• La Baïonnette royale N° 26....

    Baïonnette Royale n°26

     

     

     

    La Baïonnette royale N° 26....La famille Ripoche est originaire de la Renaudière dans les Mauges. Jacques Ripoche est tisserand dans cette paroisse. Il épouse en ce lieu le 27 octobre 1769 Renée Pasboeuf née en 1741 à Gesté. De cette union naîtront six enfants, deux seront tués au combat ; Jacques et François. Mathurin déposera une demande de pension le 23 mai 1825.

     

     

    Mathurin Ripoche est né le 3 octobre 1779 à la Renaudière, il épouse le 8 juillet 1802 à la Renaudière, Marie Guillocheau, fille de Jacques Guillocheau et de Jeanne Ripoche, meuniers au moulin de ''Normandeau'' dans cette paroisse. Il est tisserand et décédera à a Renaudière le 11 août 1828.

     

    Agé de 14 ans en 1793, il ne participera pas aux combat de 1793 mais fera la campagne de 1815 où il montra une grande bravoure au combat de Rocheservière.

     

     

    Les états de service de Mathurin Ripoche. 

     

    Le 23 mai 1825, il dépose une demande de pension à la Renaudière en ces termes :

     

    «  A Messieurs les Commissaires pour sa proposition à faire à son Excellence Monseigneur le Ministre de la Guerre pour la distribution des secours accordés en vertu de l'Ordonnance de sa Majesté du 29 décembre 1824.

    Pendant la guerre de Vendée, mon déffunt père s'étoit dévoué pour la défense de Trône et de l'Autel par les services qu'ils avait rendus, le Général Stofflet lui avait accordé une pension qu'il lui faisait toucher de son temps.

    Nous étions trois enfants de lui, tous trois à l'exemple de notre père nous sommes dévoués pour la juste cause, deux de mes frères ont été tués dans les armées, l'un à Martigné Briant en 1793. L'autre a passé la Loire où il est mort à l'armée.

    Je suis resté seul pour être le soutient de la famille notre déffunt père étoit infirme et indigent, j'ai eu la peine me sacrifier pour le soutenir dans sa vieillesse.

    En 1815, je me suis dévoué à suivre l'armée à la Rocheservière, j'ai été sur le point ainsi de périr, m'étant des plus avancés aller à l'ennemy.

    Dans cette affaire j'éprouve beaucoup de peines et fatigues, je me suis toujours trouvé depuis malade ; à la tête de six enfants, cinq garçons une fille tous en bas âge, moi seul à travailler pour soutenir tout cela. Vous devez juger de ma misère et gêne où je me trouve.

    Messieurs je vous prie vous pénétrez bien de mon humble exposé et est sincère et véritable.

    Considérez le dévouement de mon père, la mort de deux frères aux Armées Vendéennes, mon voyage à la Rocheservière où j'ai tant eu de peine à me tirer. L'état où je suis avec six enfants en bas âge, sans fortune ni ressources que mon pauvre métier, soyez aussi pénétrez des sentiments où je suis pour notre bon Roi après j'espère tout de vous Messieurs que vous ne différerez pas a me signaler à son Excellence Monseigneur le Ministre de la Guerre pour me rendre participant des Bienfaits de sa Majesté ; Vous obligerez votre tout dévoué serviteur, »

     

     signé Mathurin Ripoche.

     

    La Baïonnette royale N° 26....

    La Baïonnette royale N° 26....

     

     

    Certificat de notoriété.

     « Nous soussignés Pierre Hulin chef de Bataillon demeurant à Saint Macaire, François Griffon Capitaine de la commune de Roussay, Jacques Guittet de celle de la Renaudière anciens officiers des Armées Vendéennes ; certifions que Mathurin Ripoche de la commune de la Renaudière s'est montré brave soldat en 1815 à l'affaire de Rocheservière a montré une grande bravoure, son père était aussi au commencement de la guerre de la Vendée très bon soldat, deux de ses frères ont été tués aux armées Vendéennes ; en foi de quoi nous lui avons délivré le présent certificat pour lui servir et valoir ce que de raison, A la Renaudière le 23 mai 1825.

    signé Guittet ancien capitaine. Pierre Hulin Chef de Bataillon , Griffon ancien capitaine. Le Marquis de la Bretesche chef de Division et Lhuillier.

    Baraud Maire

     

    La Baïonnette royale N° 26....

     

    Sources : Archives Départementales du Maine et Loire - tous droits réservés, dossiers Vendéens – archives familiales. - Photo de l'auteur.

     

    Xavier Paquereau pour Chemins secrets.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :