• La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

    La maison de Jacques-Louis Maupillier...

     

     

    On ne présente plus Jacques-Louis Maupillier, rendu célèbre par l'album de Louise de la Rochejaquelein et bien entendu par la Cinéscénie du Puy-du-Fou qui lui rend hommage. Une petite notice pour rappel ici.

     

    Son portrait en 1826 par Louise de la Rochejaquelein :

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

     

     

     Angélique B., boisméenne, et qui a déjà apporté sa collaboration à Chemins secrets a mené sa petite enquête et nous en livre les fruits dans cet article à partir de plusieurs documents. Nous savons par ailleurs, qu'il était domicilié aux Basses-Touches de Boismé en 1824 (notice de Michel Chatry, in "Album Vendéen", réédition de 1992, association des descendants La Rochejaquelein, introduction par Amblard de Guerry). Comme le soulève notre amie Angélique, tout le problème réside dans quel village des Hautes-Touches, des Basses-Touches ou des Touches, il a vécu et est décédé...

     

     En consultant les registres et les recensements, Angélique a pu constater que règne souvent une grande confusion et que certains descendants de Jacques Maupillier sont déclarés résider aux Touches, sans plus de précision. Il faut savoir que le village nommé "les Touches" est en fait accolé aux "Hautes-Touches", au Sud-Ouest des "Basses-Touches", situé quant à lui, sur les bords du Thouaret. Ca va, tout le monde suit ? Besoin d'un Aspro ?

     

     Une tradition familiale tenace rapporte que Jacques Maupillier serait décédé dans une maison des Touches où a habité la grand-mère de notre amie Angélique et aujourd'hui propriété de sa tante. Cette maison, aujourd'hui restaurée comportait au rez-de-chaussée une pièce principale dotée d'une grande cheminée, d'une autre pièce plus petite servant probablement de garde-manger. A l'étage, une petite chambre dotée d'une vasque permettant à l'eau de la toilette de s'écouler à l'extérieur et un grand grenier.

     

     Nous en présentons ici quelques photos. Le bâtiment accolé sur la droite, n'existait pas à l'époque de Jacques Maupillier.

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

     Jacques Maupillier serait donc décédé ici chez son gendre le 24 juin 1857. Pour autant, souvenons-nous qu'il a habité également aux Basses-Touches. Nous présentons ici ce qu'il reste de la maison des Basses-Touches où il aurait peut-être vécu. Cette maison fut transformée en grange à une époque assez récente et le plancher séparant l'habitation du grenier supprimé. Certaines ouvertures furent comblées mais on y trouve encore une grande cheminée. L'habitation était accolée à un moulin à eau alimenté par une déviation du Thouaret, asséchée de nos jours.

     

    Sur le cadastre de 1811 :

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

     Les dépendances :

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

     

    La maison :

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

     Portes murées :

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

     

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

    Grande cheminée :

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

    Autre cheminée ou four :

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

    Lucarnes :

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

       

    Le moulin :

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

    Trou dans lequel passait l'axe de la roue, comblé par un morceau de bois au-dessous du linteau :

    La maison de Jacques-Louis Maupillier....

     

     

     Cet article sera complété au fur et à mesure des recherches d'Angélique, sur lesquelles sa famille devrait bientôt apporter des précisions.

     

     RL, Angélique B.

     Novembre 2015

     


  • Commentaires

    1
    mortaud jean pierre
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 18:52

    Bravo pour vos recherches et ce petit " reportage " photographique émouvant. Je viens de terminer pour mes petits enfants des recherches sur les Bodin de le Gueffrie et du Petit Clisson et les Fouchereau de Puyrajou ....mes ancêtres,  qui ont combattu avec le votre  maintenant immortalisé!!!

    Cordialt

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :