• Médailles des volontaires royaux....

     

    Médailles des Volontaires Royaux 

                                           

     

     

    En 1815, Louis XVIII créa trois médailles : 

     

    . MEDAILLE DE GAND : créée le 17 mai 1815 à Gand (pendant les Cent Jours) pour récompenser le bataillon des volontaires royaux qui l'avait suivi dans son exil (800 étudiants des Ecoles de Droit et de Médecine, principalement, qui n'arrivèrent que 50 à Gand) ainsi que des Volontaires du Midi, de la Vendée... 

    La médaille est formée de deux parties accolées, réunies par un cercle d'argent. Elle porte sur la tranche le nom du titulaire avec, à l'avers, l'effigie de Louis XVIII et au revers le mot « FIDELITE » à l'intérieur d'une couronne de chêne et de laurier. 

    RUBAN : blanc à trois rayures verticales bleues (photo, variante 8 rayures). 

     

    Médailles des volontaires royaux....

    . CROIX DU SIEGE DE LYON : Il s'agit de la médaille commémorative du Siège de Lyon par les Républicains contre les Lyonnais animés par les Royalistes insurgés contre la Convention et qui résistèrent pendant 60 jours, du 30 mai au 30 juillet 1793. 

    C'est une croix en argent et or émaillé portant au centre, l'effigie de Louis XVIII et, au verso, une fleur de lys entourée de l'inscription  « SIEGE DE LYON 1793 » 

    RUBAN : blanc à trois rayures verticales rouges (variante : 2 rayures verticales rouges). 

     

    Médailles des volontaires royaux....

    . CROIX DES VOLONTAIRES ROYAUX : dont on ignore l'origine de la création, consiste en une croix à quatre branches émaillées de vert séparées par des fleurs de lys et surmontée de la couronne royale. Le centre porte, d'un côté, le buste de Louis XVIII entouré de la devise «DIEU-LE ROI-LA PATRIE » et, de l'autre, la date 1815 sur fond d'émail rouge entourée de la légende : « VOLONTAIRES ROYAUX ».

    Elle fut portée par certains Vendéens et Chouans ainsi que par les Volontaires de Provence et du Languedoc. 

    RUBAN : blanc à lisérés rouges.

     

    Médailles des volontaires royaux....

    NOTA : Il est à noter que l'Ordonnance Royale du 16 avril 1824 qui réglementa le port des décorations et des ordres ne reconnu pas officiellement ces médailles. Exception faite du « BRASSARD DE BORDEAUX » et de l'Ordre de la FIDELITE pour la Garde Nationale de Paris. L'Ordre du LYS devait servir à reconnaître l'ensemble des services rendus à la royauté. »  

     

    Sources :   

     

    Guide des Ordres, Décorations et Médailles militaires de 1814 à 1963 par André Souyris-Rolland – page 63 - troisième édition revue et corrigée en 1982, spécialement préparée pour les Associations et les Groupements d'Anciens Combattants. – ouvrage validé par le Général de Boissieu, Grand Chancelier de la Légion d'Honneur. 

    Photos : La France Phalériste - décorations volontaires royaux. 

     

                                                         

     

     X. Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :