• Julien Fleurance....

     

     

    - 1814 - 

    Julien Fleurance de la paroisse de Tillières reçoit la décoration du Lys.

     

     

                            

     Julien Fleurance.... Julien Fleurance-Fleurence est né et a été baptisé le 10 septembre 1764 à Saint-Crespin-sur-Moine. Il est le fils de Pierre Fleurance laboureur à Château Gaillard,  décédé le 24 avril 1769 et de Jeanne Antier, décédée le 12 septembre 1764. Le parrain a été Julien Durand et la marraine Jeanne Dugas.

      En 1793, il est domicilié aux Boisselières à Tillières et prend les armes dès le 10 mars 1793, participe à de nombreux combats. Il ne passe pas la Loire et rejoint l'armée de Monsieur de Charette puis regagne sa paroisse avec des camarades de Tillières en poursuivant le combat avec le Général Stofflet. Le 30 juillet 1814, il reçoit l'autorisation du comte d'Autichamps de porter la décoration du Lys.

      Il se marie le 10 Messidor an 3 à Tillières (28 juin 1795), à cette époque il est laboureur à la Grande Boisselière; avec Cécile-Marie Chesneau, née le 21 novembre 1764 au Bohardy à Saint-Germain-sur- Moine, veuve de Jean Arrial ; fille de Pierre Chesneau et de Michelle des Fontaines. Son épouse décède le 14 avril 1811 à Tillières, à l'âge de 47 ans. Le 7 juillet 1811 il épouse Perrine Durand, veuve de François Mérand, née à la Grande Boisselière le 13 juin 1752 et décédée en ce lieu le 2 février 1820. Parmi d'autres enfants, de son premier mariage est issu : Julien Fleurance né le 19 Prairial an 4 (7 juin 1796).

     

      Il dépose une demande de pension au Roi à la mairie de Tillières le 15 mai 1825.

     

      « Julien Fleurance, âgé de soixante un an, closier, demeurant aux Bossolières en la commune de Tilliers, canton de Montfaucon, département de Maine et Loire.

      Expose à Messieurs les membres de la Commission nommée à Beaupréau, à l'effet de connaître les individus qui ont servis et faits des pertes dans les armées Royales de l'Ouest.

      Qu'il servi en qualité de soldat dans une compagnie de la paroisse de Tillières 1° du 10 mars 1793, faisant partie de l'armée d'Anjou et Haut-Poitou ; a concouru à toutes les batailles qui ont eu lieu sous les généraux M.M Delbée, de Bomchamps,de la Rochejaquelin, d'Autichamps et Stofflet jusqu'au passage de la Loire duquel il ne put passer par les républicains qui en avaient interceptés le passage. Puis il rentra dans l'armée du général Charrette où il combattit en toute les batailles exceptée la prise de Noimoutier. Mais rentra dans sa paroisse avec ses camarades qui à l'arrivée du général Stofflet qui réorganisa l'armée d'Anjou ; concouru aux batailles de Gesté, Chollet,Vezin, Beaupréau, Jallais et une infinité d'autres assez connues sous le même général.

      Les pertes qu'il a éprouvés pendant qu'il combattait pour le soutien de l'autel et du trône par l'armée infernalle, l'incendie, le pillage de ses effets etc......

      En 1815 il fut décoré du Lys par le général comte d'Autichamps en raison de son ancienneté de services aux armées Vendéennes.

      Sa situation malheureuse par les fatigues de cette guerre, les pertes qu'il a éprouvé sont pour lui l'espoir qu'il (illisible) par la justice de Messieurs les Membres de la Commission à ce qu'il obtienne, une solde annuelle due à ses services, et des pertes. Conformément à l'ordonnance Royale du 3 mars dernier et les pièces et signatures exigées par Mr le Préfet sont à l'appui de la présente ».

    C'est justice, Vive le Roi

     

    signé : Guilbaud capitene, Fleurance, à Tillières le 15 mai 1825.

    signé : Desmelliers Chevalier de Saint-Louis ancien commandant la 2e subdivision de Montfaucon.

    Barbot ancien capitaine.

     

    Julien Fleurance....

     

     

    Sources: Archives Départementales de Maine et Loire tous droits réservés – Dossiers Vendéens 1M9/159 Julien Fleurance n°2 - Registres d'Etat civil de la commune de Tillières et de Saint-Crespin-sur-Moine. Décoration du Lys, pièce n°2 du dossier Vendéen – Photo : Décoration du Lys tirée du ''Grand livre des ordres de chevalerie et des décorations de Monsieur André Damien, de l'Institut''. 

                                                        

     

     X. Paquereau pour Chemins Secrets. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :