• Germain Chauvière....

     

    Germain Chauvière, de Saint-Germain-sur-Moine, 

    soldat au régiment d'Armagnac... 

     

               

     

    Germain Chauvière....Germain Chauvière est né et a été baptisé le 4 juin 1759 à Saint-Germain-sur-Moine. Il est le fils de René Chauvière et de Jeanne Couprie. Il exerce la profession de maçon lorsqu'il s'engage au Régiment d'Armagnac. Il sert douze années le Roi Louis XVI dans ce régiment comme simple soldat.

    Il nous dit qu'il est ''obligé de servir contre son opinion'' au moment de la Révolution et qu'il déserte en 1797 pour rentrer en Vendée.

    Il semblerait que Germain Chauvière ai servi au 1er Bataillon de ce régiment dans l'Est de la France et qu'il n'ai pu regagner son pays que lorsque, le 21 novembre 1796, la 12ème demi-brigade de bataille regagne l'armée des Côtes de l'Océan.

    En effet, le 1er juillet 1790 le régiment d'Armagnac est en garnison, en entier, à Condé. En 1792, il est en garnison à Thionville.

    Germain Chauvière....

    En 1793 le 1er bataillon de ce régiment est à l'armée des Ardennes et en garnison dans la place de Condé et est fait prisonnier le 1er août 1793. Le 24 juillet 1795, il fut échangé et se reforma à Nancy et devient la 12ème demi-brigade de bataille.

    Le 21 novembre 1796, cette 12ème demi-brigade de bataille devient la 81éme demi-brigade de ligne à l'armée des Côtes de la Rochelle et c'est en 1797 que Germain Chauvière déserte. 

     

    En 1825, Germain Chauvière est célibataire et indigent-mendiant. Il décédera à l'hospice de Montfaucon-sur-Moine, le 5 août 1835 (vue n°50/103-Montfaucon-décès).

     

    Le 31 mai 1825, il dépose une demande de pension en ces termes :

     

    « Chauvière Germain, masson, âgé de soixante dix ans, demeurant à Saint Germain canton de Montfaucon, département de Maine et Loire. 

    A l'honneur d'exposer à Messieurs les membres de la Commission nommée à Beaupréau, à l'effet d'examiner les pièces à l'appui des demandes faites par les individus qui ont servis et faits des pertes dans les armées royales de l'Ouest conformément à l'ordonnance du 3 mars dernier et de la correspondance de Mr le Préfet à cet égard : 

    Qu'il a eu l'honneur de servir sa Majesté Louis seize en qualité de soldat du Régiment d'Armagnac pendant 12 années. Entrénai par la faction exécrable des républicains, obligé de servir contre son oppinion, trouva jour en 1797 – à s'évader du régiment et rentrer dans son pays de la Vendée : mais exténué de fatigues dans les guerres de la Révolution – la paix régnait alors dans la Vendée ne pas participer au bonheur qu'il avait eu au passé de servir son Monarque légitime. 

    Mais en 1815quoique très âgé, fut incorporé dans une compagnie de la paroisse de Saint Germain. Concourru à la campagne sous le général d'Autichamp et de Mr le Marquis de la Bretesche son chef de Division – sont les seuls services qu'il a pu faire dans les armées royales de la Vendée. 

    Demande à Messieurs les Membres de la Commission chargés de remplir les intentions bienfaisantes de sa Majesté Charles X,  frère du martyr Louis seize pour lequel il s'était engagé, qu'ils prennent en considération un malheureux ancien  soldat du Roi, qui est absolument sans ressources, que celles tous les jours aux portes de gens charitables, pour qu'il obtienne avant de terminer sa carrière, quelques soulagements dus à ses services – n'ayant jamais reçu tant en services qu'en pension sur les fonds de l' Etat. 

    C'est justice  VIVE LE ROI – A St Germain, le 31 mai 1825.  

    signé : Bouyer - maire. » 

     

    Germain Chauvière....

     

    Sources:   

    Archives Départementales du Maine-et-Loire tous droits réservés – Dossiers Vendéens : Germain Chauvière - dossier 1M9/104. - copie de ses états de services vue 4/4. 

    Registres d'Etat civil de la commune de Saint Germain et de Montfaucon. 

    Photo : de l'auteur et officier du régiment d'Armagnac du forum « Planetfigure ».                                                  

     

     

     

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :