• Marie Maugeais....

                              

    Marie Maugeais, de la paroisse de Saint-Laurent-de-la-Plaine, 

    femme soldat, vraiment ??? 

     

                            

     

    « LE PREMIER DEVOIR D'UN GRAND PEUPLE

    COMME D'UNE FAMILLE FORTE,

    C'EST DE S'AIMER DANS SON PASSE

    ET DE S'HONORER DANS SES MORTS. »

                                                  

                                                                    FUSTEL de COULANGE.

     

     

     

    Marie Maugeais....Le mémoire de proposition pour une pension annuelle en faveur de la femme Marie Maugeais la qualifie de soldat. En parcourant d'autres mémoires de propositions, seule une autre femme porte cette mention : Jeanne Robineau. Les autres mentions nous signalent : ''fille échappée au massacre'',''fille Vendéenne'' ou ''veuve blessée'' et souvent aucune mention. S'agit-il d'une erreur d'écriture ? Peut-être.... bien que ces propositions soient signées de Monsieur le Cte Charles d'Autichamp.

     

    Marie Maugeais....

    Marie Maugeais....

    Marie Maugeais....

     

    Les blessures de Marie Maugeais laissent à penser qu'elle a été victime d'un massacre... elle avait 20 ans en 1794. Elle porte les stigmates de graves blessures, elle a le visage et la main gauche ravagés par les coups d'une arme terrible, le sabre !

     

    Le chirurgien Sébastien Cady, de Saint-Laurent-de-la-Plaine, constate et fait l'inventaire des blessures :

     

    « Nous soussigné maître chirurgien à la résidance de Saint Laurent de la Plaine département de Maine et Loire, arrondissement de Beaupréau, chef lieu de Saint Florent.

    Certifie avoir traité le nommée Marie Maugeais, femme de Jean Batteux journallié dans ce bourg, de neuf mortes blessures a la tête loreille gauche emportée. La machoire et la bouche du même cauté très contrefait affligée de louïe même cauté (côté), je extrait douze os des pariétaux, la main gauche toute contrefait la moitié du doig indais (index) emporté, le petit doigt emporté a lantié (en entier). Tout ces infirmité sont par les coups de sabre que la maleureusse femme reçu dans la guaïre (guerre) de Vandée. Ne pouvant pas par ces infirmité gannier (gagner) sa vie, son marie affligé du cevrocel ??? Arthrose cervicale ? Qui le prive frécamment d'aller à son travaille pourquois je leur délivre le présant certificat qui (illisible) à la connaissance de tout le publique pour luÿ cervir au besouain.  »

     

    Saint Laurent de la Plaine – signé – Chir Cady. Le 4 décembre 1814.

     

    Marie Maugeais a-t-elle été victime de la Colonne Infernale n°6, commandée par le général Moulin qui incendie Saint-Laurent-de-la-Plaine le 27 janvier 1794 et fusille deux femmes ?

     

    Un certificat de Blessé lui a été délivré le 26 novembre 1814.

     

    «Nous soussigné, maire de la commune de Saint-Laurent-de-la-Plaine, sur l'attestation des sieurs 1° Réné Brevet 2° Joseph Humeau 3° Jean Ménard 4° François Delaunay, tous les quatre pères de famille, domiciliés dans la dite commune – Certifions que la nommée Marie Maugeais a été massacrée dans la guerre de la Vendée par les armées républiquaines ; ce qui la met hors d'état de vaquer à ses travaux.

    En foi de quoi nous lui avons délivré le présent certificat, que les attestants ont signé avec nous après lecture faite.

    A Saint-Laurent-de-la-Plaine le vingt six novembre mil huit cent quatorze + femme de (Jean Batteux), a perdu son père et son frère tués en combattant dans les Armées Vendéennes. »

    Signé : Jean Ménard – François Delaunay – Joseph Humeau – René Brevet. - Cady maire.        

     

    Marie Maugeais est la fille de Jacques Maugeais (tué pendant la guerre de Vendée) et de Jeanne Cesbron. Elle est née le 14 janvier 1774 à Saint-Laurent-de-la-Plaine et épouse le 29 juillet 1811, François Batteux, journalier, veuf de Marie Blond. François Batteux et non pas Jean est né le 29 août 1763 ou 1764 à Beaumont-sur-Sarthe (dates différentes aux deux mariages). De cette union est né :

     

    - Jean Batteux, né le 7 mars 1814 à Saint-Laurent-de-la-Plaine.

    - Marie Maugeais est décédée à Saint-laurent le 17 décembre 1829.

    - François Batteux est décédé le 13 mai 1815 à Saint-Laurent.

     

     

    Sources : Archives Départementales du Maine et Loire, tous droits réservés.   Dossiers de pensions, dossiers individuels class SHD XU 39-38 - vues n°6 /9 et suivantes. Registres d'état civil de Saint-Laurent-de-la-Plaine (mariages 1802 et 1811 – baptêmes 1774 – naissances 1814, décès 1815 et 1829)  - Photo de l'auteur. 

                                                                                       X.P pour Chemins Secrets 

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :