• Louis XVI....

      

      En ce 224ème anniversaire de la mort du Roi Louis XVI, il me semble que ce court billet est de mise. N'oublions pas que la Révolution est d'abord une guerre de religion. C'est la guerre de l'athéisme matérialiste contre l'Eglise romaine; c'est le désordre contre l'ordre Divin.

      C'est ce bouleversement qui sera la cause du massacre de beaucoup de Français et particulièrement de nos ancêtres Vendéens qui se soulevèrent pour la défense de Dieu et du Roi.

       Aujourd'hui je serais tenté de dire : ''Le Roy est mort, vive le Roy''!

     

       En ce jour j'aimerais partager avec vous quelques citations de ces gens haineux responsables du déchaînement infernal qui s'abattra sur la Vendée.

      Voici un extrait de l'oraison funèbre du roi Louis XVI prononcée il y a huit ans à Saint-Nicolas-du-Chardonnet par Monsieur l'abbé Beauvais.

      « Le crime du 21 janvier 1793 était en germe dans la séparation de la tête et du corps de la nation. Ne l'oublions pas, la Révolution est d'abord une guerre de religion, la guerre de l'athéisme matérialiste contre l'Eglise romaine à laquelle présida et préluda l'Encyclopédie de Voltaire avec son « Ecrasons l'infâme», de Diderot qui dira « Avec les derniers boyaux des prêtres, nous serrerons le cou du dernier des rois» jointe au naturisme de Jean-Jacques Rousseau, aux débuts de la maçonnerie mondaine et des sociétés de pensée où se croisent et se mêlent toutes les formes de l'anti-christianisme et de l'irréligion dans son ensemble. Clubs philosophiques et politiques qui l'emporteront au sein des assemblées et accélèreront le passage de la discussion à l'action, du principe de la souveraineté populaire à la tyrannie des masses et aux horreurs des massacres et de la guillotine.

      Pour s'attaquer efficacement à la religion, les révolutionnaires comprirent d'instinct qu'ils devaient s'attaquer aux personnes du roi et de la reine. On ne peut rien contre les idées si on ne s'en prend d'abord aux personnes qui les représentent. De plus le roi s'identifiait avec la patrie, la famille royale avec la famille française; c'était donc cette patrie, c'était cette famille qu'il fallait égorger, selon le mot célèbre de Danton prononcé au procès de Louis XVI: «Nous ne voulons pas juger le roi, nous voulons le tuer ». A ce procès du roi se donnèrent rendez-vous toutes les calomnies, tous les faux témoignages, tous les mensonges d'une époque barbare et souillée pour terminer en cette exécution monstrueuse de Louis XVI opérée sans aucune espèce de raison, servant seulement de pierre de touche pour la sincérité de la foi républicaine, devenue le nouveau dogme».

      Nous connaissons la suite pour la Vendée.... ce fut le génocide.

     

                                                    

    Sources: Photo - Louis XVI, la veille de sa mort - RPF. 

                                                                          

     

    Xavier Paquereau pour Chemins Secrets.

     

     

    Louis XVI....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :