• La Baïonnette royale N° 35....

     

     Baïonnette Royale n°35

     

     

     

     

    La Baïonnette royale N° 35....La famille Gallard est originaire de la paroisse de Saint-Pierre-Montlimart en Anjou. Maurice Gallard est le fils de Maurice Gallard et de Marie Réthoré laboureur aux ''Quatremaillères'' à Chaudron-en-Mauges.

     Entre autres enfants, un des fils, Maurice Gallard , épouse le 16 novembre 1745 à Chaudron-en-Mauges, à l'âge de 25 ans, Marie Béduneau âgée de 18 ans, fille de Jacques Béduneau et de Françoise Juteau de la paroisse de Botz-en-Mauges. Ce couple laissera douze enfants dont Françoise Gallard qui épouse à Chaudron...

     Jean-Jacques Malinge qui est né le 30 avril 1759 et baptisé le 1er mai à la Salle-et-Chapelle-Aubry. Il est le fils de Jean Malinge métayer au ''Palais'' et de Jeanne Delaunay. Il épouse le 25 juin 1788 à Chaudron Françoise Gallard née le 13 octobre 1755 dans cette même paroisse. Jean-Jacques Malinge est décédé le 31 janvier 1829 au ''Palais'' à la Salle-et-Chapelle-Aubry.

     Agé de 34 ans en 1793, il prend les armes contre la République dès le mois de mars. Il dépose une demande de pension à la mairie de la Salle-Aubry le 31 mai 1825.

     

    Les états de service de Jean-Jacques Malinge.

     

    «  La Salle Aubry le 01 mai 1825.

    Jean Jacques Malinge ancien soldat de l'armée royale de la Vendée, métayer, demeurant au Palais en cette commune.

    A Messieurs les membres de la Commission de l'arrondissement de Beaupréau, chargé de vérifier les demandes des anciens militaires de la Vendée.

     

    Messieurs,

    J'ai l'honneur de vous exposer que j'ai pris les armes en 1793 pour le rétablissement du trône. Je servais comme soldat dans l'armée royale de la Vendée, je ne déposé les armes qu'à la pacification, j'ai éprouvé des pertes considérables, j'ai un fils âgé de vingt six ans qui serait seul mon soutien ; j'ai la douleur de le voir attaquer du mal caduc et tombé même plusieurs fois le jour ; âgé de 66 ans, accablé de fatigues il est presque impossible de pourvoir à mon existence, les motifs me font espérer que vous voudrez bien m'accorder pour moi et pour un enfant si infirme une part dans les fonds accordés en faveur des anciens militaires de la Vendée par sa majesté Charles dix.

    A défaut de titre pour prouver mes services, j'ai été obligé de récourir à un certificat des Capitaines sous lesquels j'ai servi.

    Je suis dénué de moyens de subsistance et je me vois menacé du dernier degré de misère.

    J'ose m'adresser à vous, Messieurs et vous prier de prendre ma triste position en considération, et de proposer à sa majesté de m'accorder un secours annuel pour subvenir à mes besoins, je suis avec respect Messieurs,

    Votre très humble et très obéissant serviteur. ».

    Marque du déclarant : X

    fait à la Salle Aubry le 31 mai 1825

    La Baïonnette royale N° 35....

    La Baïonnette royale N° 35....

     

    Certificat des Officiers.

     

    «  Nous soussigné ancient Capitaine des armée Royalle de la Vendée certifions que Jean Jaque Mallinge de cette commune agé de 66 ans a pris les armes en qualité de soldat dans les dit armée des le commencement de la guerre et a fait en toute occasions son service avec bravoure et fidellité. En foi de qu'oi nous avont signés ce présent certificat pour lui servir ce que de raison. A la Salle aubry le 28 mai 1825 ».

    Boidron capitaine, Lefort capitaine, Martin Baudinière Colonel Chevalier de Saint-Louis, Tristan Martin Chevalier de Saint-Louis ancien adjudant général Vendéen, Lhuillier Colonel Chevalier de Saint-Louis chef de division de Beaupréau.

    La Baïonnette royale N° 35....

     

    Sources : Archives Départementales du Maine et Loire - tous droits réservés, dossiers Vendéens – archives familiales. - Photo de l'auteur.

     

    Xavier Paquereau pour Chemins secrets.

     


  • Commentaires

    3
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 20:48

    Bonjour,

    Je suis l'administrateur de ce blog. Je transmets votre commentaire à l'auteur de l'article.

    2
    jousselin
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 18:07

    Bonjour,

    Merci de la mise en ligne de votre site très intéressant.

    Il faut lire pour le lieu-dit : " le Fallais" pour J.J. Malinge, ferme toujours existante.

    Pas de "Palais" sur la commune.

    Cordialement.

      • xavier
        Lundi 3 Octobre 2016 à 08:37

        Exact, le Fallais se situe au Nord-Ouest de la Salle et Chapelle Aubry, cadastre 1833 section A.

        Erreur de retranscription de ma part, avec toutes mes excuses.

        Mr Paquereau

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :