• Joseph Ogereau....

     

                        

    Joseph Ogereau de la Roche Malard, paroisse de Melay, 

    ses trois frères sont tués au combat. 

                   

                   

     

    Joseph Ogereau....Joseph Ogereau-Augereau est né le 13 décembre 1761 à Melay près de Chemillé et a été baptisé le 14 décembre. Il est le fils de Joseph Ogereau, métayer à la Roche-Malard et de Marie Martineau.

    En 1825 le maire de Melay nous informe que trois de ses frères ont été tués au service du Roi ainsi que trois frères de son épouse, la famille Bidet de Saint-Georges-du-Puy-de-la-Garde.

    Afin d'identifier les tués de 93, nous avons reconstitué la famille telle qu'elle se présentait au moment de la Révolution.

    Joseph Ogereau père, épouse à Melay, le 27 novembre 1752, Françoise Morin qui décède le 9 mai 1756 à l'âge de 31ans. De cette union sont issus :

     

    1° Louis Ogereau, né le 10 octobre 1753 à Melay.

    2° Louise-Françoise Ogereau, née le 6 mai 1756 à Melay. Le 5 juillet 1757, il se remarie à Melay avec Marie-Angélique Martineau âgée de 24 ans, d'où :

     

    1° Jacques Ogereau, né le 3 septembre 1758 à Melay - tué.

    2° Marie Ogereau, née 10 février 1760 à Melay.

    Joseph Ogereau, né le 13 décembre 1761 à Melay.

    4° Jean Ogereau, né le 13 décembre 1761, † 20 février 1762 à Melay

    5° Mathurine Ogereau, née le 3 novembre 1763 à Melay.

    6° Louise Ogereau, née le 9 décembre1765 à Melay.

    7° René-Marie Ogereau, né le 8 février 1768 à Melay - tué.

    8° François Ogereau, né le 16 avril 1770 à Melay - tué.

    9° Jean Ogereau, né le 16 avril 1770 à Melay, frère jumeau. †17.12.1811 Saumur.

     

    Il est donc très vraisemblable que Jacques, René-Marie et François Ogereau furent tués dans les combats de 1793 et 1794, Louis Ogereau, le demi-frère, aîné de la famille, âgé de 40 ans en 1793, me semblant trop avancé en âge pour prendre les armes.

    En 1793, Joseph Ogereau participe à toutes les prises et reprises d'armes jusqu'à la pacification et est blessé à plusieurs reprises, la première blessure ayant été reçue au côté droit, entre le Bois Grolleau et Vezins.

    Au moment de la pacification, le 5 Ventôse de l'an VI, (23 février 1798), il en profite pour épouser à Melay, Jeanne Bidet, née le 20 mai 1773 à Saint-Georges-du-Puy-de-la-Garde, fille de Jean Bidet, métayer, et de Perrine Caillault (vue n°15/124 – mariages an V-1814 Melay) d'où sont issus six enfants :

     

    1° Jeanne Ogereau, née le 26 Ventôse de l'an VI... (16 mars 1798) à Melay.

    2° Françoise Ogereau, née le 9 Ventôse de l'an 10 (28 février 1802) idem.

    3° Marie Ogereau, née le 4 Ventôse an 12 (24 février 1804)  idem.

    4° Renée-Michelle Ogereau, née le 29 Frimaire an 14 (20 décembre 1805).

    5° Jeanne-Florence Ogereau, née le 27 février 1809 à Melay.

    6° Jean Ogereau, né le 26 octobre 1811 à Melay.

     

     

    Le 20 mars 1824 il dépose une demande de pension en ces termes :

     

    « A son Excellence le Ministre de la Guerre, 

     

    Monseigneur,

     

    Le Nommé Augereau Joseph, métayer, né à Melay canton de Chemillé (Maine et Loire) et y domicilié, à l'honneur de vous exposer qu'il a servi avec honneur et bravoure dans les armées de l'Ouest dites de la Vendée à toutes prises et reprises d'armes depuis 1793 jusqu'à la Restauration ; étant père de famille de six enfants, il a recours à votre Excellence Monseigneur, il vous supplie de le comprendre dans les dons accordés par sa Majesté eu égard à ses blessures. 

    Ce qu'octroyant, vous ferez justice à un père de famille qui en sera éternellement reconnaissant. 

    A Melay, le 20 mars 1824, le dit Augereau a déclaré ne savoir signer 

    signé Aug de la Béraudière, maire. » 

     

    Nota  : 

     

    « Le dit Augereau Joseph a perdu trois de ses frères en combattant dans les rangs de l' Armée Royale de la Vendée et sa femme a perdu trois de ses propres frères qui combattaient pour la même cause, ce que nous certifions, nous maire de la commune de Melay. 

     

    Signé Aug de la Béraudière Maire – le 2 mai 1824.» 

     

    Certificat de notoriété :

    «  Le 29 avril 1824  

     

        Devant nous Jacques-Charles Thibault juge de paix du canton de Chemillé arrondissement de Beaupréau, département de Maine et Loire assisté du Sieur Paul Pousset notre greffier, sont comparus Messieurs :

     

    1° Joseph Lambert, tisserand âgé de quarante six ans 

    2° Jacques Dixneuf métayer âgé de cinquante six ans. 

    3° Pierre Rompillon métayer, âgé de cinquante ans. 

     

    Lesquels nous ont déclaré et certifié que le sieur Ogereau, métayer demeurant de la commune de Melay a servi dans l'Armée Royale Vendéenne à toutes les prises et reprises d'armes et qu'il a reçu une blessure au côté gauche entre le Bois Grolleau et Vezins et une autre blessure au doigt majeur de la main droite ; qu'il s'est toujours très bien comporté en brave soldat vendéen. 

    Ce qu'ils nous affirment sincère et véritable et ont les dits témoins signé avec nous et notre greffier après lecture, fort le dit Rompillon qui a déclaré ne le savoir faire, de ce enquis.  

    signé Lambert – Jacques Dixneuf – Thibault – Pousset, greffier. » 

    Joseph Ogereau....

     

    Joseph Ogereau est décédé le 16 octobre 1839 à Melay. 

    Jeanne Bidet, son épouse, est décédée le 28 mars 1849 à Melay. 

     

    Sources:   

    Archives Départementales de Maine et Loire tous droits réservés – Dossiers Vendéens : Joseph Ogereau-Augereau - dossier 1M9/-29. - copie du certificat de notoriété - pièce n°2/7. 

    Registres d'Etat civil de la commune de Melay et généanet.  

    Photo tirée de « Secrets de chemins n°4 » - Juillet-Août 2008, d’après l’affiche du film « Jean Chouan », 1926. 

                                                         

     

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :