• La Baïonnette royale N° 15....

     

     Baïonnette Royale n°15

     

     

     

     

    La Baïonnette royale N° 15....La famille Ripoche est originaire de la paroisse de la Renaudière où Michel Ripoche époux de Marguerite Mesnard est métayer- laboureur à ''l'Erable''en 1736. Son fils Antoine, né le 17 août 1709 à la Renaudière, épouse en cette paroisse Renée Mondain née le 9 mars 1718 à Saint-Germain-sur-Moine. De cette union naîtront sept enfant dont Jacques Ripoche qui suit :

     

     Jacques Ripoche est né le 15 septembre 1757 à la Renaudière, il est métayer à ''l'Erable'' lorsqu'il rejoint en 1793 l'Armée Catholique et Royale de la Vendée. Il est âgé de 36 ans et est accompagné de son neveu âgé de 15 ans, Jean Coulonnier (BR n° 14). Il épouse le 29 novembre 1798 à Saint-germain-sur-Moine, Perrine Lefort née le 13 janvier 1770 à Saint-Germain ; veuf le 17 janvier 1827, il décède le 21 décembre 1844 à ''l'Eraudière'' commune de Boussay où il est métayer.

     

    La Baïonnette royale N° 15....

     

     

    La Baïonnette royale N° 15....

     

    Les états de service de Jacques Ripoche

     

     Le 11 juillet de l'an de Grâce 1817, Jacques Ripoche reçoit une lettre de remerciement de sa Majesté Louis XVIII donnée au Château des Tuileries. Lettre que nous n'avons pas retrouvée aux archives.

     Le 24 mai 1825 à la Renaudière, Jacques Ripoche formule une demande de pension en ces termes :

     

     « Ripoche Jacques, fermier à la maitéri de Lérable commune de la Renaudière.

     

     A Messieurs les Commissaires de la distribution des secours acordés en vertu de l'Ordonnance de sa Majesté du 29 décembre 1824.

     Messieurs j'ai l'honneur de vous exposer le dévoument où je me suis toujours montré pour la juste cause de la légitimité dès les commencements de la guerre je me suis empressé de marcher aux armées.

     Comme fermier j'ai fournie aux armées Royale beufs, grin et pin le tout se montant à la somme de deux mil quatre cent frans : 2400 frs.

     J'ai des bons à lapuis, j'ai beaucoup soufert dans les guerre, je suis perclu de douleur cela me fait beaucoup de paîne pour mon travail dans un âge avancé comme je sui j'ai été à presque toutes les batailles du paÿ. Enfin je réclame votre attention pour tout les service que j'ai rendu et les perte que j'ai suporté a me faire connaître auprès de Monseigneur le Ministre de la Guerre afin de me rendre participant des bienfaits de sa Majesté vous obligeré votre trai dévoué serviteur, je suis porteur de ma letre de remerciement de sa Majesté Louis dix huit donné au Château des Tuilleries le 11 juillet de l'an de grace 1817 ».

     

     Ne sait signer

     

    La Baïonnette royale N° 15....

     

    La Baïonnette royale N° 15....

     

    Le tout certifié par le maire de la Renaudière Baraud.

     

    La Baïonnette royale N° 15....

     

     

    Sources : Archives Départementales du Maine et Loire, Dossiers Vendéens – Cadastre de 1834, La Renaudière – Archives familiales. - Photo de l'auteur.

     

     

     

    Xavier Paquereau pour Chemins secrets.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :