• Louis-Nicolas Talbot....

     

    Louis-Nicolas Talbot, déserteur républicain et capitaine 

    dans les Armées Catholiques et Royales. 

                

     

    Louis-Nicolas Talbot....Louis-Nicolas Talbot est né le 12 novembre 1772 dans la paroisse de Sassetot-le-Malgardé en Normandie. Il est le fils de Jacques-Nicolas Talbot, laboureur, et de Marie-Anne Pesquet. Son parrain fut Louis Hébert, fils d’Isaac, régisseur de Monsieur Lebret, Seigneur de Bretteville et sa marraine, Marie Glatigni, fille de Jean Glatigni, fabricant.

    En 1793, il est enrôlé dans « les bandes républicaines », envoyé en Vendée en 1794, « il foule aux pieds la cocarde tricolore » et passe chez les royalistes.

    Par sa bravoure, ses frères d’armes le proclament capitaine d’une compagnie de la commune de La Chaussaire dans le Maine-et-Loire. Il participe à une centaine de combats et est blessé à la Regrippière près de Vallet, de plusieurs coups de crosses de fusils à la cuisse gauche, lui laissant un « ulcère atonique causé par une arme déchirante et contondante »

     

    A la pacification, pour se soustraire à la persécution, il reste à la Chaussaire où il exerce la profession d’aubergiste-cabaretier. Il s’y marie le 7 Brumaire an 13 (29 octobre 1804) avec Perrine Merlaud, âgée de 24 ans, fille de Jean Merlaud, laboureur, et de Perrine Petiteau. De cette union sont issus quatre enfants.

    1° Talbot Louis, né le 14 août 1807 † 17 août 1807 La Chaussaire.

    2° Talbot Louis, né le 5 septembre 1810 à La Chaussaire.

    3° Talbot Marie, née le 19 février 1814 à La Chaussaire.

    4° Talbot Julie, née le 26 mai 1816 à La Chaussaire.

     

    Le 18 juillet 1824 Louis-Nicolas Talbot dépose une demande de pension où il nous explique sa désertion et son élection au grade de capitaine.

     

    « Louis Talbot, du bourg de la Chaussaire Département de Maine et Loire, 

    A son Excellence Monseigneur le Ministre de la Guerre. 

     

    Monseigneur, 

     

      Contraint par la force des choses de marcher avec les bandes républicaines, le hazard me dirige vers le sol de la Vendée. Là, je foule aux pieds la cocarde tricolore, je me range sous la bannière des lys. Je suis reçu dans les rangs de ces nobles enfants de la gloire, de ces bons et loyaux et fidèles Vendéens.  

    Je m’y fait distinguer, mes frères d’armes me proclament capitaine. Et orgueilli d’un grade auquel je ne pouvait aspirer, je vole de nouveau au champ d’honneur, je m’expose dans cent combats divers, toujours la mort me respecte, je ne devais pas succomber. 

    La pacification arrive, pour me soustraire à la persécution, je reste parmi les braves habitants qui m’avaient accueilli. 

    Maintenant j’y suis attaché et par la reconnaissance et par les liens du mariage. 

    Mais Monseigneur, je suis sans fortune, sans état, ni aucun moyen d’existence, ayant trois enfants en bas âge, accablé de douleurs, seul héritage de mes fatigues, oserais-je dans ce moment où sa Majesté daigne récompenser la fidélité et le courage et le dévouement, supplier votre Excellence de me faire participer aux bontés du monarque chéri, surtout au déclin de mon âge, à l’hyver de ma vie ; quoique encore tremblant, je lui offre avec coeur, mon bras, mon sang. 

    Je suis avec le plus profond respect Monseigneur de votre Excellence, 

    Le très humble et très obéissant et très fidèle serviteur.  

     

    signé Talbot. » 

     

    Les signataires certifiant la valeur de Louis-Nicolas Talbot. : 

     

    1- Le Lieutenant Colonel du Doré, Chevalier de Saint-Louis – chef de division de l’armée royale d’Anjou. 

    2- Tristan Martin, Chevalier de Saint-Louis, colonel en retraite. 

    3- Recommandé au Ministre de la Guerre par Le Maréchal de Camps de Saint-Hubert. 

    4- de Sapinaud - Lt Général. 

    5- Lhuillier, colonel, Chevalier de Saint-Louis- chef de la division de Beaupréau. 

     

    Louis-Nicolas Talbot....

    Sources : 

     

    . Archives Départementales de Vendée tous droits réservés  – Dossiers Vendéens – Louis-Nicolas Talbot - clas 1M9/335. 

    . Registres paroissiaux et d’état civil de la commune de la Chaussaire. 

    Pièce n°9 du dossier – certificat médical. 

    . Photo : de l’auteur.                                                              

     

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :