• Les Moulins de Cornet....

    Les Moulins de Cornet…

     

    Nous n’allons pas refaire la terrible histoire de l’insurrection du 24 août 1792 dans le Bressuirais et nous y avions déjà consacré un long article pour l’Association Vendée Militaire (1).

    Nous invitons simplement le promeneur à aller se recueillir sur les lieux, tout d’abord auprès du dernier des deux moulins encore existant (2). Le moulin disparu se situait, quant à lui  un peu plus au Sud. Tout près, dans la rue de l’Orgerie, se trouve une croix, marquant l’emplacement de fosses communes, où reposent les cadavres de près de 300 paysans du Bocage, dont beaucoup  auront les oreilles coupées, dont  les républicains se feront des cocardes, porteront en collier , voir mangeront à la vinaigrette. (3)

    Les cadavres resteront pendant trois jours à pourrir en plein soleil.

    RL

    Février 2013

     

    Les Moulins de Cornet....

     

     

    Les Moulins de Cornet....

    Les Moulins de Cornet....

     

     La croix du chemin de l’Orgerie.

    Les Moulins de Cornet....

    Les Moulins de Cornet....

    Les Moulins de Cornet....

     

     

     

    Notes :

    (1)  « Promenade en Bressuirais », Cahier des paroisses et soldats de l’Armée Vendéenne N° 119, 2003.

    (2) Aujourd’hui, « Cornet » rebaptisé « Puy-Fort » et qui dépendait de Terves et absorbé dans l’agglomération de Bressuire.

    (3)  Voir ici : http://chemins-secrets.eklablog.com/tanneries-de-peaux-humaines-et-autre-inventions-democratiques-a31707837

      

     


  • Commentaires

    3
    muscari
    Mercredi 8 Mars à 06:59

    Dimanche 5 mars 2017.

    Ai fini par trouver  le Moulin Cornet.La signalisation est plus que discrète;  l'accès minimal , l'environnement immédiat négligé .Pourquoi avoir laissé l'urbanisation étouffer ce lieu de mémoire? Le visiteur doit maintenant chercher son chemin et ses questions ne trouvent pas toujours réponse.  La chape de l'oubli est tombée ou presque sur ces lieux et paradoxalement donne du relief aux initiatives de celles et ceux qui d'une façon ou d'une autre  entretiennent le souvenir .Certes il fallait bien que la vie reprenne le dessus .........Qu'ils soient remerciés .

    Second objectif la ferme d'où sont partis les frères Antoine et André Bodin en 1793, le premier Lieutenant au Bataillon de Bressuire de la Grande Armée catholique et Royale  ( qui fut blessé) le second Capitaine de Paroisse.Les vieux et grands chênes m'y accueillent, les terres sont belles , bien labourées, sans aucune haie , les bâtiments à l'abandon portes battantes assaillis par les ronces .La gueule du si précieux four à pain a été murée .Aucune trace visible du puits qui devait bien être là ?Restent deux arbres d'ornement qui montent la garde .La vie s'est  retirée.

    Troisième objectif les deux  moulins que  mes  anciens occupaient il y a exactement trois siècles .Le curé a même noté que ces années-là 'ils " avaient fait leurs Pâques " ....Le premier est devenu une jolie maison , l'environnement est presque intact; du second aucune trace sauf le nom.

    Belle et triste promenade par un vrai temps d'hiver .Bonne moisson d'images et d'histoires pour mes petit-enfants  pour qu'ils se souviennent  " qu' y sont sortis du bocage "...

     

    2
    Le Loup Profil de Le Loup
    Lundi 11 Février 2013 à 21:37

    Merci Gigi.

    La promenade d'aujourd'hui est l'oeuvre de Shenandoahn car moi je travaillais. Je lui avais expliqué au téléphone pour trouver la seconde croix. Ma fois, mission accomplie.

    1
    herbreteau
    Lundi 11 Février 2013 à 21:31

    Tu es Monsieur courage mon ami Le LOUP vraiment sympa tes promenades sur la mémoire de nos Aieux très émouvantes tes sorties.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :