• Les Egorgés de Saint-Germain-sur-Moine....

    Les égorgés de Saint-Germain-sur-Moine…

     

    S’il est facile de résumer le génocide vendéen aux villages des Lucs, de Chanzeaux et de la Gaubretière, n’en oublions pas pour autant que c’est tout le territoire qui eu à subir les monstruosités révolutionnaires.

    On ne parle pas de Saint-Germain-sur-Moine, tout juste peut-être quelques mots sur Wikipedia où l’on parle de 4 femmes et 6 enfants tués. La vérité est toute autre. Voici le registre découvert par mon épouse il y a quelques jours.

    http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2012/12/03/25735427.html

     

    Les Egorgés de Saint-Germain-sur-Moine....

     

    Ce n’est pas seulement le 22 mars 1794 qu’il y eut des massacres comme nous allons le voir ci-dessous.

    Noms de ceux qui ont été surpris et égorgés par l'armée républicaine le Cinq février (sic) : 

    Jeanne MENEUX, âgée anviron dix huit ans, fille de défunt René MENEUX et de Jeanne BOISSINOT

    Joseph MANY, âgé de cinquante huit ans, charpentier, époux de Jeanne GOILOT

    André MERAND, closier, âgé de cinquante ans, époux de Jeanne BAUDRY

    René MARCIAL, marchand cabaretier, âgé de quarante quatre ans, époux de marie ARIAIL

    René BOIZI, voiturier à St Gille, âgé d'anviron quarante trois ans, époux de Marie RIPOCHE

    Pierre RACINEUX, laboureur à la Roulière, âgé d'anviron soixante sept ans, veuf de Renée BOISDRON

    Joseph BOPY, sabotier au Boshardy, âgé de quarante ans, époux de Renée DAVID

    Jean FLEURIE, closier, au Boshardy, âgé d'anviron cinquante huit ans, époux de Perrine BLANVILAIN

    Pierre BARRÉ, voiturier à St Gille, âgé d'anviron trente quatre ans, époux d'Anne POHEN

    Jean BRAUD, closier à la Mocatrie, âgé d'anviron quarante cinq ans, époux de Marie DURAND

    Pierre CHOLET, maréchal à St Gilles, âgé d'anviron soixante ans, époux de Marie CHAUVEAU

    Marie CHAUVEAU, âgée d'anviron soixante deux ans, épouse du dit CHOLET cydessu

    Marie CHOLET, fille de Pierre CHOLET et de Marie CHAUVEAU cydessu

    Témoins : Michel Merand et Julien Raffeneau - Signer : Denis, Maire

    Le 22 mars 1794 - Furent surpris et égorgé par les armées républicaines, les dénomés cy-après (sic) : 

    René GACHET, "Labn" à la Vannerie, âgé d'environ quatre vingt ans, veuf de Jeanne RIPOCHE

    Marie CHUPIN veuve de Julien Raffegeau, âgée d'anviron cinquante huit ans

    Jeanne RAFFEGEAU, fille de Julien Raffegeau et de Marie Chupin cydessu

    Agathe RAFFEGEAU, femme de Jean CHAUVEAU, meunier, âgée de trente trois ans

    Jean CHAUVEAU, fils de Jean Chauveau et Agathe Raffegeau, âgé de six ans

    Julien CHAUVEAU, fils de Jean Chauveau et Agathe Raffegeau, âgé de trois ans

    Louise BOISDRON, femme de François Chauveau, farinier au moulin de la Fois (Foye), âgé de soixante ans

    Michelle GABORIAU, femme de Julien Chauveau, farinier à la Fois (Foye), âgée de trente quatre ans

    Marie CHAUVEAU, fille de Julien Chauveau et de Michelle Gaboriau, âgée de sept ans

    François CHAUVEAU, fils de Julien Chauveau et de Michelle Gaboriau, âgé de cinq ans

    Jeanne CHAUVEAU, fille de Julien Chauveau et de Michelle Gaboriau, âgée de deux ans

    Marie GANGNEUX, originaire de la "chaufrère", fille de Joseph Gangneux et de Perrine Coiffard, domestique au moulin de la Fois (Foye), âgée de dix-huit ans

    Joseph CREUZÉ, époux de Françoise Pillet, métayer à la "Dergerie", âgé d'anviron cinquante ans

    Françoise PILLET, épouse de Joseph Creuzé de la "Dergerie", âgée de quarante huit ans

    Marie CREUZÉ, fille de Joseph Creuzé et de Françoise Pillet, âgée d'anviron seize ans

    Jeanne CHAUVIENE, fille de Pierre Chauviene et de Michelle Guitet, au Bourg, âgée de quarante ans

    Joseph DUNAND, au Bourg, époux de Marie Papin, âgé d'anviron soixante treize ans

    Marie PAPIN, au Bourg, épouse de Joseph Durand, âgée d'anviron soixante ans

    Joseph CHAUVIENE, Closier au Birrène, veuf en secondes noces de Julienne Ménard, âgé de soixante quatre ans

    Jeanne CHAUVIENE, des "Rivière", fille de Joseph Chauviène et de Marie Mabit, âgée d'anviron trente ans

    Etienne DURAND, à la Guinietrie, veuf de Magdelaine Douilland, âgé d'anviron soixante quinze ans

    Jeanne BONDU, épouse en secondes noces de René Morillon, au grand Logis, âgée d'anviron trente ans

    Jeanne GUITET, fille de défin Louis Guitet et de Jeanne Bondu, âgée d'environ cinq ans

    Rose MORILLON, fille de René Morillon et de Jeanne Bondu au Boishardy âgée de trois ans

    Jacques GABORIT, closier au Boishardy, époux de Perrine Braud, âgé d'anviron soixante huit ans

    Jean GABORIT, fils de Laurent Gaborit et d'Anne Contalleau, âgé de trois ans

    Françoise AVIAIL, épouse de Jean Morillon au Bohardy, âgé de trente un ans

    Jean BARRÉ, closier à St Gilles, époux de Jeanne Boisdron, âgé d'environ soixante deux ans

    Renée CLEMOT, femme de Gabriel Giron, tisseran au maison, âgée d'anviron quarante cinq ans

    Pierre CHENEAU, closier au Bohardy, époux de Michelle Fontaine, âgé d'anviron soixante quatre ans

    Julien BARON, fils de Julien Baron et d'Anne Boüet, âgé de deux ans

    suivant le témoignage de François Rouy et de Pierre Chevier (?)

    signé Denis, Maire

    Le cinq avril 1794 ; furent surpris et égorgés par les troupes républicaines les personnes suivantes (sic) :   

    Joseph BRETAUDEAU, métayer à Livoïs, époux de Marie Brejon, âgé d'anviron soixante neuf ans

    René SOUPIOT, closier au Boshardy, époux de Perrine Pellerin, âgé d'anviron quarante huit ans

    Pierre SOUPIOT, fils de René Soupiot et de Perrine Pellerin cy-dessu, âgé de huit ans

    Témoins Pierre Chéneau et Louis Ronet

    Signé : Denis, Maire

    Le huit juin 1794 - Furent surpris et égorgés par les armées républicaines les personnes suivantes (sic) : 

    Joseph MARY, métaiyer à Pomier, époux d'Angélique Mary, âgé de quarante six ans

    Angélique MARY, épouse de Joseph Mary, âgée de quarante ans

    Pierre MARY, fils de Joseph Mary et d'Angélique Mary, âgé de sept ans

    Joseph MARY, fils de Joseph Mary et d'Angélique Mary, âgé de quatre ans

    Marie MARY, fille de Joseph et d'Angélique Mary, âgée de huit ans

    Françoise MARY, fille de François Mary, métayer à Pomier et de Françoise David, âgée de dix ans

    Marie MARY, fille de François et de Françoise David, âgée d'anviron huit ans

    Jean MARTIN, métayer au Chatelier, époux de Jeanne Papin, âgé d'anviron trente sept ans

    Louise CREUZÉ, épouse de Jacques Ripoche du Puteau, âgée d'anviron trente huit ans

    Mathurine BOUYER, fille de défun Jean Bouyer et de Jeanne Mary, âgée de vingt quatre ans

    François BONDU, métayer à la Basse Blinière, époux de Jeanne Mary, âgé d'anviron cinquante cinq ans

    Joseph OUVRARD, cordonnier au Rivière, époux de Marie Brin, âgé de trente ans

    Témoins : Julien ....( illisible)

    Signé : Denis, Maire

    59 morts….

    Nous avons respecté l’orthographe du temps.

    RL et son épouse,

    Décembre 2012

     

    Les Egorgés de Saint-Germain-sur-Moine....

     

     

     


  • Commentaires

    5
    Mercredi 10 Février 2016 à 17:24

    Merci à vous "Clémenceau du petit moulin". wink2

    4
    Mercredi 10 Février 2016 à 09:49

    Ci-joint notre article écrit il y a déjà quelques temps... mais toujours d'actualité !

    http://clemenceaudupetitmoulin.centerblog.net/3250266-Terreur-au-moulin-de-la-Foye-a-St-Germain

    3
    Dimanche 23 Décembre 2012 à 13:51

    Je suis au courant de tout cela. Même le sieur Napoleon quand il a visité la vendée, s'est rendu compte du désastre et il a ordonné la reconstruction de ce pays. Mais ma famille était au côté de Charette et nous savons tous les massacres qu'ils ont commis, hommes, femmes, enfants et vieillards. Moi-même en tant que président du PRF, on cherche à me nuire car je ne crois pas à cette république qui ne représente pas le Peuple, mais qu'une seule petite partie de leurs membres. Hors, cela ne fait que continuer, preuves qu'ils sont bien content d'être au pouvoir.... A+ Cyrille Legall

    2
    Le Loup Profil de Le Loup
    Dimanche 23 Décembre 2012 à 00:31

    Bonsoir cher monsieur (je sais qui vous êtes),

    Loin de moi une prétention exhaustive sur les morts. Depuis près de 20 ans que je travaille sur la Vendée, je sais fort bien que seuls quelques illuminés se vantent de pouvoir faire des statistiques fiables en matière de génocide (Prudhomme lui-même, parlait de 337 000 morts, 3 ans après les faits). Tenir des registres pour les maires républicains pouvaient les conduire à la guillotine en quelques heures et les curés qui pouvaient tenir des registres clandestins sont souvent morts ou déportés. Les seules sources fiables, qui peuvent donner une idée, sont les recensements post-1800. Et là, on s'aperçoit de pertes de plus de 50 % et plus. Je ne crois pas un seul instant à la théorie de G-M Lenne qui voudrait qu'une majorité des habitants aient fui vers d'autres régions (sauf pour les paroisses frontalières de l'insurrection comme Neuvy et Bouin ou d'autres du Sud-Vendée). Comme vous le savez autant que moi, ce génocide dérange au plus haut point et on essaie de s'appuyer sur n'importe quelle théorie fumeuse pour tenter de faire avaler la pilule, avec de moins en moins de succès. On a même vu le négationniste J-C Martin expliquer récemment, ne sachant plus quoi inventer pour faire parler de lui, que le régime de la terreur n'a jamais existé.

    Pour ma part, je n'ai aucune prétention dans mes articles, je ne fait que transmettre la mémoire d'un passé.... de moins en moins révolu....

    Joyeux et saint Noël à vous et votre famille et merci pour votre intérêt à ce modeste blog champêtre.

    RL

     

     

    1
    Samedi 22 Décembre 2012 à 20:56

    Cette liste est non exhaustive, il y en eu beaucoup plus et de tout âge. A+ CYRILLE LE GALL de BAUDRY d'ASSON

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :