• Le Martyrologe de Vallet N° 7....

     

      1794 - Vallet (Loire Inférieure) N° 7

     

     

     

     Le Martyrologe de Vallet N° 7....Suite du registre de l'agent municipal de Vallet, Félix Dugast....

     «  Registre pour recevoir les déclarations des décès conformément à la loi du deux floréal an trois et à l'Instruction du Département de la Loire Inférieure en date du vingt cinq brumaire an cinq pour remplir les années de l' Etat Civil tous antérieurs à la guerre de la Vendée que pendant et jusque et compris le premier vendémiaire an cinq cotté et paraphé par nous Félix Dugast, Agent Municipal de laditte commune de Vallet, Commissaire nommé pour recevoir lesdittes déclarations etc........ Ledit registre contenant quarante huit feuillets

    Vallet le onze pluviose an sept (30 janvier 1799) de la République Française ».

     

    n°203 – Mathurin Gabory, « fut tué le 3 floréal an 2 (22 avril 1794) à coups de sabre dans son jardin lors du passage de l'armée républicaine et inhumé dans le cimetière du ci-devant Saint Michel au Pallet ».

     

    n°204 – Jeanne Blanloeil, femme de Mathurin Gabory « fut tuée le 3 floréal an 2 (22 avril 1794) à coups de sabre sur la tête dans la lande de ''la Tronchaie'' et inhumée dans le cimetière du ci-devant Saint Michel, lors du passage de l'armée républicaine et inhumée dans le cimetière du ci-devant Saint Michel au Pallet ».

     

    n°207 – Jean Lorent, « fut tué le 16 germinal an 2 (5 avril 1794) à coups de sabre sur la tête dans la lande de ''la Tranchaie'' lors du passage de l'armée républicaine et inhumé dans le cimetière du ci-devant couvent de la ''Regrippière''

     

    n°208 – Marie Suteau femme de Jean Laurent, « fut tuée le 16 germinal an 2 (5 avril 1794) à coups de sabre à côté de son mari dans la lande de la ''Tranchaie'' lors du passage de l'armée républicaine et inhumée dans le cimetière du ci-devant couvent de la ''Regrippière'' ».

     

    n°209 – Jacques Merlaud, « fut tué le 16 germinal an 2 (22 avril 1794) à coups de feu dans la pièce des ''Cormiers'' proche la ''Porchetière'' lors du passage de l'armée républicaine et inhumé dans le cimetière du ci-devant couvent de la ''Regrippière'' ».

     

    n°210 – Joseph Merlaud, « fut tué le 26 vendémiaire an 2 (17 octobre 1793) d'un coup de feu dans le bois de la ''Ragottière'' lors du passage de l'armée républicaine et inhumé dans le cimetière du ci-devant couvent de la ''Regrippière'' ».

     

    n°211 – Marie Pineau, « fut tuée le 16 germinal an 2 (5 avril 1794) à coups de feu et de sabre lors du passage de l'armée républicaine et elle fut inhumée dans le cimetière du ci-devant couvent de la ''Regrippière'' « .

     

    n°213 – Elisabeth Le Tord, « fut tuée du 12 floréal au 18 prairial (mai 1794) 18 ans, fut tuée dans un fossé au coin du bois du Citoyen Terrien à la ''Haye Tessante'' et qu'elle fut inhumée dans le cimetière du ci-devant couvent de la ''Regrippière'' ».

     

    n°214 – René Foulonneau, « Fut tué le 19 ventôse an 2 (9 mars 1794) d'un coup de feu devant sa porte au dit village de ''Braud'' lors du passage de l'armée républicaine et inhumé dans le cimetière de la ci-devant chapelle du ''Bois Benoît'' ».

     

    n°215 – Françoise Etourneau, « fut tué le 19 ventôse an 2 (9 mars 1794) à coup de feu à la porte de sa maison du moulin de ''l'Aufrère'' lors du passage de l'armée républicaine et inhumée dans le cimetière de la ci-devant chapelle du ''Bois Benoît'' ».

     

    n°217 – Julienne Guérin, veuve de François Moreau, « fut tuée le 18 ventôse an 2 (8 mars 1794) à coups de sabre dans les ''Grands Champs Cartiers'' et inhumée au cimetière de Vallet ».

     

    n°218 – René Sevestre, époux de Marie Gravouil, « fut tué le 18 ventôse an 2 (8 mars 1794) à coups de feu dans les ''Grands Champs Cartiers'' lors du passage de l'armée républicaine et inhumé dans le cimetière de Vallet ».

     

    n°220 – Jeanne Papin, femme de Jean Neau, « fut tuée le 13 prairial au 13 messidor an 2 (juin 1794) à coup de sabre au cœur dans le ''Clos des Jeannettes'' lors du passage de l'armée républicaine et inhumée dans le cimetière de Vallet ».

     

    n°221 – Jean Haoui, « fut tué du 5 au 15 fructidor an 1 (1er septembre 1793) dans une déroute à Doué, département de Maine et Loire ; témoin : Pierre Biessard , 20 ans de Vallet et François Piou, 34 demeurant à la ''Guiblotière'', laboureurs à bras ont déclaré s'être trouvés à la dite déroute qui leur fut donnée par les patriotes, qu'ils l'ont vu blessé d'un coup de feu au côté et qu'il en tomba et qu'il y resta ».

     

    n°222 – René Bahuau, « fut tué du 4 au 21 brumaire an 4 ( octobre-novembre 1795) à coup de feu dans sa maison au village de la ''Ménardière'' et qu'il fut inhumé dans son jardin ».

     

    n°223 – Jean Guilbaud, « fut tué à coups de sabre sur la tête à la porte de son domicile au village de la ''Marre'' commune de Vallet et qu'il fut inhumé dans l'ouche appelée la ''Chandelière'' ».

     

    n°224 – Gabriel Defontaine, son frère Louis Defontaine déclare : « qu'il a été tué dans la déroute de Savenai donnée par les républicains et a présenté Marie Nouet, fille de confiance à la ''Nagottière'', âgée de 25 ans, laquelle a affirmé avoir fait partie de l'armée qui fut mise en déroute et qu'elle vit le dit Gabriel Defontaine mort ayant été percé de trois coups de feu lors de la ditte déroute au mois de............ de l'an............ ».

     

    n°225 – Jean Petiteau, « fut tué le 20 ventôse an 2 (10 mars 1794) à coups de feu et de sabre dans le grand pâty des ''Rozeaux'' lors du passage de l'armée républicaine et enterré dans la lande appelée la ''Boulay des Courères'' ».

     

    n°226 – Perrine Bahuaud, femme de Pierre Bahuaud « fut tuée le 20 ventôse an 2 ( 10 mars 1794) à coups de feu et de sabre dans le grand pâty des ''Rozeaux'' lors du passage de l'armée républicaine dans la lande appelée '' la Boulay des Courères'' ».

     

    n°227 – Jean Pineau, « fut tué le 30 ventôse an 2 (20 mars 1794) à coups de feu sur les terres de ''l'Echasserie'' en la commune de Tillières département de Maine et Loire et enterré dans le cimetière de Tillières ».

     

    n°228 – Marie Rivet, veuve de Jean Gaborit, « fut tuée le 20 ventôse an 2 (10 mars 1794) à coups de feu au village des ''Raillères'' lors du passage de l'armée républicaine et enterrée dans un pré de la ''Chevillardière'' ».

     

    n°229 – Jeanne Thérée, femme de Pierre Petiteau 62 ans, « Fut tuée au village des ''Raillères'' à coups de sabre le 20 ventôse an 2 (10 mars 1794) lors du passage de l'armée républicaine et enterrée dans un pré de la''Chevillardière'' ».

     

    n°231 – René Grimaud, « Fut tué le 18 prairial an 2(6 juin 1794) à coups de feu dans le clos du ''Bois Jaunais'' et inhumé au cimetière de Vallet ».

     

    n°232 – Renée Joui, femme de René Grimaud,« Fut tuée le 18 prairial an 2 (6 juin 1794) à coups de feu dans le pré du ''Clairay'' entre les deux taillis lors du passage de l'armée républicaine et inhumée à Vallet ».

     

    n°237 – Marie Danguy ditte de Bruc, épouse de Claude,Louis, Marie de Bruc du 10 au 20 ventôse an 2 (1 au 10 mars 1794), le citoyen Nicolas Marie Manceau, aubergiste âgé de 27 ans et François Marchais maçon âgé de 27 ans demeurant au chef lieu de Vallet ; lesquels ont déclaré que faisant partie de l'armée de la Vendée et dans la déroute qu'ils eurent par l'armée républicaine à son entrée à Beaupréau (M et L) ils virent dans une pièce de landes et genêts la ditte Marie Danguy morte croyant qu'elle avait été tuée à coups de sabre et de feu et que ….... de se sauver, ils l'ont laissée ainsi morte ».

     

    sans n° – Jean Pineau, « tué le 7 mars 1793 au village de la ''Pétinière'' par la force armée au village des ''Lorres'' commune de Vallet ».

     

    sans n° – Jeanne Sauvion, « tuée le 17ème jour de ventôse an ? Au village des ''Raillères'' à Vallet ».

     

    sans n° – Elisabeth Laurent, femme Rousselot « tuée par la troupe républicaine le... mars 1793 à son domicile au bourg de Vallet, âgée de 39 ans ».

     

    sans n° – Pierre Merlaud, cultivateur, « tué par la troupe républicaine le 8 mars 1794 dans ''le Grand Ferré'' dans la commune de Vallet près de son domicile qui était à la métayrie de la ''Pinardière''. ».

     

    sans n° – Jeanne Gaillard, « tuée le 30 germinal an 3 (19 avril 1795) aux ''Corbellières'' par la force armée, commune de Vallet, âgée de 38 ans ».

     

    sans n° – Jean Braud, « laboureur, 70 ans, tué le 20 prairial de l'an 3 (8 juin 1795) au village de la Massonnière?...... commune de Vallet ».

     

    sans n° – René Godfroy, époux de Marie Gabory, 55 ans, « tué par la force armée commandée par Cordelier en l'an 3 de la république française ».

     

    sans n° – Pierre Martin, sabotier, 60 ans, « tué par la force armée le 8 mars 1793 chez lui au bourg de Vallet ».

     

    sans n° – Pierre Levêque, tailleur mari de Jeanne Bâtard, 38 ans, « tué le 25 vendémaire an 1 par la force armée dans les pâtis de ''l'Augeardière'' commune de Vallet ».

     

    sans n° – René Godfroy, époux de Marie Gabory, 55 ans, « tué par la force armée commandée par Cordelier en l'an 3 de la république française ».

     

    sans n° – Pierre Martin, sabotier, 60 ans, « tué par la force armée le 8 mars 1793 chez lui au bourg de Vallet ».

     

    sans n° – Pierre Levêque, taillleur, mari de Jeanne Batard, 38 ans, « tué le 25 vendémiaire an 1, domicilié à Vallet, par la force armée dans les pâtis de ''l'Augeardière'' commune de Vallet ».

     

    sans n° – René Gravoil, « tué par la troupe le 23 vendémiaire an 5 à ''l'Annerie'' commune de Vallet, 44 ans mari de Françoise Lussaud ».

     

    sans n° – Jullien Durand, laboureur, 36 ans époux de Marie Peigné demeurant à Vallet « tué par la force armée le 17 germinal an 2 près le ruisseau de ''Guibert'' à Vallet ».

     

    sans n° – Pierre Durand, 5 ans, fils de Jullien Durand et de Marie Peigné,  « tué par la force armée près le ruisseau du ''Guibert'' commune de Vallet ».

     

    sans n° – Marie Peigné, femme Durand laboureur, 32 ans,  « tuée le 17 germinal an 2 par la force armée près le ruisseau du ''Guibert'' commune de Vallet ».

     

    41 victimes, total 159...

     

    Fin du martyrologe de Vallet

     

    Sources : Archives Départementales de Loire Atlantique – commune de Vallet  : liste des décès 1792 an IV – tous droits réservés. – Photo de l'auteur : Sabre Hussard 1786-an IV, poinçon au coq, production 1792-1798 par le fourbisseur Simonet.

     

    Xavier Paquereau pour ''Chemins Secrets''

     

    Le Martyrologe de Vallet N° 7....


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :