• Le massacre du Parc Soubise....

    Le massacre  du Parc Soubise…

     

    L’ancien château du Parc Soubise, qui vit passer dans ses murs, Henri de Navarre, futur Henri IV, roi de France vit une bien horrible scène le soir du 31 janvier 1794 de la part de la colonne infernale de Lachenay.

    Ce dernier opère une rafle auprès des habitants de Rochetrejoux et de Mouchamps après avoir tué de pauvres paysans du Boupère la veille, paroisses pourtant réputées plutôt républicaines. Après avoir mis le feu au château, on fusille 200 personnes de tout âge et tout sexe. On dépouille les cadavres (l’argent, voilà ce qui est important et peu importe si ce ne sont que des pauvres que l’on vient de fusiller, la république aime l’argent, il lui en faut par tous les moyens) et on fait un « monceau » avec les cadavres que l’on décide de brûler avec des fagots. Il nous est parvenu un  témoignage  de l’époque, de la part d’un enfant qui avait 8 ans lors de ce massacre, Pierre Mérit :

    « Nous étions mon frère et moi, à pêcher des verdons sur les bords du Lay, quand nous fûmes saisis par des soldats. On nous mena au milieu d'une troupe de pauvres gens de tout âge, marchant deux à deux, comme des moutons. Je reconnus beaucoup de mes parents et de mes amis […] Arrivé dans la cour du Parc,  je vis des bleus mettre le feu au château. Pendant que le château brûlait, les soldats nous placèrent sur deux rangs, et tirèrent sur tout le monde à bout portant. Ma cousine tomba près de moi ; et quand il ne resta plus que deux ou trois enfants qui avaient été manqués, le chef cria : "C'est assez !" Alors j'ai été sauvé. »

     

    Par la suite, les propriétaires de ce château ont désiré laisser l’endroit tel quel, en mémoire de la tragédie. Seule la toiture a été refaite, afin de préserver les boiseries brûlées des affres du temps.

     

    RL

    Septembre 2012

    Mise à jour : Pierre Mérit s'appelait en réalité Jean-Baptiste Méry, fils de Jean Méry et Marie-Magdelaine Gendronneau, est né à Saint-Paul-en-Pareds le 11 avril 1786.

    Veuf d'Hortense Blanchet, il est décédé à son domicile à Boisgoyer de Vendrennes le 24 juillet 1876 à l'âge de 90 ans.

    Son frère Charles né à Saint-Paul-en-Pareds, le 9 juillet 1790 a également survécu à ce terrible massacre. Il est décédé à Saint-Paul-en-Pareds le 15 avril 1884 à l'âge de 93 ans. Il était veuf de Marie-Anne Pasquier.

    Voir article de la Maraîchine normande ici.

     

    Le massacre du Parc Soubise....

    Le massacre du Parc Soubise....

     

    Le massacre du Parc Soubise....

    Le massacre du Parc Soubise....

    Le massacre du Parc Soubise....


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :