• Le massacré des Combes du Boupère....

     

    Le massacré des Combes du Boupère…

     

     

    L’histoire du Boupère est relativement connue et le blog de « La Maraîchine normande » en a exposé les grands traits ici. On sait que la colonne infernale de Grignon passa au Boupère et que le 9 pluviôse an II (28 janvier 1794), les autorités de ce lieu lui avaient fait conduire, alors qu’il était à la Flocellière,17 ou 19 (suivant les versions) « brigands » pris sur le commune de Tillay et qui furent de suite fusillés. On connaît la suite par les dénonciations contre Grignon, contenues dans l’ouvrage de Lequinio (Guerres des Vendéens et des Chouans, Mémoires publiés en l’an III, Paris, Pougin, 1794, reprint Pays & Terroirs, Cholet, 1995).

    C’est ainsi que le 31 janvier, 200 personnes périrent de la main de Lachenay, fidèle second de Grignon. Dans ces tueries épouvantables, un détail nous est parvenu : un monsieur Vandé (et non Vendée, comme on l’a écrit quelquefois) est surpris chez lui, à la ferme des Combes, sur la route de Mouchamps. Le malheureux fut littéralement coupé en morceaux et la mémoire populaire a gardé le souvenir qu’on l’entendait « royer » (hurler de douleur) à un kilomètre à la ronde.

    On ne saurait dire aujourd’hui où précisément ce massacre eut lieu. Le chemin menant aux Combes a changé de place et les habitations n’ont plus grand-chose à voir avec celles qui avaient connu l’effroyable événement.

    A suivre…

     

    RL

    Janvier 2017

     

    Les Combes sur le cadastre de 1840 :

    Le massacré des Combes du Boupère....

     

    Aujourd’hui en vue aérienne Géoportail :

    Le massacré des Combes du Boupère....

     

    Sur place :

    Le massacré des Combes du Boupère....

     Le massacré des Combes du Boupère....

     

    Le massacré des Combes du Boupère....


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :