• Louis Levêque....

     

                                                            

    Louis Levêque de la Paroisse de Tillières, rescapé de ''Galerne'', 

    sa maison de Gétigné est incendiée et pillée...

     

                          

     

     

     Louis Levêque.... Louis Levêque est né et a été baptisé le 3 janvier 1774 à Tillières. Il est le fils de Pierre Levêque, sabotier et de Françoise Retaillaud-Retailleau (mariés le 31 janvier 1757 à Tillières). Le parrain a été Pierre Levêque son frère et la marraine Renée Retaillaud sa cousine germaine.

      Dès le 10 mars 1793 il rejoint les rassemblements qui constitueront l'armée Catholique et Royale et s'oppose aux patriotes de Monnières, de Château-Thébault puis le même jour met en fuite à la baïonnette, avec ses camarades, les patriotes dans le bourg de Saint-Fiacre. Dès le lendemain il est à la prise de Montaigu. Puis il participe à la formation du camp de la Louée près de Nantes.

      Il est présent aux combats de Chantonnay, Châtillon, Doué, Les Ponts-de-Cé, Brissac et à d'autres combats assez connus. Il est à Torfou, passe la Loire, puis ce sont les batailles de Laval, Dol, Pontorson, Granville etc.... Il repasse la Loire avec les généraux Stofflet et de La Rochejaquelein à Ancenis. Puis c'est la ''glorieuse'' victoire de Gesté, Beaupréau, Jallais, Cholet, Vezins, Coron, Yzernay, Challans, Chaudron, Liré, et autres combats assez connus... jusqu'à la pacification. En 1799, il est sous les ordres du Général d'Autichamp, c'est le combat des Aubiers.... jusqu'à la paix....

     Pendant son absence, sa maison de Gétigné est incendiée et pillée de tous ses effets ; si bien qu'il fut obligé de ''sortir'' du bourg de Gétigné et que ''son indigence ne put faire rétablir sa chaumière que par le secours d'amis obligeants''.

      Louis Levêque épouse le 5 novembre 1805 à Tillières, Marie Brunet, née le 22 mars 1780 à la ''Guiltière'' dans cette paroisse ; fille de Pierre Brunet, vigneron et de Marie Biotteau. A cette époque il exerce la profession de sabotier. Marie Brunet est décédée à l'âge de 28 ans, dans sa maison au ''Coing'' à Tillières, le 26 octobre 1809.

     

    De ce premier mariage est issue :

     

    1° Jeanne Levêque-Levesque, née le 18 mars 1809.

      Il épouse en seconde noce, le 15 septembre 1810 à Tillières, Perrine Chiron, née le 30 octobre 1781 à la ''Guiltière'', fille de Jean Chiron, cultivateur, et de Perrine Chiron.

      De ce second mariage est issue, entre autres enfants :

     

    2° Françoise Levêque, née le 12 juin 1812 à Tillières.

      Le 22 mai 1825 il dépose une demande de pension à la mairie de Tillières ;

      « Louis Levêque âgé de cinquante et un ans, sabottier, demeurant au village de la Guiltière commune de Tillière canton de Montfaucon, Dépt de Maine et Loire.

     

      A l'honneur d'exposer à Messieurs les Membres de la Commission nommée à Beaupréau à l'effet d'examiner les états de services et pertes faites par les individus qui ont servis dans les armées royales de l'Ouest conformément à l'Ordonnance du 3 mars dernier et de la correspondance de Mr le Préfet a cette égard.

      Qu'il a servis en qualité de soldat dans une compagnie qui se forma dès le 10 mars 1793, pour concourrir au rassemblement qui eu lieu à la dite époque du 10 mars et assista et combatti : 1° au désarmement des ennemis de l'Autel et du Trône de la paroisse de Monnière – Château-Thébaud. Puis dans la même journée, les patriotes réunis pour s'opposer à notre dévouement pour notre religion et notre Roi- Dans le bourg de Saint-Fiacre furent enlevés à la bayonnette et dela le lendemain, à la prise de Montaigu. Puis à la formation du camp de la Louée près Nantes. Et rentra dans sa famille et alla à la bataille de Chantonnai, à Châtillon, Chollet, à Doué, au Ponts de Cé, à Brissac et autres assez connues sous les généraux M.M Delbée, de Bonchamps, de La Rochejaquelein et à la bataille de Torfou ; jusqu'au passage de la Loire, que suivit les généraux, combatti à Laval, Dol, Pontorson, Granville jusqu'au jour que l'armée passa une partie à Ancenis- rentra avec les deux généraux le marquis de La Rochejaquelein et Stofflet et à l'organisation de l'armée d'Anjou et Haut-Poitou 1794 – et fit partie de la 1Ere Division, contribua à la glorieuse bataille de Gesté – Beaupréau, Jallais, Chollet, Vezins, Courron, Hyzernai, Challans, Chaudron, Liré et autres assez connues. Sous le général Stofflet jusqu'à la pacification et en 1799 repris les armes sous le commandement du Gal en chef comte d'Autichamp, fut à l'affaire des Aubiers jusqu'à la paix.

      Sont les états de services que le soussigné soumet aux Membres de la Commission chargés de remplir les intentions bienfaisantes de sa Majesté Charles X. L'incendie de sa maison dans le bourg de Gestigné, le pillage de ses effets furent une cause qu'il fut obligé de sortir du bourg de Gestigné et son indigence ne pu faire rétablir sa chaumière que par le secours d'amis obligeants, dont l'estimation n'en a pas été faite jusqu'à ce moment.

      Demande que les réclamations justes des états de services pertes soyent prises en considération pour qu'il obtienne un secours annuelle sur le fond spécial accordée au département de Maine et Loire, n'ayant reçu ni secours, ni pension sur les fons de l'Etat jusqu'à cette époque.

      C'est justice, Vive le Roi  ».

     

      Tilliers le 22 mai 1825. signé : Desmelliers, Chevalier de Saint Louis Cdt la 2e subdivision de Montfaucon - Barbot capitaine – Guilbaud, capitaine.

     

    Louis Levêque....

      

    Sources: Archives Départementales de Maine et Loire tous droits réservés – Dossiers Vendéens: Louis Levêque-1M9/243 n°1- Registres d'état civil de la commune de Tillières- Certificat de Services vue n°5 - Photo de l'auteur. 

                                                                

     

     Xavier Paquereau pour Chemins Secrets. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :