• La Chapelle de Chauché....

     

    La Chapelle de Chauché...

     

     

     Un document relativement connu se trouvant aux AD85 (BMS, 1791-1792, Chauché) nous apprend que la Chapelle Bégouin de Chauché a été démolie en septembre 1792. Le blog de Nicolas avait d'ailleurs évoqué la chose en 2012.

     

    La Chapelle de Chauché....

      

    Arrêtons-nous quelques instants sur le curé Charbonnel, signataire de l'acte. La revue historique de l'Ouest, janvier 1894, p. 713, nous donne la notice suivante :

     "M. Charbonnel, mort curé de Longeville, était vicaire de Chauché au moment de la Révolution. Il prêta tous les serments exigés de lui. Les habitants de Longeville qui avaient quelques doutes sur la sincérité de sa rétractation à l'époque du Concordat lui firent assez mauvais accueil. C'est par intrusion et sans pouvoir qu'il desservit Triaize dans les dernières années de la Révolution en qualité de ministre du culte catholique ; c'est à Triaize que le 19 messidor, an VI (vendredi 7 juillet 1797, NDLR), il déclarait qu'il n'avait rétracté aucun de ses serments. Il mourut en 1811.

     P.P. prêtre. "

     

     Pierre Charbonnel, né à Saint-Martin-de-Landelles dans la Manche le 29 juillet 1747 de François et de Perrine Bindet, est en fait décédé à neuf heures du soir le 13 août 1812 dans la même commune. Le "Dictionnaire des Vendéens" des AD85 se base sur la date de son baptême alors que dans l'acte, il est bien stipulé "né d'hier". Ce genre d'erreur est récurrent sur beaucoup de blogs et sites de généalogie par des chercheurs qui lisent les actes en diagonale...

     

    Acte de naissance :

    La Chapelle de Chauché....

            Acte de décès :

    La Chapelle de Chauché....

     

    Contrairement à ce qu'indique le curé Charbonnel dans l'acte cité plus haut, la Chapelle Bégouin n'aurait pas été l'ancienne paroisse de laquelle fut tirée celle de Chauché, du moins pas exactement. Cette paroisse, qui portait le nom de son fondateur, aurait dû son existence à une seigneurie.

     On sait qu'il existait un grand et un petit cimetière à Chauché car en 1678 et 1679, le curé Bougeart parle d'inhumations "dans le petit cimetière de céans" ou "dans le grand cimetière de céans" (Voir BMS, AD85). On peut donc supposer que Chauché comportait donc bien deux paroisses avec l'église principale, et celle de la Chapelle Bégouin, toutes deux desservies par le même prêtre. La lecture de ce très intéressant blog nous apporte une foule d'informations à voir ici.

     

     Afin de visualiser l'emplacement de la chapelle Bégouin et de son cimetière, nous les avons marqués d'une croix rouge pour la chapelle et d'une croix bleue pour le cimetière.

     Cadastre de 1838 :

    La Chapelle de Chauché....

    La Chapelle de Chauché....

     

    Vue aérienne Géoportail :

    La Chapelle de Chauché....

     

           Le 2 février 1794, Charette, Joly et Sapinaud de la Rairie, passeront à la Chapelle de Chauché après un combat victorieux contre les colonnes de Grignon et Lachenay...

     

     RL

    Mars 2016

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :