• Louis Delahaye.....

                                    

                                              La Baïonnette Royale

     

     
     

     Louis Delahaye..... Delahaye Louis  est né le 25 octobre 1767 et a été baptisé le même jour en la paroisse de Saint Martin de Beaupréau. Il est le fils de Louis-Martin Delahaye et d’ Anne Caillé qui se sont mariés le 18 novembre 1766 à Saint-Martin de Beaupréau. Le parrain a été Pierre Chevallier frère de l'enfant du côté maternel et marraine Marie-Anne Delahaye tante de l'enfant.

      Dans sa demande de pension, Louis Delahaye nous informe que deux de ses jeunes frères ont été tués par les Bleus ainsi que deux servantes et deux autres personnes au lieu-dit ''l'Onglée'' après le combat de Beaupréau. Il doit s'agir du combat du 14 février 1794 et non du combat du 22 avril 1793 ; ou encore le 2 février 1794 lors du passage de la Colonne Infernale au ''Vigneau'' ?

      Nous allons donc essayer de retrouver les jeunes frères de Louis Delahaye en effectuant un ''carottage généalogique''.

      Louis-Martin Delahaye épouse Anne-Françoise Caillé-Caillier le 18 novembre 1766 à Saint Martin de Beaupréau, il est laboureur aux ''Grandes Places'' à Beaupréau.

     

    Louis Delahaye.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      Le 25 octobre 1767, naissance de Louis Delahaye aux ''Grandes Places''.

      Le 06 aout 1770, naissance de Mathurin-Jean Delahaye aux ''Grandes Places'' et son décès le 30 septembre 1770.

      Le 22 octobre 1771, naissance de Jacques Delahaye aux ''Grandes Places'' et son décès le 2 mars 1773.

      Du 2 mars 1773 au 3 mai 1775, nous n'avons découvert aucunes nouvelles naissances. Anne-Françoise Caillé décède le 3 mai 1775 à Beaupréau. Le 2 juillet 1776, Louis Delahaye âgé de 42 ans épouse à Saint-Martin de Beaupréau, Jeanne Huchon, âgée de 28 ans.

      Le 31 mai 1777, naissance de Joseph Delahaye et son décès le 29 aout 1777.

      Le 17 octobre 1778, naissance de Mathurin-Jean Delahaye aux ''Grandes Places'', fils de Louis Delahaye métayer aux ''Grandes Places'' et de Jeanne Huchon. Reprise des prénoms du petit Mathurin-Jean, décédé le 30 septembre 1770 ; ce qui indique une continuité dans la filiation et qu'aucune naissance n'est intervenu dans l'intervalle. (Veuvage de 1775 à 1777).

      Le 4 octobre 1780, naissance de Jeanne Delahaye aux ''Grandes Places'' fille de Louis Delahaye et de Jeanne Huchon.

      Le 11 décembre 1781, naissance de Pierre Delahaye et son décès le 24 octobre 1784.

      Le 20 janvier 1784, naissance de Jean Delahaye aux ''Grandes Places'', fils de Louis Delahaye métayer et de  Jeanne Huchon.

      Le 9 février 1786, naissance de Marie Delahaye aux ''Grandes Places'' fille de Louis Delahaye métayer et de Jeanne Huchon, le parrain : Louis Delahaye, frère de l'enfant et marraine Marie Delahaye cousine de l'enfant.

      Donc nous pouvons raisonnablement penser que les deux jeunes frères de Louis Delahaye tués par les Républicains à ''l'Onglée'' sont : Mathurin-Jean, âgé de 16 ans en 1794 et Jean âgé de 10 ans.

      Quant aux deux servantes, des ''Grandes Places'' il faudrait procéder à des recherches ''très fines'' en dépouillant un à un l'ensemble des actes de Saint-Martin-de-Beaupréau pour cette période.

     

     Louis Delahaye se marie le 12 juin 1795 à Beaupréau avec Marie Martin née le 3 décembre 1768 à Beaupréau et de cette union naîtrons un garçon et trois filles. Il décède le 6 novembre 1825 aux ''Grandes Places'' à  Beaupréau.

      Agé de 26 ans en 1793, il prend les armes contre la République dès le mois de mars et sert dans les Armées Royales. Il fait partie des rares rescapés de la ''Virée de Galerne''

     

                     Demande de pension en Mai 1825

     


     

      « A Messieurs les membres de la Commission départementale créée en vertu de l'ordonnance Royale du 29 décembre 1824

      Expose   

      Louis Delahaye, laboureur aux ''Grandes Places'' de Beaupréau qu'il prit les armes en 93 pour la défense du trône et de l'autel et a montré dans toutes les rencontres le plus grand dévouement.

      Il s'est battu à Saint-Florent, Chollet, Chemillé, Beaupréau, Luçon, Martigné, Chantonnai, Gétigné, Gesté, a passé la Loire avec l'Armée Vendéenne le 18 octobre 1793 ; a pris part à tous les combats et notamment à celui de Laval où il reçu une blessure grave à la main gauche ainsi qu'il est constaté par le certificat ci-joint.

      Il a fourni un boeuf pour l'armée Royale qui ne lui a pas été payé, les républicains lui en ont emmené trois avec un troupeau de vingt moutons, le tout valant 1700 £, seize douzaines de grains  dont quatre fournis à l'armée Royale de la valeur de …... 600 £, Deux charrettes, les harnais, le mobilier, le linge incendiés par les républicains lui cause un préjudice d'au moins 1100 £.

      Ses deux jeunes frères, deux servantes et deux autres personnes de sa maison massacrés  au lieu ''les Onglées'' après le combat de Beaupréau.

      Tel est Messieurs, le tableau des malheurs de l'exposant. Il vous prie d'y avoir égard et de vouloir bien solliciter pour lui les secours auxquels il peut avoir droit d'après l'ordonnance précitée.

      Dans cet espoir il a l'honneur de se dire, avec un profond respect, Messieur, votre très humble et très obéissant serviteur ».

      Ne sais signer.

                                                                                    Beaupréau le 21 mai 1825.

     

                       Certificat du chirurgien.

     

     

        «  Je soussigné Brouillet Charles-Jean docteur en médecine et René-François Oger maître en chirurgie  à Beaupréau 4e arrondissement département de Maine-et-Loire, certifions que le nommé Louis Lahaye, métayer aux ''Grandes Places'' de la commune de Beaupréau âgé de 60 ans. Ce ex soldat Vendéen est porteur d'une cicatrice située à la face palmaire de la main gauche qui s'étend de la base du petit doigt et vient longer le doigt annulaire ; la peau et les tendons fléchisseurs de ces deux doigts ont été atteints d'où résulte un défaut d'action dans ces organes, par conséquent le travail est difficile.

      Fait à Beaupréau ce 16 may 1825 ».

     

    signé : Brouillet et Oger.

     

    Louis Delahaye.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Certificat des Officiers.

     

      «  Nous soussignés anciens officiers supérieurs de l' armée Royale d'Anjou, certifions que Louis Delahaye natif et domicilié de Saint-Martin fut un des premiers à prendre les armes en 93 ; a servi avec distinction sur la rive gauche de la Loire et sur la rive droite ; qu'il a toujours obéi aux ordres de ses chefs et montré dans toutes les occasions le courage, le dévouement d'un bon soldat.

      En foi de quoi nous avons délivré le présent pour lui servir et valoir ce que de raison ».

      Beaupréau le 21 mai 1825.

      

    signé :  Supiot, Adjudant Major de la division de Beaupréau – Lhuillier, colonel chevalier de Saint Louis – Soyer, Chevalier de Saint Louis.

     

    Sources : Archives Départementales du Maine et Loire - tous droits réservés, dossiers Vendéens – class 1M9/135 Delahaye Louis-2. Cadastre de Beaupréau 1834 – Photo de l'auteur.

     

                       Xavier Paquereau pour Chemins secrets.


  • Commentaires

    2
    xavier
    Mardi 7 Juin 2016 à 18:15

    De rien Nicolas, cette recherche a été aussi un plaisir pour moi.

    A bientôt dans les chemins creux... Nous aurons une petite pensée et une prière pour ces jeunes garçons de ta famille lorsque nous passerons à ''l'Onglée''.

    1
    Mardi 7 Juin 2016 à 12:50

    Merci Xavier !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :