• Pierre Gazeau....

     

     

    Pierre Gazeau, de Montrevault

    grièvement blessé au combat de Rocheservière le 20 juin 1815

     

     

       Pierre Gazeau.... Pierre Gazeau est né et a été baptisé à Neuvy-en-Mauges le 8 janvier 1785, il est le fils de Pierre Gazeau, serger et de Marie Deléon, (p147 1785), le parrain a été René Gazeau, serger, oncle et marraine Anne-marie Guillemet, veuve de François Déléon, marchand.

      Il se marie le 9 mai 1811 à Montrevault avec Marie Briand, née le 14 mai 1791 à Thouarcé, demeurant à Montrevault, fille de François Briand voiturier et de Marie Bouyer. A cette époque, il exerce la profession de meunier.

      De cette union sont issus :

    1° Pierre-Théodore Gazeau, né le 11 octobre 1812 à Montrevault.

    2° Marie Gazeau, née le 8 juillet 1816 à Montrevault.

    3° Modeste,Désirée Gazeau, née le 4 mars 1820 à Montrevault.

     

      L'état général de l'Armée Royale du Maine et Loire, sous les ordres de Mr le Lieutenant Général Cte Charles d'Autichamps (rive gauche de la Loire) qui, par suite de la campagne de 1815 ont droit à des pensions de retraite, et autres, ou gratification une fois payées». Extrait de la liste sous le n°24, page 4 : Gazeau Pierre, voiturier, né à Neuvy :

     « A été atteint d'une balle qui lui a traversé le bas-ventre à l'affaire de la Roche-Servière. Il en est très incommodé pour la marche, ce qui le gêne dans son état. Il est marié, a une femme et deux enfants, - domicile : Montrevault, âgé de 31 ans, est proposé pour une gratification ».

    Pierre Gazeau....

     

      Une chose surprenante concernant ce combattant royaliste : La présence à son mariage en 1811 de Monsieur Jean-Joseph Mariot, ''Chevalier de l'Empire, membre de la Légion d'Honneur'', âgé de trente six ans, de Montrevault... Un Blanc qui invite un Bleu  ????

     

      J'ai l'impression que vous désirez en savoir un peu plus sur ce Monsieur Mariot...Vous avez raison, c'est un personnage qui a ''bourlingué''... Jean-Joseph Mariot est né le 8 décembre 1774 au Loroux-Bottereau et a été baptisé le 9. Il est le fils de Pierre Mariot, boucher, décédé le 1 juin 1776 et de Magdeleine Grenouilleau. C'est la troisième génération de bouchers au Loroux.

      Jean-Joseph Mariot mesure 1,78m, il a le visage rond, le front bas, un nez ordinaire, des yeux gris, sa bouche est petite, son menton rond, ses cheveux et ses sourcils sont châtains ; voilà pour le signalement de notre homme. ''Il est entré au service le 1er Messidor an 2 (19 juin 1794), il est âgé de 19 ans1/2 et incorpore le 10ème régiment de Chasseurs à cheval. Il fait campagne dans ce régiment. En 1794, le 10ème de Chasseurs à cheval fait partie de l'Armée du Rhin, 1796-1797 : Armée d'Italie, Castiglione ; 1799 :  Armée du Danube et d'Helvétie, 1800 : Armée du Rhin. Gendarme à Cheval dans la Compagnie de la Loire-Inférieure le 24 Germinal an 10 (14 avril 1802). A fait toutes les campagnes de la guerre de la Révolution depuis l'an 2. Il a reçu un mousqueton d'Honneur ( Ce qui le rend obligatoirement titulaire de la Légion d'Honneur, il a du faire partie de la première promotion et décoré le 16 août 1804 au camp de Boulogne ?

    Comment furent désignés les membres de l'Ordre ? L'article 1er du Titre II de la Loi du 29 floréal stipule les conditions requises « … tous les militaires qui ont reçu «    les Armes d'Honneur ».

      Il devient Gendarme d'Elite*. Il a fait les deux campagnes de l'an 14 (23 septembre 1805 au 31 décembre 1805), donc Austerlitz (2 décembre 1805) ; celle de 1806...

      Il est congédié avec retraite, le 11 mars 1811 et se retire à Montrevault où il exerce la profession de boucher, il avait épousé Dame Jeanne Lenoir.

     

      *La Gendarmerie d'Elite est «  spécialement chargée du maintien de la sûreté publique et de la police dans le lieu où réside le Gouvernement ». Elle est organisée en deux escadrons qui sont placés dans un premier temps sous les ordres du Colonel Savary. Les premières campagnes de l'Empire n'offrent qu'un rôle très secondaire à la Gendarmerie ; celle-ci assurant les déplacements de l' Empereur et la protection des lignes de communications.

     

     Pierre Gazeau.... En 1806, Jean-Joseph Mariot participe à la campagne de Prusse, Iéna le 14 octobre 1806 et  Auerstaedt, puis la Pologne...

      Le Gendarme d'Elite Jean-Joseph Mariot n'est pas mort sur un champ de bataille, mais à Montrevault le 12 septembre 1827 à l'âge de 52 ans. Nous ne connaîtrons donc jamais les liens d'amitiés ou de famille ayant motivés sa présence au mariage de Pierre Gazeau le combattant royaliste... Ou alors ne serait-ce pas tout simplement un lien professionnel ayant comme dénominateur commun le cheval. En effet, Pierre Gazeau est voiturier, il utilise donc un cheval dans ses déplacements, et notre Gendarme d'Elite connaît parfaitement les chevaux, comme ancien cavalier et comme boucher, c'est un homme de bons conseils. D'autre part, un autre témoin, René Réthoré, est maréchal ferrand...

     

     

      Sources: Archives Départementales de la Vendée SHD XU 34-4 – 10 janvier 1816  - n°24 page4 - tous droits réservés, Archives départementales de Maine et Loire, tous droits réservés – commune de Neuvy-en-Mauges – Montrevault, Saint-Pierre-Montlimart. Archives départementales de Loire Atlantique – N° 289 – Gendarme d'Elite an X. mars 1807 matricule 1 à 480,  page 52 -  Mémoire des Hommes. sga défense. Gouv Gendarmes d'Elite, an X-mars 1807  SHDGR20YC.133bis - Photos de l'auteur et tirées de l'ouvrage de François Bertin ''Gendarmerie Nationale des Prévôts du Moyen âge au Gendarme de l'an 2000'' - éditions Ouest-France Rennes 1998.

                                                                      

    Xavier Paquereau pour Chemins secrets

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :