Boissière-de-Montaigu, 

    tué au combat de la Grandinière en avril 1794.

     

           

                 

    Pierre Querré....Le hasard des recherches offre parfois des surprises, le petit clin d'oeil de la Providence. En effet, Pierre Querré est le fils de Pierre Querré et de Marie Pépineau de la Boissière-de-Montaigu. Un de mes ancêtres, Pierre Paquereau, a épousé au début du XIX siècle Jeanne Pépineau issue de cette même famille Pépineau originaire de La Boissière et de La Guyonnière, le monde est petit...

     

    Un combat à la Grandinière ? Il semblerait que ce soit encore le passage d'une  Colonne Infernale à laquelle des groupes de soldats Vendéens essaient de résister de façons sporadique, pour ''sauver leurs peaux''. En avril 1794, le père de Pierre, Pierre Querré, né le 14 février 1723 à Boussay, époux de Marie Pépineau, née le 11 septembre 1715 à la Boissière, est également tué dans ce bourg à l'âge de 71 ans.

    Pour vous donner une idée de l'ampleur des massacres à l'échelle de deux paroisses Vendéennes : En 1789, la Boissière-de-Montaigu compte 1100 âmes et seulement 360 âmes en 1802. Pour la Guyonnière, la population passe de 1200 habitants avant la Révolution à quelques centaines à la paix de Montfaucon en janvier 1800. Ce constat se passe de commentaires, il s'agit bien d'un génocide pensé et voulu par Robespierre et ses ''satellites'' malfaisants de la Convention... Et le 12 avril 1794, un personnage peu recommandable se trouve près de ces deux villages : Turreau, le général-en-chef des Colonnes Infernales est à Montaigu.... Une lettre datée du 12 avril 1794 en apporte la preuve. «  Lettre du Général Turreau commandant en chef de l'Armée de l'Ouest, écrite au quartier général de Montaigu du 23 Germinal an 3 de la République Une et indivisible – 12 avril 1794 ». (Class SHD5/8-112 vue n°1/7).

    Pierre Querré....

    Pierre Querré....

     

    Pierre Querré est né le 9 mai 1755 à La Boissière-de-Montaigu. Il est le fils de Pierre Querré, originaire de Boussay, né le 16 septembre 1723, tué par les troupes républicaines à la Boissière-de-Montaigu, en avril 1794 et de Marie Pépineau, née le 11 septembre 1715 à La Boissière. En 1793 il exerce la profession de charpentier, veuf en première noces de Jeanne Guérin, il épouse le 30 novembre 1786 à La Boissière, Marie-Anne Belouard-Bellouard-Belloire, née en 1754 à La Guyonnière, fille de Jean Belouard et de Marie-Anne Simoneau.

    La reconstitution des actes de décès pour les années 1788-1801 établie en juillet 1819, nous informe que Pierre Querré, âgé de 32 ans, charpentier, demeurant au bourg a été tué par les troupes de la République à la Grandinière, commune de la Boissière au mois d'avril 1794. Quatre témoins confirment ce décès : Pierre Marteau, propriétaire, 54 ans, demeurant au bourg ; Jean Chevalier, cultivateur, 59 ans, demeurant à la Grandinière ; Jean Landreau, journalier 55 ans de Saint-Symphorien à la Bruffière. (Reconstitution d'actes 1788-1801, vue n°8/8, acte n°33 – année 1819 - commune de La Boissière). En 1794, ces témoins étaient âgés de 34 ans pour le plus vieux et de 21 ans pour le plus jeune, ce qui laisse supposer qu'ils avaient participé, comme soldats Vendéens, au combat de la Grandinière.

      

    De son union avec Marie Anne Bellouard, Pierre Querré laissa  :

    1° Marie-Rosalie Querré, née le 13 janvier 1789 (vue n°134/181).

    2° Jean-Baptiste Querré, né le 18 juillet 1791 à la Boissière. (vues

        n°167,168/181). 

    3° Gabriel Querré, né le 18 juillet 1791 -idem -

    4° René Querré, né le 18 juillet 1791 – idem -  ces triplés sont décédés

        les 20 et 21 juillet 1791.

    5°Marie-Julie Querré, née le 8 avril 1793 à la Boissière. (vue n°4/14).  

     

    Marie-Anne Belloire dépose une demande de pension comme veuve d'un ancien combattant Vendéen qui est enregistrée le 15 février 1817.

     

    «  N°75 – Belloire Marie-Anne, née à la Guyonnière en 1754, veuve de Pierre Querré – soldat des Armées Vendéennes, tué au combat de la Grandinière – indigente – domiciliée à la Boissière-de-Montaigu, deux enfants – proposée pour une pension de 40 francs  ».

    Pierre Querré....

    Pierre Querré....

     

        Marie-Anne Bellouard est décédée au bourg de la Boissière-de-Montaigu le 10 janvier 1829. (Vue n°272/296 année 1819).

     

    Sources : Archives Départementales de la Vendée tous droits réservés. Dossiers de pensions, - vue n°7/41, SHD XU 39-5 - Registres d'état civil de la Boissière-de- Montaigu, de la Guyonnière, Boussay – Cadastre de 1819 de la Boissière-de-Montaigu- Googlemap, village de la Grandinière, commune de la Boissière - Photo de l'auteur. 

                                                                

     

    Xavier Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :