• Le Puy-Lambert....

    Le Puy-Lambert…

     

    Les collines de la « Haute-Vendée » sont des inévitables repères pour le touriste qui sillonne le vieux pays. Le célèbre Mont des Alouettes, le Bois de la Folie, la colline du Moulin des Justices et Saint-Michel-Mont-Mercure en sont de puissants symboles. Notre balade d’aujourd’hui nous a mené sur un « sommet » plus méconnu, celui du Puy-Lambert.

    S’élevant à 272 mètres d’altitude, tout près du Mont-Mercure, le moulin à vent qui le couronnait fut désaffecté en 1772. On y érigea bien plus tard une gigantesque croix qui garde la campagne à 25 mètres au-dessus du sol.

     

    Le Puy-Lambert....

     

     

    Le Puy-Lambert....

     

    Une piéta orne l’intérieur de l’ancien moulin.

     

    Le Puy-Lambert....

     

     

    Que l’on essaie de se faire une idée, depuis cette vue imprenable sur le Bocage, des furies de feu et de sang qui ont ravagé la campagne il y a 220 ans.

     

    Le Puy-Lambert....

     

     

    Le Puy-Lambert....

     

    Voici ce que raconte le maire de la Flocellière, Chapelain,  d’où dépend le Puy-Lambert et que rapporte Lequinio. Il  ne s’agit bien entendu que d’une infime fraction d’un récit qui serait beaucoup trop long à publier ici.

     

    « Grignon m'enjoignit de le suivre à la Floutière, dont j'étois maire ; j'offris de lui donner une liste de grands coupables ; il me dit que c'étoit inutile ; il fit égorger les hommes de ma commune sans me consulter ; la troupe pilla, incendia à tort, et à travers ; je le mentionne pas les cadavres épars faits par le soldat ; on viola les femmes, et même trente passèrent sur une de 70 ans ; un oeil poché et d'autres désagrémens, n'en exemptèrent pas une autre. On coupa un patriote et sa servante, en morceaux, ainsi que deux vieilles femmes, dont l'une étoit en enfance, etc. etc ; quatre pages d'etc. etc. etc. Dix-neuf prisonniers envoyés du Boupère, et faits par la garde de cette commune, furent égorgés par ordre de grignon ; on en fusilla encore cinq d'une seule métairie de la Floutière ; quatre-vingt hommes, femmes et enfans se retiroient à la Châteigneray, avec des laissez-passer de la municipalité de St. Mars ; six soldats les arrêtent, les conduisent à la Floutière ; Grignon fit casser la tête à six hommes, et ne renvoya que les vieillards, les femmes et les enfans. Il refusa de rendre aux femmes et aux enfans des morts, l'argent qu'ils avoient.

     Grignon me dit, qu'en entrant dans la Vendée, il avoit juré d'égorger tout ce qui se présenteroit à lui ; qu'un patriote n'étoit pas censé habiter ce local ; que d'ailleurs la mort d'un patriote étoit peu de chose, quand il s'agissoit du salut public ; je lui dis que cette dernière proposition étoit une vérité, mais qu'il ne falloit pas en abuser, du reste qu'il y avoit bien des patriotes qui, pour le bien public, affrontoient les dangers.

     Je lui disois un soir : il y a quelques métairies ici où l'on trouveroit bien de l'argent ; il crut que je voulois les faire piller, et me dit : voilà où je vous connois républicains ; je baissai les yeux et ne répondis pas. Il disoit un jour : on est bien mal-adroit, on tue d'abord ; il faudroit d'abord exiger le porte-feuille, puis l'argent, sous peine de la vie, et quand on auroit le tout, on tueroit tout de même.

     Il voulut aller à Pouzauges ; il me prit pour guide ; il y avoit de jolies prisonnières au Château ; après-dîné Grignon et l'état-major allèrent prendre le café de cythère avec elles, et des soldats qui avoient été secondairement sans doute de la partie, crioient en sortant, d'une manière dont je ne puis rendre l'énergie, qu'ils avoient joui de quatre filles : elles furent fusillées, excepté une qu'on élargit ; et j'ai entendu Grignon lire une lettre, je ne sais de qui, où il étoit dit : j'ai élargie ta belle, et Grignon ajouta en riant, qu'elle étoit plutôt à celui qui écrivoit. »

     

    Le Puy-Lambert....

    Le Puy-Lambert....

     

    Une croix et une plaque du Souvenir Vendéen marquent l’emplacement de la fusillade de 32 personnes, dans la cour du château de Pouzauges, le 30 janvier 1794.

     RL

    Dernier jour de juin 2013


  • Commentaires

    6
    Jeudi 31 Décembre 2015 à 12:07

    Bonjour Pierre,

    La Flocellière et la Floutière (prononciation locale "Floussière ou Fossière") ne font évidemment qu'une seule et même commune. Vincent Chapelain fut également maire de Châteaumur et député au conseil des Cinq-cents. Il était né aux Epesses le 22/12/1757 et décèdera à Fontenay-le-Comte le 27/07/1818.

      • Pierre
        Jeudi 31 Décembre 2015 à 16:24
        Super. Je vais m'abonner de ce pas à votre blog... Bonne année
      • Jeudi 31 Décembre 2015 à 15:45

        Votre commentaire m'a donné une idée et je mettrai en ligne ce soir une petit biographie de ce personnage avec son "mémoire" sur les Guerres de Vendée qui sera téléchargeable. Si vous faites partie des abonnés du blog, vous en aurez la notification dès la parution.

        Merci de votre intérêt et passez une bonne soirée. smile

      • Pierre
        Jeudi 31 Décembre 2015 à 15:13
        Pardon, médecin à Châteaumur !
      • Pierre
        Jeudi 31 Décembre 2015 à 15:10
        Merci. Je m'en doutais un peu, mais je voulais une confirmation par un "spécialiste". Chapelain était docteur en médecine à Réaumur. Voir sa signature au bas de ce document : https://www.google.es/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=4&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjH2b6To4bKAhWKcBoKHY3TBiUQFggzMAM&url=http%3A%2F%2Fwww.jean-henrybouffard.fr%2Fapp%2Fdownload%2F5785544256%2FLe%2B27%2Bjanviezr%2B1794%2BM.%2Ble%2BMaire%2Braconte.pdf&usg=AFQjCNHmX_kOWAIE0IlN5lXctV-qUiBQ0A
        Cordialement
        Pierre
    5
    Pierre
    Jeudi 31 Décembre 2015 à 09:41
    Bonjour
    "oici ce que raconte le maire de la Flocellière, Chapelain, d’où dépend le Puy-Lambert et que rapporte Lequinio. Il ne s’agit bien entendu que d’une infime fraction d’un récit qui serait beaucoup trop long à publier ici.



    « Grignon m'enjoignit de le suivre à la Floutière, dont j'étois maire..."
    Quelle différence peut-on faire entre "Floutière" et "Flocellière" ? Chapelain semblerait être maire des deux ?
    Merci de me donner un avis.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :