• Le martyre de l'abbé Nicolas....

    Le martyre de l’abbé Nicolas…

     

    Né en 1761 à Saint-Martin-Lars-en-Tiffauges (devenu Saint-Martin-des-Tilleuls et sur lequel nous avons déjà fait un article : http://chemins-secrets.eklablog.com/saint-martin-des-tilleuls-a47323935), l’abbé François Nicolas était, depuis le 20 décembre 1786, vicaire de la paroisse de Chambretaud. Comme son curé, l’abbé Gabard, il refuse le serment schismatique et se réfugie chez ses parents dans une ferme près de Tiffauges. Dénoncé et pris par les bleus, à la fin de 1793,  il est amené à Mortagne-sur-Sèvre. Devant l’ancien logis Saint-Lazare, le long de ce qui est à l’époque, la route de Nantes, on creuse un trou et on y met l’abbé Nicolas debout. On rebouche le trou de manière à ce que seule la tête du malheureux puisse être visible. Les soldats s’amusent alors à viser au fusil cette tête qui dépasse, afin d’en déchiqueter le visage, sans le tuer toutefois. Au vingtième coup de feu (à mon avis, bien avant cela), le prêtre ne donne plus signe de vie. C’est à ce moment là, que l’un des soldats de la république tranche la tête sanguinolente et dépouillée d’un coup de sabre. Ce sera là, un fol amusement pour les soldats de la faire rouler dans les rues de Mortagne…

     

    RL

    Décembre 2012

     

     

    Le martyre de l'abbé Nicolas....

             Vitrail de l’église de Chambretaud.

     

    Le martyre de l'abbé Nicolas....

    Le martyre de l'abbé Nicolas....

    Le martyre de l'abbé Nicolas....

     

     

    Le lieu du supplice à Mortagne.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :