• La Baïonnette royale N°1, Louis Baron, de Tillières....

    La Baïonnette royale N°1, Louis Baron, de Tillières.... Baïonnette Royale n°1

     

     

    La famille Baron est originaire du village de la « Guiltière » , paroisse de Tillières dans le Maine et Loire.

     

    Louis Baron est né le 18 novembre 1777 à Tillières, il est le fils de Jean Baron et de Marie Bouët, originaires du Village du « Coin » et de la « Guiltière » de cette même paroisse. Il est âgé de 16 ans lorsqu'il prend les armes en mars 1793 et est accompagné dans sa révolte contre la République par un oncle, Louis Bouët, de Saint-Germain sur Moine, qui fera lui aussi une demande de pension au Roi en 1825.

     

      Il prend les armes dès le 10 mars 1793 pour la défense du trône et de l'autel et sert dans l'Armée Catholique et Royale sous les commandements des généraux d'Elbée, de Bonchamps, de Larochejacquelein, d'Autichamp et de Stofflet jusqu'au passage de la Loire. Il est présent en 1794 aux combats de Luçon, Coron, Cholet, Yzernay, les Aubiers, Saint Fulgent, Châtillon, Beaupréau et autres assez connus.

     

    En 1799, il reprend les armes sous le général Comte d'Autichamp et sert jusqu'à la paix, En 1815, il fait toute la campagne.

     

    Le 29 mai 1825, il fait une demande pension au Roi Charles X afin qu'il reçoive un secours annuel dû à ses services, à sa situation indigente et aux pertes subies, n'ayant reçu ni secours, ni pension sur les fonds de l'Etat. Le capitaine Barbot qui signe la demande ajoute : « C'est Justice, Vive le Roi ! ».

     

     

    Les états de services de Louis Baron :

     

    • Années de service : 1793, 1794, 1795, 1796, 1797, 1798, 1799 et 1815.

      - Blessure : A reçu un coup de baïonnette au bras droit, près de la main.

    • « Il a montré beaucoup de bravoure dans les combats et d'attachement à l'autel et à la légitimité du trône des Bourbons ».

    Louis Baron s'est marié le 20 nivôse an 12 (11 janvier 1804) à Tillières avec Marie Bretaudeau née le 7 décembre 1772 à Saint Germain sur Moine, fille d'André Bretaudeau et de Jeanne Martin,

     

     

    Situation de l'intéressé en 1825 :

     

    Il est vigneron, journalier, indigent ayant son épouse, trois enfants à charge dont l'un est incapable de gagner sa vie, âgé de 21 ans.

     

    Louis Baron décède le 4 février 1852 chez un de ses fils laboureur à la métairie de « Mocrat », à Clisson, département de la Loire Inférieure.

     

     

    Sources : Archives familiales, archives Départementales du Maine et Loire. Photo d'une collection particulière.

     

    Xavier Paquereau pour Chemins Secrets.

     

    Certificat de service de Louis Baron (collection particulière)

     

    La Baïonnette royale N°1, Louis Baron, de Tillières....

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :