• Nicolas Delahaye....

                                    

                                              La Baïonnette Royale

     

     

     Nicolas Delahaye....Delahaye Nicolas-René  est né le 2 mai 1763 et a été baptisé le lendemain à la Jubaudière ; il est le fils de Jean Delahaye métayer à la ''Robière'' et de Marie Terrier, le parrain a été Jacques Delahaye, oncle et la marraine Mathurine Couëffard de la paroisse du May.

     Il se marie le 9 février 1790 au Mays-sur-Evre avec Jeanne Barrau née en 1770 au May. Il est laboureur à ''Blanchard'' dans cette paroisse. De cette union naîtront au moins deux enfants : Jeanne née le 3 avril 1791 et François né le 15 octobre 1793.

      Agé de30 ans en 1793, il prend les armes contre la République dès le mois de mars et sert dans les Armées Royales en 1793, 1794, 1795, 1799 et 1815. Il est grièvement blessé d'une balle à la jambe droite au combat de Trémentines en 1794.

      Nicolas-René Delahaye décède le 26 septembre 1828 au ''Massois'' commune du May-sur-Evre où il exerce la profession de journalier. Jeanne Barrau, son épouse, décède le premier janvier 1840 chez Jean David, son gendre à Saint-Léger-sous-Cholet.

     

                    Demande de pension en Mai 1824

     

     Delahaye Nicolas-René -le 16 mai 1824 

     Au May, ce 16 mai 1824,

     Nicolas-René Delahaye, ancien soldat de l'Armée Royale de Vendée, demeurant commune du May

     

      A son Excellence le Ministre de la Guerre,

      « Monseigneur,

      J'ai l'honneur de vous exposer que j'ai pris les armes pour le rétablissement de l'Autel et du Trône aussitôt que la guerre a commencée dans la Vendée en 1793 et j'ai continué à servir dans cette année et dans celle de 1794 et 1795 et 1799 et 1815.

     Je me suis battu dans toutes les occasions avec courage et distinction et j'ai été grièvement blessé au combat qui a eu lieu à Trémentines en 1794, à la jambe droite par une balle

      Cette blessure me gêne considérablement et me cause des douleurs continuelles et me met hors d'état de travailler de mon état de pauvre journallier étant obligé de mendier mon pain étant sans ressources. Dans la fâcheuse position , où l'âge les infirmités et la misère m'ont plongé, j'ose vous prier Monsiegneur, de vouloir bien proposer à sa Majesté de m'accorder une pension.

      Je joins à la présente les pièces voulues par l'Ordonnance du Roi du 3 décembre 1824 ; le déffaut d'extrait de contrôle m'a obligé de recourire à l'acte de notorietté du Juge de Paix.

      Je suis avec un profond respect, Monseigneur votre très humble et très obéissant serviteur ».

      Marque de Nicolas René Delahaye :  + 

      Je soussigné maire de la commune de May, certifie que la marque ci-dessus est celle de Nicolas-René Delahaye,

          à la mairie du May, le 16 mai 1824 signé : Barrau Maire

     

    Certificat de notoriété.

     

       Le onze mai mil huit cent vingt quatre

    «  Devant nous Julien-François Grimoux, Juge de Paix du Canton de Beaupréau quatrième arrondissement du Département de Maine-et-Loire assisté de notre greffier.

      Sur la réquisition de Nicolas de la Haie, journalier à Bégrolles, commune du mai, âgé de Soixante deux ans, ancien soldat d'une compagnie de Bégrolles,

      Sont volontairement comparus les ci-après nommés de la déclaration desquels nous avons rédigé acte conformément à l'ordonnance du Roi du 3 décembre dernier savoir :

    1 - René Babonneau, Capitaine d'une compagnie de Bégrolles âgé de 65 ans,

    2 - Gabriel Oger, tisserand à Bégrolles âgé de 70 ans,

    3 - Joseph Brouillet, ancien Maréchal de Logis âgé de 58 ans.

    Lesquels nous ont déclaré et attesté que Nicolas de la haie a fait toutes les guerres de Vendée, qu'à l'affaire de Trémentines il fut blessé à la jambe droite et qu'il a fait partie des rassemblements de 1815.

      et ont les comparants déclaré ne savoir signer fort Joseph Brouillet qui a signé avec nous et notre Greffier ».

    signé : Brouillet – Grimoux – Gourdon greffier.

     

    Certificat du chirurgien.

     

      « J'ai soussigné Renou ex-chirurgien des Armées Royales Vendéennes demeurant commune du May arrondissement de Beaupréau ; certifie que le nommé Nicolas de la haÿ de Bégrole en cette commune  a été atein d'une bale qui lui a fracturé la jambe droite dans la partie inférieure.

      Ce qui le met souvent or d'état de vaquer à ses affaires en foi de quoi je lui ai délivrée le présent. »

      Fait au Maÿ ce 2 de mai 1824.

                                                                       signé : Renou chirurgien.

    Nicolas Delahaye....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sources : Archives Départementales du Maine et Loire - tous droits réservés, dossiers Vendéens cote n° 1M9.135 –  Photo de l'auteur.

     

     Xavier Paquereau pour Chemins secrets.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :