• Joseph Durand, chasseur de Stofflet....

     

    Joseph Durand de Gesté, chasseur de Stofflet.

     

     

                                     

    Joseph Durand, chasseur de Stofflet....Joseph Durand est né le  12 décembre 1772 à Gesté. Il est le fils de Pierre Durand et de Marie Batardière. Tisserand en 1795, il épouse à Gesté, le 30 Floréal de l'an 3 (19 mai 1795), Marie Courbet. Devenu veuf, il se remarie le 22 juin 1807 (vue n°99/170) avec Jeanne Bondu*

     

    * Rescapée du massacre de Gesté. 

     

      On peut dire que c'est un excellent soldat. Il est entré au service du roi le 14 mars 1793 comme simple soldat. Puis il entre dans la compagnie des chasseurs de la division de Montfaucon en 1794. Blessé à la cuisse droite au combat de Vihiers en 1793, il est de nouveau blessé en 1794 au combat de Chavagnes, alors qu'il est dans les Chasseurs, par une balle qui est restée logée dans le sein gauche. Il prend un drapeau à l'ennemi dans la nuit du combat de Montreuil et deux pièces de canon à ce même combat. Il est sergent en 1815 à la bataille de Rocheservière.

     

    Il dépose une demande de pension au May, le 23 mai 1825.

     

    « Au May ce 23 mai 1825.

     

    Joseph Durand, né et domicilié commune de Gété, ancien soldat, Chasseur des Armées Royales de l'Ouest, à Messieurs les Membres de la Commission départementale crée en vertu de l'Ordonnance Royale du 29 décembre 1824.

    J'ai l'honneur de vous exposer que j'ai pris les armes pour le rétablissement de l'autel et du trône aussitôt que la guerre a commencé dans la Vendée en 1793, et j'ai continué à servir dans cette armée et jusqu'à la pacification de 1795 et j'ai repris les armes en 1799.

    Je me suis battu avec courage dans toutes les occasions, et j'ai été grièvement blessé deux fois dans la première fois au combat de Vihiers et la seconde fois au combat de Chavagne en 1794.

    Ces blessures me causent des douleurs continuelles et me met hors d'état de travailler depuis que je les ai reçues, je n'ai cessé d'être dans la plus grande misère ; je suis sur le point de mandier mon pain, si je ne suis pas secouru des bienfaits de sa majesté royale.

    Cependant mon dévouement pour la Roi n'a pas diminué malgré mes blessures. J'ai rassemblé mes forces, en 1815 j'ai repris les armes dans l'Armée Royale avec courage et zèle contre les troupes de l'usurpateur.

    Dans la fâcheuse position, où les infirmités m'ont plongé, j'ose vous prier Messieurs de vouloir bien proposer à sa Majesté de m'accorder une pension.

    Je joint à la présente les pièces voulues par l'arrêté de Monsieur le Préfet de Maine et Loire du 23 avril 1825.

    Cela ce faisant Messieurs, vous rendrez justice et aurez des droits à la reconnaissance d'un bon et fidèle serviteur de l'auguste famille des Bourbons.

    L'exposant ne sait signer et a fait sa croix ordinaire +

    Je soussigné maire de la commune de Gesté certifie que la marque ci-dessus est celle de Joseph Durand qui ne sait signé.

    A la mairie de Gesté ce 23 mai 1825.  »

    Signé le maire  : Arnaud de la Blotais.

     

    « Etat des services :

    1793, 1er corps d'armée MM Catnhelineau, d'Elbée, Bonchamp, l'Escure, etc etc.

    1794, de la Rochejacquelein et Stofflet.

    1795, Stofflet.

    1799, d'Autichamp.

    1815, d'Autichamp - Sergent - Marquis de la Bretesche, chef de la division de Montfaucon.

     

    Joseph Durand, chasseur de Stofflet....

     

    Affaires :

     

    A la presque totalité des batailles qui ont eu lieu dans la Vendée notament à Clisson, à la première prise de Cholet, à Vihiers où j'ai aidé à prendre la pièce de canon appelée Marie-Jeanne, à Chemillé, à Beaupréau 2 fois, au combat du château du Bois-Grolleau à Cholet, Thouars, Fontenaye, Montreuil, Saumur, Chatilion, Luçon 2 fois, Chatonaye et à la Rocheservière etc etc... »

     

    Sources:     

    -Archives Départementales de Maine-et-Loire, tous droits réservés 

    -Dossiers Vendéens n°3 -1M9/153 - 

    -Etat civil de Gesté   : années 1795, 1807. 

    -Photo : de l'auteur. 

     

     

     

     Xavier Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :