• La 3° affaire de Réaumur....

    La 3ème affaire de Réaumur…

     

    Nous avions déjà développé ici les deux principaux combats de Réaumur. Une troisième affaire s’y livra, méconnue, mais qui fut une victoire certaine des Vendéens.

    On en trouve mention chez Savary (tome IV, p. 9 & 10) à la date du 5 juillet 1794, à une époque où le système des colonnes infernales est abandonné depuis longtemps mais où la terreur est plus que jamais à l’ordre du jour. C’est Bonnaire qui écrit à Vimeux depuis Fontenay pour lui rapporter les événements de la veille, 4 juillet :

    « Il paraît, par les réponses des brigands aux proclamations répandues dans les campagnes, qu’ils ne sont pas très disposés à se rendre.

    Une patrouille qui s’était portée sur Réaumur à été attaquée. Un gendarme a été tué et un chasseur démonté. Je pars pour aller reconnaître les dispositions de l’ennemi et ses intentions. »

    On retrouve en effet la réponse des Vendéens aux proclamations qui leur sont adressées aux archives militaires  (SHD B 5/9-69).

    De Fontenay le général Bonnaire envoie au général Vimeux deux réponses faites par les vendéens, suite aux proclamations répandues dans les campagnes. On trouve ainsi deux déclarations signées par Couëtus et quatre officiers dont nous extrayons ceci :

     « …/… Vous nous engagez à rentrer dans nos foyers ? Où les prendrions-nous ? Vous avez incendié nos maisons et égorgé nos femmes et nos enfants. Vous voudriez maintenant avoir nos récoltes et nos armes. Ce serait apparemment le moyen de parvenir au but auquel vous n'avez pas pu atteindre jusqu'ici… ».

    La 3° affaire de Réaumur....

     « …/…  Ils nous ont assuré (il s’agit des déserteurs républicains ayant rejoint les armées vendéennes) que vous aviez autant de répugnance qu’eux pour une constitution monstrueuse qui n’enfante que vols, viols, incendies, profanation de ce qu’il y a de plus sacré dans la religion de nos pères, massacres horribles de filles, femmes, vieillards, infirmes et enfants parfaitement libres de tous crimes… »          

    La 3° affaire de Réaumur....

    Revenons-en à Réaumur et cette affaire du 4 juillet 1794. On trouve aux archives militaires le bulletin analytique suivant en cote SHD B 5/9-70 f° 13 qui fait état d’une escarmouche :

    « Du côté de Réaumur, escarmouches aux avant-postes. Le général Bonnaire s’y porte pour reconnaître les dispositions de l’ennemi et ses intentions ».

    La 3° affaire de Réaumur....

    Le document nous invite à une consultation de la liasse B5/10-1, en page 28 (vue 17) qui confirme parfaitement la correspondance mise au jour par Savary…

    La 3° affaire de Réaumur....

    Cette partie de la Vendée départementale étant souvent un peu oubliée des historiens, j’aurais eu au moins ce petit plaisir de remettre en lumière ce petit territoire où séjournèrent quelques ancêtres de votre serviteur…

     

    RL

    Pentecôte 2016

     

                     

    La 3° affaire de Réaumur....

                                                                                                                                                                             


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :