• Le confinement, Chemins secrets et les Amis du Pont-Paillat....

     

    Le confinement, Chemins secrets et les Amis du Pont-Paillat...

     

    Il n’est pas évident de tenir un blog quand le thème principal de celui-ci est l’étude d’événements historiques sur le terrain et qu’il est interdit de sortir de chez soi ; et bien plus compliqué encore d’animer des journées dans cette campagne vendéenne que nous aimons tant. Je sais que ces sorties manquent à certains d’entre vous et nos veillées ont pâti de cette situation ubuesque, conséquence directe d’une mondialisation qui était soi-disant l’avenir et qui le sera encore malheureusement, car j’ai bien peur que cette crise ne change rien. Le monde de la finance ne réfléchit pas à long terme mais selon l’avidité de spéculateurs qui se moquent bien des conséquences d’une épidémie au nom de laquelle on euthanasie les vieux et on piétine les libertés fondamentales de millions de gens.

    J’aurais pu décider de cesser d’alimenter ce blog, le temps que passe la crise, mais je n’ai absolument aucune confiance en ceux qui gouvernent le pays et je suis presque certain que ce confinement n’est qu’un galop d’essai en vue de privations de libertés bien plus grandes encore à l’avenir et dont le coronavirus n’est qu’une vitrine de ce que le pouvoir nous réserve. Il faut donc s’habituer à la situation mais je vomis cette société et je m’y sens de moins en moins à ma place, ne me sentant plus concerné par quoique ce soit comme revendications ou annonces de tous bords. Fort heureusement, il reste un petit îlot préservé où l’on trouve encore un peu de convivialité et de franche amitié. Ce refuge, c’est vous, les « Amis du Pont-Paillat » et aussi les lecteurs de ce blog, dont la fréquentation se maintient toujours depuis dix ans. Nous avons pu nous rencontrer virtuellement en visioconférence vendredi soir pour certains d’entre vous et je vous incite à multiplier ce genre d’initiatives dans les jours qui viennent, ne sachant pas pour le moment quand nous pourrons ressortir sur le terrain, ni même si nous pourrons le faire sans avoir affaire à une quelconque « gestapo » orchestrée par nos clowns parisiens. Perte d’argent pour ceux qui travaillent (si, si ça existe encore, des gens doivent encore travailler pour vivre, je vous le confirme !), perte d’affection pour ceux qui sont seuls, et enfin perte des repères religieux pour les croyants qui ont besoin d’être en communion avec Dieu. Ce blog, disais-je, va donc continuer avec toute la matière que je trouverai dans les archives et les traditions orales, mais aussi avec les articles de ceux qui seront volontaires pour apporter leur pierre à l’édifice.

    En attendant de vous retrouver sous de meilleurs auspices, je vous souhaite à tous une bonne soirée et surtout un bon moral dans cette épreuve qui nous attriste tous.

     

    RL

    Mai 2020

     

     

    Le confinement, Chemins secrets et les Amis du Pont-Paillat....

     


  • Commentaires

    5
    Hardellière
    Samedi 9 Mai à 10:24

    Allons allons les blancs ! Ce n'est pas deux ou trois bleus qui va nous arrêter. On ira encore fêter le 14 juillet chez Cathelineau, qu'ils le veuillent ou non !

    Et ne pas oublier de prier le Bon Dieu pour qu'il expédie tous ces démons qui nous gouvernent en enfer, en leur souhaitant une bonne cuisson, bien empalés sur la fourche du cornu.

    4
    xavier
    Dimanche 3 Mai à 20:14

    Et peut-être une petite dernière pour la route:

    Une société sans Dieu, c'est la société dans laquelle vous vivez. Une société de gens désoeuvrés, bêtes, égoïstes, lâches, menteurs, idiots, qui courent au supermarché s'acheter des produits de consommation et en sont fiers.

     

     

    3
    xavier
    Dimanche 3 Mai à 20:08

    Une autre pour le plaisir, tellement je conchie cette raie-publique.

    La survie d'un politicien ou d'une pute, dépend de son approbation par ses proxénètes.

     

     

    2
    jacques
    Dimanche 3 Mai à 20:04

    je dirais pas non à une petite balade mémorielle dans les chemins en joyeuse compagnie .

    1
    xavier
    Dimanche 3 Mai à 19:48

    Bien d'accord mon cher Richard,

    Le monde se divise en trois catégorises de gens: un très petit nombre qui fait se produire les évènements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s'accomplir, et enfin une vaste majorité de cons qui ne sait jamais ce qui s'est produit en réalité.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :