• La guillotine des Sables....

     

    Le 23 Nivôse de l'an II, 

    la guillotine des Sables-d'Olonne est en panne...

     

             

    La guillotine des Sables....Impossible de guillotiner les condamnés à mort dans les vingt quatre heures, l'exécuteur des sentences criminelles s'énerve, il prend du retard et la prison du Minage est saturée. A priori, ce n'est pas un problème de panier défoncé par les dents des condamnés, mais plutôt un disfonctionnement dans l'assemblage des ''Bois de Justice''. A ce propos je vous invite à lire les ''Mille et un fantômes d'Alexandre Dumas'', dont voici un extrait (page 58).

     

    « Vous croyez qu'ils sont morts parce qu'on les a guillotiné, vous  ? 

    - Sans doute. 

    - Eh bien ! On voit que vous ne regardez pas dans le panier quand ils sont là tous ensemble ; que vous ne leur voyez pas tordre les yeux et grincer des dents pendant cinq minutes encore après l'exécution. Nous sommes obligés de changer de panier tous les trois mois tant ils en saccagent le fond avec les dents. C'est un tas de têtes d'aristocrates, voyez-vous, qui ne veulent pas se décider à mourir, et je ne serais pas étonné qu'un jour quelqu'une d'elles se mit à crier : Vive le Roi ! 

    Je savais tout ce que je voulais savoir : je sortis poursuivi par une idée : c'est qu'en effet ces têtes vivaient encore, et je résolus de m'en assurer. » 

     

    Revenons aux Sables d'Olonne en ce 12 janvier 1794.

     

    « Le 23 nivôse de l'an II, à l'ouverture de la séance est comparu le citoyen Ancelin*, exécuteur des sentences criminelles, qui a prévenu le Conseil Général que demain il y avait des exécutions à faire et qu'il était nécessaire de mettre la guillotine en état. 

    En conséquence, le citoyen Gassot**, menuisier, a été requis de suite pour réparer la guillotine  ». 

     

    * Ancelin-Asselin, famille de bourreaux originaire de Niort.

    ** Jean-Baptiste Gassot est né le 29 octobre 1746 à Machecoul (la Trinité), il est le fils de J.B Gassot, teinturier-chapelier et de Anne Longépée. Au moment de la Révolution, il est maître menuisier aux Sables d'Olonne.

     La guillotine des Sables....

    Les réparations durent deux jours, deux ou trois jours d'angoisse pour les condamnés; car il faut attendre le 27 nivôse avant de voir apparaître les noms des victimes, éxécutées les 25 et 26 nivôse, dans les registres d'état civil.

    En ce 14 janvier 1794, la guillotine semble fonctionner parfaitement puisque neuf têtes vont mordre le fond du panier.

     

    « Le vingt sept nivose, de la deuxième année de l'Erre Française, devant nous Charles Sané officier public de cette commune canton et district des Sables, département de la Vendée ; nommé en exécution de la loi, étant au lieu des séances de la commune, s'est présenté le citoyen Tireau, secrétaire de la Commission Militaire établie en cette commune, lequel nous a déclaré : 

    Que Pierre Troussicot, maréchal ferrant, natif et domicilié de la commune de Commequiers, district de Challans âgé de trente trois ans a été éxécuté, condamné à mort par jugement de la ditte Commission, le vingt cinq du pésent mois de nivose. 

    Que Marie Roberteau, femme Martineau, maréchal ferrant de la commune de Beaulieu du district des Sables, âgée de quarante ans, a été exécutée , condamnée à mort par jugement de la dite Commission, le vingt cinq du présent mois de nivose. 

    Que Jacques Sire, journalier de la commune de Commequiers district de Challans, âgé de cinquante ans, a été exécuté, condamné à mort par jugement de la ditte Commission le vingt cinq du présent mois de nivose. 

    Que Jean Nicoleau, marchand, de la commune de Commequiers district de Challans âgé de trente sept ans a été exécuté, condamné à mort par jugement de la ditte Commission le vingt cinq du présent mois de nivose. 

    Que René Jutard, domestique de la commune de Commequiers, district de Challans âgé de vingt cinq ans a été exécuté, condamné à mort par jugement de la ditte Commission, le vingt cinq du présent mois de nivose. 

    Que François-Aimé Roy, Régent de la commune d'Aubigny, district de la Roche sur Yon, âgé de soixante trois ans a été exécuté, condamné à mort par jugement de la ditte Commission le vingt cinq du présent mois de nivose. 

    Que Florence-Marguerite Lefebvre veuve Obirn-O-Byrn* (Veuve de Jacques O-Byrn, Ecuyer, seigneur de Newtown, capitaine au régiment de Berwick, originaire d'Irlande) de la commune de Beauvoir district de Challans, âgée de cinquante ans a été exécutée le vingt six du présent mois de nivôse, condamnée à mort par jugement de la ditte Commission. 

    Que Jacques Bernard, laboureur du village Duport de la commune de Beauvoir district de Challans, âgé de vingt ans a été exécuté le vingt six du présent mois de nivôse, condamné à mort par jugement de la ditte Commission. 

    Que Louis Gouillon, laboureur du village de la Guérinière Isle de Noirmoutier, district de Challans, âgé de vingt deux ans, a été exécuté le vingt six du présent mois de nivose, condamné à mort par jugement de la ditte Commission. 

    Desquels décès et exécutions nous avons rédigé le présent acte en présence du dit citoyen Tireau, qui a avec nous signé.  

    signé Tireau et Sané officier public. » 

    La guillotine des Sables....

     

     

    Sources:   

     

    Archives Départementales de la Vendée tous droits réservés – Délibérations municipales des Sables d'Olonne, (vue 89/317). 

    Registres état civil des Sables d'Olonne cote AC194 – vue 39/97 décès. Copie des neuf décès jointe. 

    Archives Départementales de Loire-Atlantique tous droits réservés, registres état civil de Machecoul la Trinité - vue n°17/23. 

    Photo: de l'auteur. Et la guillotine aux enchères à Nantes – le Parisien du 25 mars 2014.  

     

                                                               

     

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :