• Les gars du Loroux....

     

    Les gars du Loroux... 

     

           

     

    Les gars du Loroux....Les gars du Loroux-Bottereau passaient pour d’excellents soldats. Disciplinés, inflexibles, ils formaient le « noyau dur » de l’Armée Catholique et Royale lorsque leur Division était engagée avec la « Grande Armée ».

    Cette excellente Division, de 3000 hommes environ, était commandée par François-Jean-Hervé de Lyrot. En 1793, Lyrot de la Patouillère est âgé de 62 ans. « Ce noble angevin a fait une carrière militaire puis s’est retiré sur son domaine de Saint-Germain-sur-Moine dans les Mauges. Il commande dans le vignoble nantais. Avec ses « gars du Loroux » (Le Loroux-Bottereau), il est aux côtés de Charette lors de l’attaque de Nantes. En décembre 1793, il s’empare un temps d’Ancenis puis se porte sur Savenay. Il meurt au combat, sans doute le 23 décembre. »

    Arrivée trop tard à la bataille de Cholet, la Division engage un combat d’arrière garde très efficace après la bataille. Puis c’est la « Virée de Galerne » qui se termine tragiquement pour cinq insurgés des familles Paquereau-Pasquereau du Loroux. (Certainement des frères et des cousins…)

     

      En effet nous retrouvons dans les condamnés à morts de la ville du Mans, en nivôse de l’an 2 ici.  

     

    1° « Paquereau Pierre, fermier, domicilié à Loroux-Bottereau, département de la Loire-Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 12 nivôse, an 2, par le Tribunal Criminel de la Sarthe.» 

    Pierre Paquereau est peut-être le fils de Laurent Paquereau et de Marie Pineau, mariés le 29 septembre 1744 au Loroux, laboureur à la Thébaudière, né le 15 juin 1755 et marié le 17 juin 1783 à Catherine Aubert, née le 21 juin 1765 au Loroux. Le remariage de Catherine Aubert, le 22 septembre 1795 à Jean Bertonnière est un élément permettant d’identifier avec plus de précision ce Pierre Paquereau comme étant celui guillotiné au Mans le 20 nivôse de l’an 2, (9 janvier 1794), à l’âge de 38 ans.

     

    2° « Paquereau Laurent, domicilié à Loroux-Bottereau, département de Loire-Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 20 nivôse, an 2, par le Tribunal Criminel du département de la Sarthe.» 

    Dans le document référencé ci-dessus :

    « Paquereau Laurent, 35 ans, fermier au Loroux » serait né vers 1757-1758. Il semblerait être le frère du précédent, donc fils de Laurent et de Marie Pineau, de la Thébaudière car il est né le 2 septembre 1757 au Loroux, † guillotiné au Mans, le 20 nivôse, (9 janvier 1794).

     

    3° «Paquereau Julien, garçon laboureur, domicilié à Loroux-Bottereau, département de la Loire-Inférieure, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 18 nivôse, an 2, par le Tribunal Criminel du département de la Sarthe.» 

    « Paquereau Julien, 34 ans, garçon laboureur, » serait né vers 1759-1760, il semble également le frère du précédent car il est né le 22 septembre 1760 au Loroux. † guillotiné au Mans, le 7 janvier 1794.

     

    4° « Paquereau Joseph, domicilié à Loroux-Bottereau, département de la Loire-Inférieure, condamné à mort le 30 nivôse an 2, par le Tribunal Criminel du département de la Sarthe, comme brigand de la Vendée. » 

    « Paquereau Joseph, 20 ans, métayer » serait né vers 1773 au Loroux. Il semble être le fils de Julien Paquereau et de Marie Jouys-Jouis, métayers à la Fennetière au Loroux, mariés le 8 juillet 1766. Joseph est né le 29 mars 1773 au Loroux.

     

    Pasquereau Jean, laboureur, âgé de 48 ans, de la commune du Loroux Bottereau, district de Clisson, † guillotiné à Sablé, département de la Sarthe, le 23 nivôse de l’an 2, (12 janvier 1794),» serait né vers 1745 au Loroux.

    Jean Pasquereau est né le 19 mars 1745 au Loroux, il est le fils de Jean Pasquereau et de Jeanne Bonneau (vue n°14/44 - baptêmes paroisse du Loroux). Il se marie le 14 mai 1771 avec Marie Mercier, née le 24 septembre 1743 à la Chapelle-Basse-Mer.

    Au mariage d’un de leur fils, le 14 avril 1807 au Loroux, (Jean Pasquereau et Radegonde Chéné), il est dit : « Les témoins ont tous juré et affirmé que Jean Paquereau et Marie Mercier, père et mère de l’époux sont décédés en cette commune en le temps de la guerre civile de la Vendée et que les décès n’ont pu être constatés à cette époque.» † décédés au Loroux ou Outre-Loire ?

    Le mariage de Jean Pasquereau et de Radegonde Chesné nous révèle curieusement quatre enfants légitimes nés avant le mariage républicain de 1807. Je soupçonne un mariage religieux clandestin vers 1795-1796. C’est dire l’état d’esprit anti-républicain de ce couple.

    L’officier public écrit en 1797, lors de la première naissance : « Marie Chesné, son épouse en légitime mariage. »

     

    1° Marie Pasquereau, née le 23 thermidor de l’an 5 (10 août 1797).

    2° Jeanne Pasquereau, née le 11 brumaire de l’an 7. (1er novembre 1798).

    3° Louise Pasquereau, née le 2 vendémiaire de l’an 10. (24 septembre 1801).

    Julienne Pasquereau, née le 9 nivôse de l’an 13. (31 décembre 1803).   

     

    Les gars du Loroux....

    Sources : 

     

    . Archives Départementales de la Sarthe tous droits réservés. - Décès de la ville de Sablé-sur-Sarthe années 1793-1803 -vues 58,59 jusqu’à la vue 74/243 et suivantes. 

    . Archives Départementale de la Loire-Atlantique, tous droits réservé, registres paroissiaux et d’état civil de la Commune du Loroux-Bottereau. 

    . Généanet – arbre de neroun et de Nicole Priou. 

    . Le Journal des Guillotinés de septembre 1989 -Mensuel n°3. 

    . Photo : Guillotine, les Heures les Plus Claires - Carte du Pays du Loroux extraite de Vendéens et Chouans.

     

                                                                   

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :