• La Baïonnette royale N° 9, René Mesnard....

     

    La Baïonnette Royale n° 9

     

     

     

    La Baïonnette royale N° 9, René Mesnard....La famille Ménard est originaire de la paroisse de Saint Macaire en Mauges et exploite la métairie de la Chalouère dans cette paroisse.

     

    René Ménard - Mesnard est né le 10 février 1758 à Saint Macaire en Mauges. Il est le fils de René Ménard (Mesnard), né le 29 novembre 1728 à Saint Macaire, métayer-laboureur, et de Renée Terrien née le 16 avril 1726 à Saint Macaire, décédée dans cette même paroisse le 5 août 1770.

     

    En 1793, René Ménard est métayer-propriétaire à la Chalouère, il est âgé de 35 ans et prend les armes contre la République. Il est accompagné d'un de ses neveux, François Morinière et d'un beau-frère, Jean-Marc Baron, de la paroisse de Saint André de la Marche.

     

    Il s'est marié le 3 novembre 1787 à Saint Macaire avec Marguerite Morinière, née le 31 décembre 1762 à Saint André de la Marche, décédée à Saint Macaire le 28 mars 1807.

     

    Les états de services de René Ménard : 

     

    « Campagnes de la Vendée depuis celle de 1793 jusques et y compris celle de 1799 »

     

        Le 25 mai 1825, il fait une demande de pension au Roi à Saint Macaire dans le Maine et Loire et déclare :

        Mesnard René, propriétaire à Saint Macaire, ancien soldat des Armées Royales de l'Ouest à Messieurs les membres de la Commission chargée de la distribution des secours pour le département de Maine et Loire.

     

    «  Messieurs,

     

    J'ai l'honneur de vous exposer que je pris dès l'origine de la guerre de la Vendée, les armes pour le soutien de l'Autel et du Trône, Les certificats que je joins ici attestent que j'ai servi avec honneur et distinction et les services que j'ai rendus aux armées Royales.

     

        J'ai fourni deux bœufs estimés à 700 frs, 4 douzaines de bled, seigle et froment estimés 156 frs, mon mobilier a été pillé et emporté par les colonnes républicaines, Je vous prie de prendre en considération mes services, pertes et fourniments, Afin que je puisses participer dans ses bienfaits de sa Majesté envers ses fidèles Vendéens, ce que faisant vous rendrez justice.

     

    J'ai l'honneur d'être avec mes profonds respects Messieurs, votre très humble serviteur. »

     

    signé

     

    René Mesnard.

     

     

        Un certificat de service lui est délivré le 30 mai 1825 signé du Marquis de la Bretesche Chef de la Division de Montfaucon. Du Vicomte de la Bretesche Major de Subdivision et de Pierre Hulin Chef de Bataillon.

     

     

     

    Situation de l'intéressé en 1825 :

     

     

    Métayer-laboureur à la Chalouère commune de Saint Macaire en Mauges. Veuf de Marguerite Morinière le 28 mars 1807, il se remarie le 13 juillet 1811 à Saint Macaire avec Perrine Gaudineau, fille de confiance au Puy Maseau, née le 16 mai 1770 à Jallais. Il est père de six enfants.

     

    René Ménard ne touchera pas sa pension, il décède à la Chalouère le 4 décembre 1826.

     

     

     

    sources : Archives familiales – Archives Départementales du Maine et Loire.

     

    Photo : Collection particulière – Certificat de Service de Louis Baron de Tillières (le n°1 de la série « Baïonnette Royale »),baïonnette modèle 1777 de fabrication révolutionnaire et balles découvertes sur le champ de bataille de La Tremblaye près de Cholet.

     

     

    Xavier Paquereau pour Chemins secrets

     

     

    La Baïonnette royale N° 9, René Mesnard....

     

    La Baïonnette royale N° 9, René Mesnard....


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :