• Le trésor de Guerry du Cloudy....

     

    Le trésor de Guerry du Cloudy...

     

     

    Ah les trésors ! Quoi de mieux pour rêver et faire rêver. Vous-mêmes en ce moment, alléchés par le titre de cet article, vous vous promettez sans doute de ne pas louper une miette de ce que vous allez lire ici. Et puis, si c’était vrai ? Et si on le trouvait ce fameux trésor, qu’en ferions-nous ? Eh bien vous, je ne sais pas, mais moi je n’en ferais probablement rien, au vu des ennuis qui ne manqueraient pas d’arriver de la part de notre très envahissante administration française. Je laisserais donc les belles monnaies patinées à la terre et me garderais bien d’en évoquer l’existence devant quiconque.

    Le trésor de Guerry du Cloudy....

    Pour mémoire, j’avais déjà évoqué les trésors de Charette et de Stofflet ici et  et il n’est pas interdit de rêver, du moins sur l’emplacement de ceux-ci à défaut de les trouver réellement. Celui du chef Vendéen Guerry du Cloudy (voir les informations le concernant ici et ici) n’est pas des plus connu sur le territoire mais une petite légende se retrouve à divers endroits sur les sites et blogs spécialisés sur la question. A chaque fois le même texte, qui mentionne un trésor caché par Guerry du Cloudy pendant les Guerres et de Vendée et parallèlement, la découverte en 1933 d’un trésor d’époque médiévale, non loin du vieux château de Commequiers aux formes si particulières que les Vendéens et quelques touristes connaissent bien.

    Commençons si vous le voulez bien par ce dernier trésor car une étude fut présentée justement en 1933 par Marcel Baudouin (1860-1941), alors président de la Société d’Emulation de la Vendée dans la Revue du Bas-Poitou (1). Ne voulant pas reproduire ici un travail déjà publié en ligne, je vous mets ici le lien vers les archives départementales de Vendée permettant de consulter l’étude de M. Baudouin. Et puis, comme je n’ai qu’une confiance très modérée dans le fonctionnement des AD85 ces derniers temps, j’y ajoute le lien vers le même document, sur Gallica, ici.

    Donc, maintenant que vous avez lu ce qui concerne la trouvaille de 1933, je me permets d’y ajouter sa localisation précise, d’après les indications de Marcel Baudouin, qui précisait en note N° 1 : « au dessous du chiffre 30 de la carte d’Etat-major ». Voici la carte en question d’après Géoportail :

    Le trésor de Guerry du Cloudy....

    En vue aérienne, marqué d’une croix rouge :

    Le trésor de Guerry du Cloudy....

    Il est donc inutile de se précipiter ici avec des pelles et des pioches, ce qu’il y avait à trouver, n’y est plus, forcément... Mais revenons à Guerry du Cloudy, qui avait fort peu de chances de posséder 5 000 pièces datant des XIII° et XIV° siècles. Qu’en aurait-il fait ? Sans doute pas grand chose. Mais alors, d’où vient la légende le concernant ?

    Je suis tombé par hasard il y a quelques jours, en cherchant tout autre chose, sur un document des archives de Vincennes qui m’a tout de suite sauté aux yeux (2) :

    Il s’agit d’une lettre du notaire Merland au général Boulard qui dit ceci :

    « A Soullans le 12 avril 1793 de la République

     

    « Citoyen Général,

    Je vous donne avis que je viens d’être instruit que le sieur Guerry du Cloudy commandant des rebelles a laissé chez lui à Commequiers des sommes considérables en numéraire qui probablement y sont encore  s’étant retiré hier du combat avec précipitation ; Le citoyen Guillet porteur de la présente m’a donné cet avis. C’est lui même qui a déposé ce numéraire dans une armoire ; il m’a dit que la dame La Roche D’avaux du même bourg avoit chez elle plus de six cent livres de suif provenant des boeufs que les révoltés avoient enlevés et volés chez les Patriotes ; voiez général s’il ne convient pas de donner un détachement a ce particulier pour se saisir de ces objets ; je suis général avec toute la considération et la fraternité possible

    Votre concitoyen

    MERLAND

    Homme de lois »

    Le trésor de Guerry du Cloudy....

    Le trésor de Guerry du Cloudy....

    En voyant cela, je me suis posé la question si Didier Audinot avait mentionné le possible trésor de Guerry du Cloudy dans son ouvrage «Trésors enfouis des Guerres de Vendée et de la Chouannerie » (3). En effet, le célèbre chasseur de trésor avait bien mentionné le fait, page 92 de son ouvrage, certes très édulcoré et destiné avant tout à faire rêver, mais parfaitement documenté. Petit clin d’oeil ici à l’ami Gérard, motard, et collectionneur de voitures autant que passionné d’histoire, membre des Amis du Pont-Paillat et qui a bien connu Didier Audinot. En l’occurrence, pour le trésor de Guerry du Cloudy, Didier Audinot, se réfère à Chassin qui avait déjà mentionné la pièce ci-dessus. Cependant, une première déception avec le document des archives de Vincennes... Vous ne devinez pas ? La date ! Le 12 avril 1793 correspond au début de la guerre. Il n’y a donc point à attendre de sommes astronomiques fournies par les Anglais ni de trésors en armes quelconques. Tout juste sans doute, les économies d’un petit gentilhomme paysan convoitées par un patriote local, avide de s’approprier les deniers de son adversaire au nom « de la république, de la loi » et de Dieu sait quoi d’autre comme tout bon républicain du moment. Nous sommes au début de la guerre, et il est fort possible, que devant l’appétit du gain, le détachement demandé ait été obtenu afin d’enrichir la petit bourgeoisie révolutionnaire locale. Reste cependant l’énigme principale à solutionner : où à Commequiers ?

    Pour chercher à Commequiers, encore aurait-il fallu que Alexandre-Joseph-Pierre Guerry du Cloudy y habitât ou du moins y possédât un bien, ce dont on ne trouve pas trace. Où donc chercher un possible trésor ?

    A suivre...

    RL

    Avril 2020

     

     

    Notes :

    (1) Revue du Bas-Poitou, 1933, 4ème livraison,  p. 252 à 262.

    (2) SHD B 5/3-54, v. 12/15, BA compris.

    (3) Editions de l’Etrave, 2002.

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :