• Le camp de Montorgueil....

    Le camp de Montorgueil….

     

    Cet article sera sûrement remanié dans l’avenir, car il y a des choses à éclaircir et bien des mystères à élucider. Charette se tint ici de la fin novembre1795 au 20 février 1796 dans ce hameau non loin du Poiré-sur-Vie (Montorgueil dépendait alors du Poiré. Il est rattaché à Belleville depuis 1849.).

    Outre le fait que notre général bas-poitevin se cantonnait dans un petit château dont il ne reste que quelques dépendances, et s’asseyait sur un rocher en forme de siège pour causer à ses gars, il y a aussi la tombe de François Pajot, mortellement blessé au bas-ventre après un combat où il venait donner son renfort aux troupes de Lucas de la Championnière. Ce dernier reçut comme commentaire de la part de Charette : « Vous m’avez laissé tuer un brave homme monsieur. » (1) Pajot fut enterré à Montorgueil, au pied d’un pommier…

    Bien entendu, il y a là aussi de possibles chances de trouver une partie du trésor de Charette, ici ou dans le bois des Gâts, à l’Est de Belleville-sur-Vie, sur la paroisse de Dompierre-sur-Yon, mais on sait qu’une partie fut déjà trouvée en 2004 en forêt de Grasla. Laissons donc les trésors des héros à la terre et les dettes à la république, cela lui sied très bien…

     

    RL

    Août 2012

     

    Hoche écrivait à Delaage depuis Nantes le 26 novembre 1795 :

     

    "Charette a six mille louis d'or... Promettez-les, et donnez-les à quiconque le prendra mort ou vif ; ne l'abandonnez plus qu'au tombeau. Cette action est digne de vous et de votre camarade Travot" (Savary, tome VI, p. 64).

     

    Outre l'éclairage magnifique sur la mentalité républicaine, cette missive, si elle dit vrai, laisse supposer que 4 791 pièces d'or dorment encore quelque part en Vendée...

     

     RL

    10 novembre 2015

     

     

    Note :

    (1) Il s’agit d’un combat contre une troupe républicaine se dirigeant depuis les Lucs vers le château de Chatenay, occupé par les républicains. Op.cit, « Charette et la guerre de Vendée », René Bittard des Portes, Paris 1902, p. 548.

     

    Le camp de Montorgueil....

    Le camp de Montorgueil....

    Le camp de Montorgueil....

    Le camp de Montorgueil....

    Le camp de Montorgueil....

    Le camp de Montorgueil....

     

    Le camp de Montorgueil....

    Le camp de Montorgueil....

    Le vallon de Montorgueil et ses mystères…

    Le camp de Montorgueil....

     

    Symbole….

     

     

     

      


  • Commentaires

    2
    Le Loup Profil de Le Loup
    Dimanche 9 Septembre 2012 à 11:45

    Tous mes compliments les plus sincères, cher monsieur !

    Le Loup (RL)

    1
    Paquereau
    Dimanche 9 Septembre 2012 à 11:26

    Merci Monsieur pour ce beau voyage dans le temps...

    un "Royco", descendant de combattants de l' Armée de d'Elbée et de génocidés.....

    Mr X.A Paquereau.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :