• La Gourre d'Or, entre légende et réalité....

     

    Cerizay : La Gourre d’Or, entre légende et réalité...

     

    S’il est une bien un lieu qui a fait fantasmer des générations de Cerizéens c’est bien la Gourre d’Or, effrayant trou d’eau non loin de l’avenue de la Promenade. Une excavation en forme de cône renversé creusé par la main de l’homme avec sûrement grand’ peine.

    La légende raconte qu’à une époque reculée, peut-être au temps des Romains, une bergère laissa tomber son fuseau et en le ramassant, découvrit un petit morceau de métal jaune. Elle courut alerter son maître qui découvrit un filon de la taille d’une cuisse humaine. Des hommes venus de partout se relayèrent jour et nuit pour tenter d’extraire le précieux métal. Celui-ci montré à des chimistes, on découvrit que c’était de l’or faux. Des bagarres éclatèrent, les mineurs s’entretuèrent, puis une trombe d’eau jaillit des entrailles de la terre emportant tout sur son passage, condamnant les hommes à une mort atroce au fond des galeries. L’endroit fut réputé maudit, on dénomma plus tard la ferme voisine du nom de « L’Orfosse », nom qu’elle porte encore aujourd’hui. Un paysan y disparut avec sa charrette et quatre boeufs. Personne ne les retrouva jamais. Des disparitions inquiétantes y eurent lieu, des hommes attirés par la soif de l’or, des jeunes filles parties pour d’obscurs rendez-vous secrets ne revinrent jamais et la réputation du lieu était faite dans tout le pays. Il était impossible de faire baisser le niveau de l’eau et l’endroit n’avait pas de fond. D’autres versions de cette légende existent mais la plus fiable est probablement celle qui raconte que Jean Moreau dit « Goutte d’Or » racheta sa seigneurie à Guillaume Chabot, seigneur de Puy-Guyon et fit creuser une mine d’or après la découverte d’un filon entre 1275 et 1285. Il aurait ainsi échangé son or contre leurs châteaux avec les seigneurs en partance pour les croisades. Petit bémol à cette histoire : il n’y avait plus de croisades en 1275. Saint-Louis mena l’avant-dernière en 1270 et Edouard d’Angleterre terminera l’ultime dans les deux années qui suivirent. Reste l’origine du creusement de la mine qui est très probablement du Moyen-Age, ce fait pouvant être appuyé par le terme « Gourre » employé à l’époque et provenant de l’occitan « Gour » et qui signifiait gouffre, mare ou autre cuvette d’eau géologique. Le site se présente comme une cuvette dont les parois, plus ou moins en terrasses, sont bordées d’arbres séculaires. Le sous-sol du site présente une étonnante couleur jaune, sans doute à l’origine de la recherche du précieux métal. La Gourre d’Or fut classée dans les « sites et monuments naturels à caractère artistique » par un arrêté du ministre de l’Instruction Publique et des Beaux Arts le 8 juin 1909. Le site était alors la propriété de Madame Marolleau. Il a donné son nom à une rue et un quartier de Cerizay dont les anciennes barres de HLM ont récemment été rasées et remplacées par des petits pavillons pour un meilleur confort de vie des habitants. Dernièrement, après la mise en vente du site, la ville de Cerizay a usé de son droit de préemption dans le but d’un rachat par la collectivité. La Gourre d’Or pourrait ainsi devenir un lieu de promenade ouvert au public. C’est donc une excellente nouvelle !

    RL

    Août/septembre 2020

    (article également transmis au Courrier de l’Ouest)

     

    La Gourre d’Or sur le cadastre napoléonien de 1809, avec son ruisseau alimentant également l’étang du château de la Roche (AD79, 3P51/4) :

    La Gourre d'Or, entre légende et réalité....

    Ici en vue aérienne Géoportail :

    La Gourre d'Or, entre légende et réalité....

    Photos sur place :

    La Gourre d'Or, entre légende et réalité.... 

    La Gourre d'Or, entre légende et réalité....

    Le ruisseau, aujourd'hui canalisé et menant à l'étang de la Roche :

    La Gourre d'Or, entre légende et réalité....

    La Gourre d'Or, entre légende et réalité....

       Attestation de classement de la Gourre d'Or, datée de 1907 : 

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :