• La Baïonnette royale....

     

     

     

    La ''Baïonnette Royale''

     

     

     

     

     

    La Baïonnette royale....Dans cette rubrique, je vous ai présenté mes ancêtres, ainsi que des membres de ma parentèle ayant fait une demande pension au Roi en 1825 ou ayant été massacrés pendant la ''Grande Guerre''. (une trentaine de dossiers de pensions et trente deux ''disparus'' répertoriés à ce jour). Encore quelques personnages et les rendez-vous que je vous offrais régulièrement dans ''Chemins Secrets'' vont s'achever.

     

    Rassurez-vous chers amis lecteurs et passionnés par l'épopée vendéenne, j'ai l'intention de continuer en présentant par ordre alphabétique tous les combattants Vendéens ayant demandé une pension dans le département du Maine et Loire en 1825 avec une petite généalogie succincte les concernant.

     

     

    Au sujet des prêtres réfractaires du Nord-Est du Maine et Loire, des billets sont également prévus ainsi que quelques petites anecdotes rencontrées au gré de mes recherches d'archives... même sur les ''Bleus'', promis !

     

    Je profite de cette petite information pour rappeler le travail des intervenants dans ''Chemins Secrets''. Dans un premier temps, je remercie le responsable de ce blog d'avoir bien voulu m'autoriser d'y insérer quelques billets.

     

    Dans un deuxième temps, j'insiste sur le fait que nous sommes d'abord des bénévoles, nous ne sommes pas une association et que nous essayons de vous apporter le plus d'informations possibles en nous référant à des pièces d'archives ou des ouvrages faisant autorité. Nous nous déplaçons sur les lieux des événements et agrémentons nos articles avec quelques photos afin de vous faire participer et de vous éviter le voyage.

     

    Bien évidemment, nous ne pouvons pas tout savoir et nous sommes ouverts à toute critique constructive, à partir du moment où vous pourriez nous apporter des informations supplémentaires en respectant les règles élémentaires de courtoisie et sans entrer dans des querelles de clochers.

     

    Si je vous dis cela, c'est que j'ai lu l'an passé dans un billet d'une association vendéenne que « certains ''trafiquaient'' ou ''bricolaient'' la mémoire Vendéenne », rassurez-vous, ce n'est pas notre cas !

     

     

     

    Xavier Paquereau pour Chemin Secrets.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Février 2016 à 00:29

    La jalousie et l'orgueil bouffi du personnage qui a écrit les derniers termes dont tu parles sont connus dans le milieu vendéen. Le même qui osait parler du blog de la Maraichine normande comme "faisant du copier-coller", que les "véritables historiens vont aux sources", ne s'est pourtant pas gêné pour, à son tour, faire un "copier-coller" éhonté d'un article de F. Uzureau, déjà publié par la Maraîchine normande en 2013  et présenté comme un texte fourni par un sympathisant de son association. Pour quelqu'un qui est censé connaître Uzureau sur le bout des doigts, c'est non seulement décevant mais particulièrement bas. Il m'est arrivé à plusieurs reprises de citer le travail de ce monsieur et je n'ai jamais chercher à le dissimuler.

    Je crois malheureusement, que son orgueil lui a monté à la tête et que sa rencontre avec la "Voleuse du Bocage", disons plutôt "les voleuses", (car il n'y en a pas qu'une à mentir, sans compter l'imbécile intersidéral qui les suit et attend toujours la réédition de son bouquin truffé d'erreurs, faute d'avoir consulté les archives) , n'a pas arrangé la situation.

    Comme tu le soulignes, avec un peu de courtoisie, on a tous à apprendre les uns des autres, encore faut-il en avoir conscience et ne pas s'enfermer dans une vanité grotesque.

    A une heure où les associations vendéennes et chouannes nous adressent leur sympathie, je crois qu'il ne faut plus se préoccuper de ce genre de message, dicté par un chercheur à bout de souffle, qui fut jadis, un excellent historien, mais refusant d'admettre que d'autres puissent faire le même travail.

    L'orgueil est un cancer qui finit par vous détruire. Je souhaite réellement à ce monsieur un sursaut de conscience qui lui permettra peut-être d'être à la hauteur de ce qu'il prétend.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :