• Mathurin Bossard....

                                    

        Saint-Hilaire-de-Loulay, novembre 1795...

     

       

       Mathurin Bossard....Au tout début du mois de Brumaire de l'an 4, Mathurin Bossard, métayer au ''Petit Rorthais'' commune de Saint-Hilaire-de-Loulay est tué par un détachement républicain qui lui vole neuf bœufs...

      Les archives de la commune de Saint-Hilaire-de-Loulay sont muettes sur le sujet, nous n'avons pas découvert l'acte de décès de Mathurin Bossard.

      Nous avons découvert ce meurtre, par hasard, dans les arrêtés et les délibérations du Maire de Montaigu, le 24 frimaire de l'an 4 (15 décembre 1795), voici le texte en question :

     

      «    Aujourd'hui vingt quatre Frimaire an 4° de la république Fse une et indivisible.

      Par devant l'administration municipale provisoire de Montaigu a comparu le Citoyen Charles-Louis Dugast ex-administrateur du district du même lieu demeurant en cette commune, lequel a requis l'enregistrement d'un arrêté de l' Administration Départementale de la Vendée du premier de ce mois, portant que le meurtre commis dans la personne de Mathurin Bossard, fermier de la métairie du ''Petit Rotert'' (Petit Rorthais), commune d' Hillaire de Loulai près Montaigu et le vol de neuf bœufs de cette métairie par un détachement de volontaires, sera dénoncé au général en chef de l'Armée de l'Ouest avec invitation de faire punir ceux qui l'ont commis par les voies de droit à cet effet que copie du procès verbal qui le constate et l'expédition dudit arrêté lui seront adressés et à le Citoyen Dugast signé    ».

    signé Dugast.

      « En conséquence, le Commissaire provisoire près l'administration municipale a requis inscription a la suite des présentes, de l'arrêté dont il s'agit : pour en être délivré d'une expédition au général en chef de l'Armée de l'Ouest ainsi que du procès verbal qui constate le meurtre et le vol dont est lois. Suit ledit arrêté – Administration Départementale – Extrait du registre des délibérations de l'administration Départementale de la Vendée.

     

    Mathurin Bossard....

     

     

     

     

    Mathurin Bossard....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Séance du 1er Frimaire 4° année Républicaine.

       «    Vu les deux procès verbaux constatant le meurtre commis dans la personne de Mathurin Bossard, fermier à la métairie du ''Petit Rotert'' commune d'Hillaire de Loulai, près Montaigu et le vol de neuf bœufs de cette métairie par un détachement de volontaires, le 1er en datte du 6 Brumaire dressé par les commissaires de la municipalité du dit lieu de Montaigu et le 2° datté du 13 du dit mois par la commission administrative de cette dernière commune.

      L'administration ; ouï le Commissaire du Directoire Exécutif, considérant que les délits dont il s'agit sont de la compétence des tribunaux militaires.

      Arrête que le meurtre commis sur la personne de Mathurin Bossard sera dénoncé au général en chef de l'Armée de l'Ouest avec invitation de faire punir ceux qui l'ont commis par les voyes de droits ; a cet effet que copie du procès verbal qui le constate et expédition du présent arrêté lui seront adressés.

      En administration départementale a Fontenai le Peuple, les jours mois et an que de l'autre part signé Servinquière pour le Pt et Favreau Sre.

      Fait et arrêté à l'administration municipale de Montaigu, les jours mois et an que devant    ».

    Un mot rayé nul – signé    : Dugast – Thierry- Chapelain – Rayneau – Eriau.

     

    Mathurin Bossard....

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mathurin Bossard....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au sujet de la victime, ''c'est un peu sec'' comme renseignements... surtout qu'en 1809 la famille est devenue amnésique, comme vous allez le constater, déjà le mémoricide ?

     

      Le 17 juin 1809, Mathurin Bossard, fils de feu Mathurin Bossard et de Marie Vinet se marie à Saint Hilaire de Loulay avec Marie, Françoise Défontainne  (p150/413 état civil de Saint hilaire de Loulay année 1809). Extrait de l'acte de mariage : «   De la déclaration à serment prise par ladite Marie Vinet, femme de Mathurin Bossard futur son fils et des témoins ci après nommés qu'ils ignorent le lieu du décès du dit feu Mathurin Bossard et son dernier domicille, n'avoir entendu aucune nouvelle de son existence malgré qu'ils connaissent les futurs époux  ». Même sous serment, on ne dit rien et l'on ment !

      Aucune nouvelle de son dernier domicile et de son existence ? Pourtant Marie Vinet se remarie le 23 janvier 1808 à Saint Hilaire de Loulay avec Mathurin Défontaine, déjà en 1808 elle n'avait aucune nouvelle de son mari puisqu'il avait été tué en 1795 et elle le savait, cela avait été acté puisqu'elle a pu se remarier à l'âge de 44 ans ; et elle est bien veuve de Mathurin Bossard. Que signifie cette dissimulation ? (Acte de mariage année 1808 p 7/413).

      Marie Vinet est-elle l'épouse de Mathurin Bossard du ''Petit Rorthais'' ? Une seule solution : remonter dans le temps.

     

      Mathurin Bossard né le 19 décembre 1722  et décédé le 6 octobre 1791 est métayer au ''Petit Rorthais'', il épouse à Saint Hilaire de Loulay le 5 juillet 1746 Jeanne Gouraud née le 17 août 1722 dans cette même paroisse. De cette Union seront issus :

     

    Mathurin Bossard né le 24 février 1759 à St Hilaire de Loulay qui épousera le 29 janvier 1782 dans cette paroisse Marie Vinet née le 26 juin 1763, même lieu et décédée le 28 octobre 1828 à ''l'Ecornerie''.

    2° Bossard Perrine, née le 2 mai 1754 + le 16 décembre 1763.

    3° Bossard Marie, née le 2 novembrfe 1751 + le 1 mai 1757.

    4° Bossard Jeanne, née le 4 juillet 1748 + le 30 mai 1755.

     

      Cette famille est bien domiciliée au ''Petit Rorthais'' près du château du ''Grand Rorthais'' paroisse de Saint Hilaire de Loulay.  Mathurin Bossard a donc été tué le 5 ou le 6 Brumaire de l'an 4 (27 ou 28 octobre 1795) aux environs de sa métairie ou alors sur le trajet de sa métairie à Montaigu, lors de la livraison des neuf bœufs. A cette époque la municipalité de Montaigu manque cruellement de viande pour le ravitaillement de la troupe républicaine stationnée dans ses murs.

     

    Sources : Archives Départementales de la Vendée – Arrêtés et délibérations de la commune de Montaigu 1793-1837 (p16 et 17)- Arrêtés du maire de Montaigu (p 6/013) Thermidor an 2 – Brumaire an V - Actes de mariages années 1808 et 1809, commune de Saint-Hilaire-de- Loulay – Cadastre de 1818 commune de Saint-Hilaire-de-Loulay - tableau assemblage 1818 p1 – et section H1 du Rorthais 1818.

     

    Xavier Paquereau pour Chemins secrets

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :