• Le pont de la Branle en 1827....

     

    Le pont de la Branle en 1827…

     

     

    Il est toujours difficile de retrouver le tracé des chemins fréquentés par nos ancêtres et aujourd’hui je vous présente un document découvert en série « S » (relative aux routes) aux archives départementales de Vendée, qui va sûrement intéresser les habitants de Saint-Mesmin et de Cerizay. Il s’agit d’un plan en vue de la reconstruction du pont de la Branle, sur la Sèvre Nantaise, faisant partie d’un dossier comprenant une délibération du conseil municipal, les procès-verbaux d’un expert et du juge de paix, d’un avis du sous-préfet, d’un courrier de M. Proust (famille originaire de Niort qui possédait le château de Saint-Mesmin) et d’une note de l’architecte du département des Deux-Sèvres, auteur du plan en question le 11 janvier 1827, M. Segrétain (1).

    Le pont de la Branle en 1827....

     

    L’ancien pont, pas vraiment visible sur le plan cadastral de Cerizay en 1809. AD 79, 3 P 51/5 :

    Le pont de la Branle en 1827....

    AD 79, 3 P 51/4 :

    Le pont de la Branle en 1827....

    Ici, le nouveau pont, sur le plan cadastral de Saint-Mesmin, beaucoup plus récent puisque daté de 1840, soit 13 ans après sa construction. AD 85, 3 P 254 AD 009 :

    Le pont de la Branle en 1827....

     

    A présent, notre plan dans le détail. On peut noter, sur la droite, la mention : « emplacement et débris de l’ancien pont. » Le chemin passait nettement plus à droite que de nos jours, sur des îles, aujourd’hui disparues et transformées en pièce de terre. Au passage, les propriétaires des terres sont mentionnés. Ainsi les champs appartenant à la marquise de La Rochejaquelein et dépendantes du château de Puy-Guyon.

    Le pont de la Branle en 1827....

    Toujours les terres de la marquise, même du côté Vendée :

    Le pont de la Branle en 1827....

    Les chemins ont bien changé. La route menant à Saint-Mesmin passait par le village de la Chailloire, indépendamment de la route de Pouzauges.

    Le tracé approximatif de l'ancien chemin et de l'ancien pont, matérialisé en rose sur la carte IGN :

    Le pont de la Branle en 1827....

    Le pont de la Branle, dans les années 30 (2).

    Le pont de la Branle en 1827....

    Ce pont, daté de 1827, fut emporté le 4 novembre 1960 par une très importante crue de la Sèvre Nantaise. Pour l’anecdote : un autocar vide venait juste de passer et le chauffeur a eu le temps de voir le pont s’écrouler dans son rétroviseur…

    Reste une question : pourquoi l’ancien pont était-il détruit, par qui et à quelle époque ?

    RL

    Décembre 2018

     

     

    Notes :

    (1)  AD 85, S S 397-1, pièce N°4.

    (2)  AD 85, 1 Num 283/7. 

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :