• La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet...

     

     

     C'est une promenade sous un beau soleil d'hiver que nous avons réalisée aujourd'hui. Beau soleil d'hiver mais aussi dégel du chemin qui a l'issue de la balade, avait transformé nos chaussures en une paire de masses boueuses informes...

     

     C'est du côté du village des Gardes, que nous avons trouvé la chapelle de la Planche-Grelet, vouée au combat contre la peur et les forces du mal. Nous mettons ci-dessous son histoire, retranscrite par le site de la région de Chemillé :

     

    "Vers la fin du XVIIè siècle, en ce lieu de la Planche Grelet, le voyageur pouvait à peine se frayer un passage à travers les taillis et les champs de genêts. Les sentiers, connus dans le pays sous le nom de chemins creux étaient mauvais et, pour traverser le Pont aux jars, ce ruisseau qui coule au fond de la vallée, il n'y avait qu'une Planche ou plutôt un tronc d'arbre surmonté d'une rampe, aussi mal arrimé l'un que l'autre.

     C'est sur le pont primitif que l'on appelait la Planche Grelet. De plus, tout près de là, se trouve la pierre Bâl, celle-ci aurait servi vraisemblablement aux sacrifices druidiques. Ce monument inspirait alors l'horreur, soit par l'imagination, soit par superstition, en laissant supposer que les esprits malins avaient pris possession de ce lieu, témoins d'ailleurs de plusieurs crimes, et où personne ne passait sans effroi.

     Quoi qu'il en soit, aux environs de 1697, en pleine nuit, un cultivateur, Michel Plessis, fut saisi sur la Planche Grelet d'une peur effroyable. Il crut être attaqué par une bête méchante qui lui serrait la poitrine et menaçait de le jeter à l'eau. Dans son épouvante, il se voua à la Sainte Vierge, et lui promit de venir la prier en ce lieu s'il était délivré. Rassuré aussitôt, il put entrer sain et sauf, chez lui, au village de la Bordellière situé non loin de là.

     Dès le lendemain, il tenait parole et pratiquant une niche dans un ormeau, il y plaçait une statuette qu'on invoque depuis lors contre la peur.

    En 1850, Dominique Plessis, arrière petit fils de Michel Plessis fit construire un petit oratoire où fut placée la Vierge. En 1858, cet édifice fut augmenté d'un auvent pour protéger la Vierge de la pluie.

     En 1865, il fut complété et prit la forme d'une chapelle qui dura jusqu'en 1892.

     Le 7 juillet 1861, une noble dame avait déposé, derrière la statue de Marie, un voeu, non signé, mais cacheté et scellé de ses armes. Plongée dans une extrême affliction, elle demandait pour tous les siens la protection de la Reine du Ciel et, promettait en retour, la somme de mille francs pour la construction d'une chapelle à la Planche Grelet.

     Ce billet fut trouvé par Monsieur le Curé des Gardes qui, après d'actives recherches, finit par découvrir le nom de la généreuse donatrice. Elle ne vivait plus mais ses voeux avaient été comblés. De ses nombreux enfants, deux s'étaient voués au service des autels et tous étaient restés fidèles à leur Dieu. Ils firent honneur à la parole de leur mère et grâce à eux, fut construite la chapelle actuelle de la Planche Grelet. "

     

     

    Le chemin d'accès à la chapelle :

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

    La chapelle de la Planche-Grelet....

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....


     La chapelle étant malheureusement fermée, nous n'avons pas pu faire de photos correctes des superbes vitraux. Nous nous consolons en pensant qu'un tel lieu ouvert au public toute l'année ne manquerait sûrement pas d'être vandalisé dans les moindres détails par "les forces de progrès" du "bien vivre ensemble".

     Les vitraux sur une carte postale ancienne

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    Photos partielles faites au travers de la porte

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    Pierres mystérieuses...

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    En arrière-plan le clocher des Gardes

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    Le pont qui a remplacé la "Planche-Grelet"

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

    Retour à la voiture, marchant dans une marmelade aussi gluante que glissante...

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    Ainsi s'est achevée notre première sortie de l'année 2015 pour Chemins secrets, dans le calme authentique d'un après-midi où les promeneurs se faisaient rares, terrassés par les excès de champagne bon marché et acculés dans un canapé à écouter le ronronnement agressif de la télévision et de ses publicités...

     

     RL

    Jour de l'An 2015

     

     

    Nous revenons sur cet article car nous avons pu visiter la chapelle ce matin. En effet, Nicolas, l'administrateur du blog "Vendéens et Chouans" nous avait prévenu que l'association qui gère la chapelle allait y effectuer des travaux aujourd'hui. Ce sont les bénévoles de l'association "Les amis de la Planche-Grelet" qui nous fort bien accueillis ce matin et nous ont permis de faire des photos du monument habituellement fermé au public.

     On verra le compte-rendu que le blog "Vendéens et Chouans" en a fait de son côté.

     

     RL

    Mars 2015

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

     

    La chapelle de la Planche-Grelet....

     

     


  • Commentaires

    3
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 21:03

    Merci pour vos commentaires et tous nos vœux à "Hardellière". Le blog de la "Maraîchine Normande" est plus que jamais alimenté et l'année 2015 sera sûrement propice à de nouvelles découvertes. "Chemins secrets", plus lent à fournir, car il demande des déplacements sur site, devrait vous régaler avec de nombreux reportages sur le pays de Charette  et de nombreux lieux méconnus.

    Merci et à bientôt, wink2

    2
    hardellière
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 18:54

    Je vais souvent aux gardes, mais cette chapelle je ne connaissais pas. Bonne et heureuse année ainsi qu'à la maraîchine normande et longue vie à chemins secrets et merci pour tous vos articles qui sont très passionnants.

    1
    jpb
    Vendredi 2 Janvier 2015 à 21:45

    Très belle évocation.


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :