• Henri Bernard de la Frégeolière....

                       

    Henri-René Bernard de la Frégeolière

     

     

     

    Henri Bernard de la Frégeolière....Henri-René Bernard de la Frégeolière est un homme qui force le respect, c’est l’exemple même de la fidélité sans faille d’un sujet envers son Roi.

    JAMAIS, jamais il ne s’est soumis à un quelconque traité ou soumission envers la république maçonnique. Il savait que ceux qui entrent dans ce système n’en ressortent jamais.

    Henri-René Bernard de la Frégéolière, est aussi un homme assez discret, qui ne livre que très rarement les noms de ses officiers du Baugeois. Voici ce qu’il nous dit lorsque, malade, il réorganise sa petite armée en 1799 et choisi ses officiers. Il doit quitter la Sionnière à Montigné-lès-Rairies car il n’est plus en sûreté.

     

    «Ma femme fût donc au marché de la Flèche, où M. Maugour, ancien capitaine Vendéen se rendait ordinairement : elle lui confia son secret, lui dit que je n’étais plus en sûreté chez elle et qu’elle le priait de me trouver un lieu où je serais moins exposé.

    Je vais m’en occuper de suite, répondit-il, et j’irai chez vous demain soir. 

    Il vînt en effet, et dit à ma femme qu’il avait trouvé un endroit où je serais très bien. 

    C’est chez ma sœur, paroisse de Vaulandry, un pays isolé, où il n’y a point eu de royalistes, mais aussi point de bleus. » 

     

    « Il y a dans cette paroisse un vétérinaire qui a servi dans la division de Gaullier, dit Grand-Pierre : comme il va exercer son art dans tous les alentours, il pourrait vous dire quel est l’esprit du pays. Vous feriez bien de le voir ; il est aussi sûr que moi ; vous pouvez en parler à ma sœur, c’est lui qui soigne ses bestiaux. 

    Je la questionnais en effet sur le nommé Chauvelier, Coeur-de-Roy, son vétérinaire… 

    Coeur-de-Roy, me dit qu’il avait quatre vingt hommes enrôlés, mais que très peu possédaient des fusils de munition. 

    Une fois cette levée de boucliers connue dans le pays ; MM. Bruneau (de Noyant), Sans-Peur (de Clefs), Saint-Louis (de Genneteil) et Franc-Coeur (du Guédeniau), tous ancien chouans ou Vendéens, vinrent m’offrir leurs services. Je remis à chacun d’eux un brevet de capitaine, en leur recommandant de n’enrôler dans leurs compagnies que des volontaires de bonne vie et mœurs et de ne pas admettre un seul étranger qui ne fût bien connu. 

    Quatre jours après me vînt encore quatre anciens capitaines des environs d’Angers. MM. Chambour (de Jarzé), Potterie (de Marcé), Monte-à-l’Assaut (de Villevêque) et Risque-Tout (du Vieil-Baugé) dont les compagnies avaient conservé leurs armes ; je leur donnais leurs brevets et les mêmes ordres. » 

     

    Ces évènements se déroulèrent en septembre et Octobre 1799. La Légion fut rassemblée dans le bourg de Vaulandry et Monsieur de la Frégeolière était à la tête de 800 hommes.

     

    Liste des Officiers du Baugeois :

     

    MM.

    . Bruneau de Noyant ( capitaine, assassiné pendant les Cent-Jours à 

      Genneteil).

    . Chicoine d’Auverse.

    . Sans-Peur, Louis-Michel Védis, de Clefs

    . Saint-Louis de Genneteil.

    . Franc-Coeur du Guédeniau.

    . Chauvelier dit Coeur-de-Roi, vétérinaire à Vaulandry.

    . Maugour-Maucourt de Clefs ou de Vaulandry.

     

    Tous d’anciens chouans ou Vendéens, reçurent un brevet de capitaine.

    Quatre anciens capitaines de la région d’Angers :

     

    MM.

    . Chambourg de Jarzé.

    . Potterie-Pottery de Marcé – Il s’agit de Louis-Pierre Potterie, né le 1er mai 1777 à Marcé, cultivateur-propriétaire, demeurant à la Cave de Marcé, officier chouan sous le nom de guerre de Bellefin, il fût maire de Marcé.

    . Monte-à-L’Assaut de Villevêque.

    . Risque-Tout du Vieil-Baugé.

     

    Sources : 

     

    . Mémoires du Général Bernard de la Frégeolière – Emigration Chouannerie – Librairie des Bibliophiles, Rue Saint Honoré PARIS – M DCCC LXXXI- pages 127 et suivantes. 

    . Photo de l’auteur. 

                                             

     

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :