• La Baïonnette royale N° 28....

     

     Baïonnette Royale n°28

     

     

     

    La Baïonnette royale N° 28....La famille Racineux est originaire de la paroisse de Gesté.

    René Racineux est né le 18 juin 1729 à Gesté ; il épouse le 31 janvier 1758 à la Renaudière, Jeanne Fonteneau veuve de René Métayer laboureur à Charbonneau. De cette union ne naîtra qu'un seul enfant : René Racineux qui suit.

    René Racineux est né le 12 août 1759 à la Renaudière, il épouse le 22 novembre 1791 à Villedieu-la-Blouère Marie Bretaudeau, fileuse, née le 21 mars 1755 à Saint-Germain -sur-Moine, fille de René Bretaudeau, laboureur, et de Marie Chevallier.

    Agé de 34 ans en 1793, il est laboureur à Villedieu-la-Blouère et prend les armes contre la République dès mars 1793.

     

    Les états de service de René Racineux. 

     

    Le 2 juin 1824, il dépose une demande de pension à Villedieu-la-Blouère enregistrée sous le n°23 à la mairie de Villedieu.

     

    ''Ville Dieu, le 2 juin 1824 René Racineux, journalier, demeurant au bourg.

     A son Excellence le Ministre de la Guerre.

     

    Monseigneur,

    J'ai l'honneur de vous exposer, que dès le commencement de la Guerre de La Vendée, j'ai pris les armes pour le rétablissement du trône et de l'Autel, et je n'ai cessé de combattre avec dévouement et courage jusqu'à la fin de la guerre comme soldat.

    J'ai été blessé d'un coup de feu au combat de Mortagne en 1794.

    Ma blessure m'occasionne souvent des douleurs qui m'empêche de travailler ; ce qui joint à mon âge me fait craindre de tomber dans la misère avec ma femme.

    Dans cette position, j'ose vous prier Monseigneur, de vouloir bien proposer à sa Majesté de m'accorder une pension

    A défaut de titre constatant ma blessure, j'ai eu recours à un acte de notoriété de Monsieur le Juge de Paix que je joint à la présente avec le certificat des officiers de santé et les autres pièces indiquées par l'Ordonnance du Roi, du 3 décembre 1823.

    J'ai l'honneur d'être avec un profond respect, Monseigneur, votre très humble et très obéissant serviteur.

    Marque du dit René Racineux (une croix)''

    Pièce certifiée par le maire de Villedieu : Le comte.

     

    La Baïonnette royale N° 28....

    La Baïonnette royale N° 28....

    Certificat médical :

     

    «  Je soussigné François Dupouët Docteur en médecin résidant à Montfaucon, chef-lieu de canton, sous-préfecture de Beaupréau, département de Maine et Loire ; certifie à tous ceux qu'il appartiendra que René Racineux, journalier, demeurant à Ville-Dieu-la-Blouère porte au bras gauche les marques d'une blessure causée par une balle qui a pénétré vers la partie charnue et supérieure du biceps, est sortie tout proche la tête du radius supérieurement et que cet homme éprouve de grandes incommodités de cette blessure. En foi de quoi je lui ai délivré le présent certificat vrai et sincère. ; à Montfaucon le 9 juin 1824 mil huit cent vingt quatre ''

    signé Dupouët.

     

    La Baïonnette royale N° 28....

     

    La Baïonnette royale N° 28....

     

    Certificat de notoriété :

     

     '' Le trente un mai mil huit cent vingt quatre.

     Devant nous Julien, François Grimoux Juge de Paix du canton de Beaupréau 4e arrondissement du département de Maine et Loire assisté de notre greffier.

    Est comparu René Racineux, journalier à Villedieu la Blouère âgé de 67 ans, ancien soldat de la commune de Villedieu lequel nous a exposé que pour participer aux secours promis par l'Ordonnance du Roi du 3 décembre dernier il avait réuni devant nous les témoins ci-après de la déclaration desquels nous avons rédigé acte conformément à la dite Ordonnance et a déclaré ne savoir signer.

     Au même instant sont comparus :

     

    1 - Pierre Le Comte, maire de la commune de Ville-Dieu âgé de 50 ans ancien soldat Vendéen.

    2 - Jean Colasseau, journalier âgé de 69 ans, capitaine de la 1ère compagnie de Villedieu.

    3 - Jacques Lallemand âgé de 55 ans, journalier à Ville-Dieu, ancien soldat.

     

    Lesquels nous ont déclaré et attesté que René Racineux avait fait dès le commencement toutes les premières guerres de la Vendée, qu'à l'affaire de Mortagne en 94 il reçut un coup de feu au bras gauche, que cette blessure le gêne encore par changement de temps qu'enfin il a toujours montré une valeur vraiment guerrière.

    Dont acte à Beaupréau les jours et an susdits et ont les comparants signé avec nous et notre Greffier fort Lallemand qui a déclaré ne savoir signer de ce enquis un mot rayé nul.''

     

    La Baïonnette royale N° 28....

    René Racineux est décédé le 31 août 1834 au bourg de Villedieu-la-Blouère.

     

    Sources : Archives Départementales du Maine et Loire - tous droits réservés, dossiers Vendéens – archives familiales. - Photo de l'auteur.

     

    Xavier Paquereau pour Chemins secrets.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :